Archives de catégorie : Google

Créer et installer un outil pour surveiller le passage de Google sur son site

Il peut être utile, dans bien des cas, de surveiller l’activité de notre cher Google (ou de ses amis SERPs divers et variés) sur son(/ses) sites. Pour ce faire je n’ai pas trouvé mieux qu’un outil, fait maison et installé sur la quasi-totalité de mes sites.

Comme je ne suis pas avare de mes idées je vais vous détailler un peu le fonctionnement dudit outil et vous en donner les sources afin que vous puissiez l’installer éventuellement sur votre site.

Se baser sur l’user-agent

Comme souvent quand on cherche à définir un comportement spécifique pour un type de visiteur particulier il suffit de se baser sur le user-agent de celui-ci. Pour rappel le user-agent d’un navigateur (ou d’un bot d’ailleurs) est une chaine de caractères qui identifie l’outil utilisé pour accéder à un site.

En PHP on peut le récupérer simplement avec la variable super globale $_SERVER et plus précisément avec $_SERVER[‘HTTP_USER_AGENT’].

Par exemple, si vous utilisez Firefox 3.6 sous Windows le user-agent envoyé à tous les sites que vous visitez sera : Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2) Gecko/20100115 Firefox/3.6

A partir de là, et sachant que chaque Crawler (les bots qui visitent inlassablement le net pour indexer le contenu) utilisent des user-agent bien connus il est simple de les surveiller.

Continuer la lecture

Le Google Street View Trike en action

Pour accéder à des endroits inaccessibles avec les voitures de Google street view, Google a décidé d’utiliser des vélos et des forçats.

Aujourd’hui, Google a posté sur son service d’hébergement de vidéo Youtube une vidéo dudit vélo que je vous livre ici brute de décoffrage :

On peut voir que les jours où les employés de Google avaient la belle vie sont finis, et il est permis de plaindre le pauvre homme qui a déjà l’air d’en baver pour faire le tour de ces dolmens.

Google défie Microsoft sur son terrain de jeu avec Chrome OS

Hier à 21h37 (ils travaillent tard les PR chez Google), une annonce que l’on espérait tous a fait son apparition sur le blog officiel de Google : l’annonce d’un OS par Google.

darwin-os-logos

La nouvelle théorie de l'évolution ?

On en sait encore assez peu, mais les informations devraient arriver assez vite et en masse puisque le fameux OS (Google Chrome OS de son petit nom) est attendu pour bientôt avec une  distribution, installé sur des netbooks, prévue pour la deuxième moitié de 2010.

D’un point de vue technique Google va se baser sur un kernel Linux et «repenser ce qu’un OS devrait être» pour améliorer l’expérience utilisateur. Connaissant Google il y a fort à parier qu’ils ne parlent pas juste d’ajouter de l’herbe sur les fenêtres façon Windows Vista…

Le système, bien que se confondant parfois avec Android est basé sur un autre type d’utilisation et d’utilisateur : Google le destine avant tout aux netbooks et plus largement au desktops. Le tout sera open-source et l’on peut donc rapidement espérer des adaptations en tout genre.

Serait-ce (enfin) l’arrivée du cloud computing ?

Dans son communiqué, Google insiste, tout un paragraphe durant, sur la rapidité à se connecter à internet (en quelques secondes, boot compris) et sur une expérience qui prendrait place sur le web. On peut imaginer dès lors une version offline de Google Docs qui se synchroniserait automatiquement à la connexion à Internet comme existe déjà Offline Gmail ainsi que d’autres applications habituellement installées sur le PC et qui vont peu à peu migrer sur le net.

Au sujet du cloud computing je me posais justement des questions il y a peu : sachant que régulièrement les navigateurs plantent, comment s’assurer que son travail est toujours en sécurité ? Les logiciels aussi subissent les joies des bugs, mais le fait d’ajouter un navigateur dans l’équation augmente forcément le risque…

A ce propos Chrome avait annoncé quelque chose d’intelligent : la création d’une task par onglet. Ce qui permet de ne crasher qu’un onglet à la fois dans le cas où le contenu de celui-ci n’est pas «safe». Nous verrons si cette stratégie, intéressante sur le papier, a été mise en place, et surtout étendue au reste des applications que Google semble vouloir créer.

Continuer la lecture

GoogleLookup – quand Google réinvente le tableur

Un tableur, en temps normal, sert à faire des calculs, des graphs, et plus généralement à résoudre des problèmes mathématiques complexes. On en a tous utilisé un un jour, certains s’en servent même tous les jours…

Google est, entre autres, un moteur de recherche qui indexe et syndique tout un tas d’informations. A quelques rares exceptions près, on l’utilise tous tout les jours !

Il y a déjà un certain temps de cela Google a créé Google Docs, un ersatz de la solution office fournie entre autres par Microsoft ou OpenOffice. Déjà l’idée de conserver ses documents sur Internet et de pouvoir les éditer à tout moment (cloud computing) était séduisante.

Mais visiblement Google a d’autres projets pour Google Docs.

Je ne sais pas exactement quand cela a été intégré, mais je viens de découvrir une fonction géniale (et je pèse mes mots) du tableur de Google Docs, j’ai nommé GoogleLookup.

L’idée est simple : il s’agit de rapprocher l’indexation de Google avec les feuilles de calcul. En clair, en entrant une formule sous la forme =GoogleLookup(« sujet »; »attribut »), Google se charge de faire une recherche et de fournir un résultat numérique !

google_docs

La documentation officielle de Google est assez légère, mais on peut noter les utilisation suivantes :

  • Countries and Territories (like « Burkina Faso »): population, capital, largest city, gdp
  • U.S. States (like « Tennessee »): area, governor, nickname, flower
  • Rivers (like « Amazon River »): origin, length
  • Cities and Towns (like « Chicago »): state, mayor, elevation
  • Musicians (like « John Lennon »): date of birth, place of birth, nationality
  • Actors (like « Audrey Hepburn »): date of birth, place of birth, nationality
  • Politicians (like « Anwar Al-Sadat »): date of birth, place of birth, nationality
  • U.S. Presidents (like « Zachary Taylor »): date of birth, place of birth, political party
  • Baseball Players (like « Wade Boggs »): games, at bats, earned run average, position
  • Chemical Elements (like « Helium »): atomic number, discovered by, atomic weight
  • Chemical Compounds (like « Isopropyl Alcohol »): chemical formula, melting point, boiling point
  • Stars (like « Betelgeuse »): constellation, distance, mass, temperature
  • Planets (like « Saturn »): number of moons, length of day, distance from sun, atmosphere
  • Dinosaurs (like « Velociraptor »): height, weight, when it lived
  • Ships (like « USS Chesapeake »): length, displacement, complement, commissioned
  • Companies (like « Hewlett-Packard »): employees, ceo, ticker

Tout en précisant que l’on peut faire des essais et tester à peu prêt tout ce qui nous passe par la tête.

Le gros problème, à l’heure actuelle, est qu’il faut quand même penser à vérifier les informations données par la fonction. Avec un essai sur la ville dans laquelle je vis (et qui compte plus de 25.000 habitants) Google me retournait un peu plus de 5600 personnes… Mais je suppose que l’algorithme est amené à évoluer comme l’est celui de l’indexation de Google…

Et de plus, en cliquant sur « More options » vous pouvez choisir entre les sources proposées par Google pour choisir la source qui vous semble la plus fiable.

Google Docs - Tableur

A noter aussi les fonctions GoogleFinance pour suivre la bourse et GoogleTournament pour suivre la league américaine de Softball.

En savoir plus sur GoogleLookup, GoogleFinance ou GoogleTournament