Archives de catégorie : Geek

Apple vous trace, Google aussi, mais c’est pas le pire !

Ces derniers jours vous ne pouvez pas avoir raté la polémique déclenchée par la découverte d’un fichier contenant la totalité des déplacements de l’utilisateur sur les iPhones puis du même fichier (un peu moins équivoque, vu que limité à un certain nombre d’entrées) sur Android.

J’envisage bientôt (quand ils nous en sortiront un récent, puissant et avec un clavier physique) de m’équiper d’un téléphone Android, j’ai toujours fuit Apple comme la peste (comme Microsoft en fait, mais bon c’est de la sémantique).

Ce qui se passe réellement c’est que ces téléphones enregistrent, pour une utilisation qui nous est encore inconnue, mais qui devrait avoir une relation avec le ciblage marketing, les antennes relais (dont on connait la position) et, vraisemblablement, les bornes wifi sur lesquelles le téléphone se connecte. Android limite cette liste à un certain nombre d’antennes (supprimant les plus vieilles pour les remplacer par de plus récentes : FIFO) cette liste, Apple non.

Cela me dérange parce que ces informations relèvent de ma vie intime et n’ont pas à être enregistrées sans mon consentement (que je ne donnerai surement pas, quel que soit l’intérêt vital trop lol que l’on met en avant pour cela).

Mais ce qui me dérange plus encore a attrait à l’iPhone en lui même !

Ce téléphone dont le code est 100% verrouillé a absolument le comportement qu’Apple a voulu (au jailbreak près, mais c’est ouvrir une fenêtre de 15x15cm sur le mur de Berlin) et qu’il est conçu pour que l’utilisateur soit au maximum tributaire des technologies Apple. Du verrouillage de l’AppStore au bon vouloir de la morale d’Apple au terminal lui même sur lequel on ne peut enlever la batterie (oui ça m’arrive très souvent) et sur lequel envisager de sortir la carte SIM nécessite d’avoir un BAC +5 en ingénierie mécanique.

A l’inverse sur l’Android nous avons un logiciel libre, sur lequel un patch sortira probablement bientôt pour supprimer cette journalisation des antennes utilisées.

J’ai besoin d’un smartphone pour pouvoir consulter mes mails où que je sois (même en Tunisie où Bouygues m’a royalement facturé 85€ les 8.5Mo de data !) mais ce téléphone doit être à minima respectueux de ma vie privée. Et pour ce faire, la seule solution est l’open source ! Je ne pourrai jamais faire confiance à un téléphone sur lequel tout est verrouillé, du software au hardware alors que mon téléphone est, probablement, l’outil que j’utilise le plus au long de ma journée !

La prouesse d’Apple reste de vendre cette horreur à des prix exorbitants alors qu’il s’agit plus ou moins d’un mouchard, mieux encore que celui que la Hadopi rêve de caler dans vos box ADSL, avec un emballage glossy et un catalogue d’applis pour simuler des prouts !

Les articles de la semaine avec GeekBooster #2

On est samedi, et le samedi c’est le jour où l’on découvre de nouveaux blogs via Geek Booster

Je n’ai pas eu le temps de le faire les 3 dernières semaines, mais ce rendez-vous devrait devenir un peu plus régulier à compter d’aujourd’hui 🙂

Les articles de la semaine avec GeekBooster

J’inaugure une nouvelle rubrique hebdomadaire aujourd’hui avec ce billet. Je vais donc vous expliquer brièvement le principe afin de pouvoir rediriger vers cet article les prochaines semaines.

Visiteur du futur, cette note est pour toi (et pour toi aussi visiteur du présent) :

GeekBooster est, de ses propres mots, « une régie communautaire sur la thématique High-Tech ». Elle propose chaque jour de nouveaux articles issus de son réseau à faire connaitre par un système d’échange de trafic : je t’envoie un visiteur, tu m’en envoies un, … et ainsi de suite. Les liens des articles à suivre sont donc traqués, mais ne me font pas gagner un centime. Il ne s’agit pas d’un article sponsorisé, mais d’une sélection d’articles du réseau Geek Booster qui m’ont plu. En somme, l’occasion de découvrir une thématique ET un blog à la fois… Je sens que mon lecteur RSS va encore faire la gueule !

En résumé, quand vous découvrez un blog / article par le biais de ce billet hebdomadaire, vous faites découvrir un article de mon blog à un autre visiteur depuis un autre blog membre du réseau !

Pour des raisons évidentes de SEO, je rajoute un lien en dur sur le nom du blog. Pour consulter l’article en question il faut par contre cliquer sur… Le titre de l’article !

See you next week !

Une API Allocine ça vous dit ?

Je cherchais désespérément une API qui me permette de me connecter à une grande base de données de film pour un projet perso (dont je vous reparlerai dans quelques mois) et mes recherches m’ont assez vite amenés dans un cul de sac : sur IMDB ou Allocine point de salut, ailleurs, et ne me basant que sur Google, pas moyen non plus de trouver mon bonheur.

Dans un moment d’égarement j’ai naïvement tapé la recherche « API films » sur Google – c’est dire à quel point je n’avais plus d’espoir…

Et là je suis tombé sur une page d’un wiki assez peu rempli, mais avec que de la qualité dedans ! Cet article en particulier va me sauver la vie : Growiki – API Allocine.

Je n’ai pas eu le temps d’entrer dans les détails des fonctionnalités du truc, mais cela semble largement suffisant pour ce que j’ai à en faire à savoir de la recherche d’infos sur un film à partir d’un titre qu’il soit en VO ou en VF.

L’url se compose alors de la façon suivante :

http://api.allocine.fr/xml/search?q=h2g2&partner=1         //remplacez h2g2 par le film de votre choix

Il doit y avoir une multitude d’options possibles pour affiner les résultats et je vous en tiendrai au courant vous comme l’auteur de l’article initial sur le wiki quand j’aurai commencé à m’attaquer à mon projet perso, mais je voulais partager dès aujourd’hui cette découverte qui pourra vous faciliter la vie le développement.

Petit point amusant : la méthode grâce à laquelle l’API a été découverte est plutôt originale – son découvreur a en effet du analyser les échanges de son téléphone android avec le réseau après avoir lancé l’application Allocine (android donc) pour découvrir l’adresse de l’API. La suite est de la déduction logique en se basant sur l’url précédemment trouvée et sur les messages d’erreur très (trop) explicites de l’API.

Chapeau bas à Gromez pour cette découverte donc !