Archives par étiquette : facebook advertising

Pourquoi j’ai arrêté la pub pour BDG sur Facebook ?

Lorsque j’ai relancé la page fan de BDG sur Facebook (à la place du groupe qui présente beaucoup moins d’avantages à gérer) j’ai commencé une campagne de publicité ciblée sur le réseau social.

L’avantage de ce type de campagne est qu’elle est relativement peu couteuse dans la mesure où c’est l’éditeur (moi en l’occurrence donc) qui fixe le cout au clic (ou à l’affichage, mais sur Facebook aucun intérêt de choisir cette option) ainsi que le coût maximum par jour de la campagne.

Comprenez par là que si je veux payer 0.02€ par visiteur sans excéder les 2€ par jour je peux tout à fait le faire. C’est d’ailleurs plus ou moins les réglages que j’avais utilisé à l’époque.

Il y a de cela un certain temps, j’avais lancé une campagne pour unfoyer.com sur Facebook et j’avais du arrêter à cause de frais bancaires trop élevés dus à une facturation en dollar. J’étais donc très content de voir que la facturation avait évolué et qu’elle proposait désormais de choisir la devise dans laquelle on souhaitait être facturé.

Je passe donc ma campagne de publicité tranquille, sachant que je maitrise mon budget et qu’il s’agit d’un faible investissement…

Arrive mon relevé de banque avec les prélèvements automatiques de Facebook… Et là c’est une certaine surprise qui m’attendait.

Non content de me faire payer en plusieurs fois pour un montant qui est pourtant dérisoire – un peu plus de 10€ découpés en 3 paiements – je m’aperçois que les prélèvements sont effectués directement depuis la maison mère aux Etats-unis.

Ma banque, comme la plupart à ma connaissance, facture ce type de transaction au même titre que les transactions effectuées dans une autre devise avec pour motif que le paiement se fait « hors zone euro ».

Ainsi pour une campagne de publicité de 10€ j’ai du payer près de 30% de frais bancaires supplémentaires (ceux-ci étant calculés sous la forme d’un forfait par transaction + un pourcentage du montant de la transaction).

Conclusion : tant que Facebook ne pensera pas un peu mieux son système de facturation, ils ne pourront pas compter sur mes quelques euros de budget publicitaire et vous n’aurez pas la joie de voir des annonces pour mes sites lorsque vous visionnez l’album photo de votre dernière soirée binge drinking…