Archives de catégorie : Publicité

Pourquoi j’ai arrêté la pub pour BDG sur Facebook ?

Lorsque j’ai relancé la page fan de BDG sur Facebook (à la place du groupe qui présente beaucoup moins d’avantages à gérer) j’ai commencé une campagne de publicité ciblée sur le réseau social.

L’avantage de ce type de campagne est qu’elle est relativement peu couteuse dans la mesure où c’est l’éditeur (moi en l’occurrence donc) qui fixe le cout au clic (ou à l’affichage, mais sur Facebook aucun intérêt de choisir cette option) ainsi que le coût maximum par jour de la campagne.

Comprenez par là que si je veux payer 0.02€ par visiteur sans excéder les 2€ par jour je peux tout à fait le faire. C’est d’ailleurs plus ou moins les réglages que j’avais utilisé à l’époque.

Il y a de cela un certain temps, j’avais lancé une campagne pour unfoyer.com sur Facebook et j’avais du arrêter à cause de frais bancaires trop élevés dus à une facturation en dollar. J’étais donc très content de voir que la facturation avait évolué et qu’elle proposait désormais de choisir la devise dans laquelle on souhaitait être facturé.

Je passe donc ma campagne de publicité tranquille, sachant que je maitrise mon budget et qu’il s’agit d’un faible investissement…

Arrive mon relevé de banque avec les prélèvements automatiques de Facebook… Et là c’est une certaine surprise qui m’attendait.

Non content de me faire payer en plusieurs fois pour un montant qui est pourtant dérisoire – un peu plus de 10€ découpés en 3 paiements – je m’aperçois que les prélèvements sont effectués directement depuis la maison mère aux Etats-unis.

Ma banque, comme la plupart à ma connaissance, facture ce type de transaction au même titre que les transactions effectuées dans une autre devise avec pour motif que le paiement se fait « hors zone euro ».

Ainsi pour une campagne de publicité de 10€ j’ai du payer près de 30% de frais bancaires supplémentaires (ceux-ci étant calculés sous la forme d’un forfait par transaction + un pourcentage du montant de la transaction).

Conclusion : tant que Facebook ne pensera pas un peu mieux son système de facturation, ils ne pourront pas compter sur mes quelques euros de budget publicitaire et vous n’aurez pas la joie de voir des annonces pour mes sites lorsque vous visionnez l’album photo de votre dernière soirée binge drinking…

Une (très) mauvaise publicité virale pour MSI

J’aime beaucoup MSI… Pas vraiment leurs produits, mais plutôt l’équipe française avec laquelle j’ai été à amené à travailler à l’époque où j’étais journaliste. Mais là j’ai beau chercher, je ne leur trouve pas d’excuse pour cette vidéo…

Dans l’absolu, la vidéo tourne – et c’est quand même le but principal d’une vidéo virale – mais quand on regarde le contenu de ladite vidéo on se demande quel était le but recherché par l’équipe qui l’a mise au point…

[Source]

Les publicitaires sont inventifs !

Depuis que j’ai créé ma boite je reçois une quantité de publicité hallucinante. Certaines sont intéressantes, d’autres sont à la limite d’être mensongères et puis il y a celles qui sortent du lot. Et justement, aujourd’hui, j’ai reçu une de ces publicités que l’on ne comprend pas de suite.

telecom-118

Comme vous pouvez le voir, ça ne ressemble pas du tout à une publicité… mais à une facture ! Sauf que comme je ne connaissais pas cette société, et que je suis pas complètement abruti j’ai essayé de comprendre de quoi il s’agissait…

Et en retournant le papier, voici ce qu’on découvre :

telecom-118-conditions-generales

Franchement je me demande si c’est bien légal un truc pareil. N’importe qui, un peu pressé par le temps ou un peu naïf pourrait y croire et renvoyer le chèque demandé sans y voir que du feu !

De l’intérêt des publicités sur un site internet [1/3]

Régulièrement je vois sur internet, sur les forums en particulier, des joutes verbales opposant internautes lassés des pubs sapin de Noël qui sont parfois réellement gênante et webmasters lassés de la prolifération d’application permettant de bloquer la publicité. J’ai donc décidé de faire un petit retour sur ce qu’est la publicité sur internet et ce à quoi elle sert.

[1/3] Pourquoi rémunérer les sites internet ?

Avant de partir sur le cas particulier de l’internet je voudrais faire remarquer que la publicité est, au grand dam de certains associations, déjà présente à peu prêt partout. A la télévision, à la radio, dans les journaux, les périodiques, dans les transports publics, sur les abris-bus, dans la rue, sur les vitrines, … Il existe même depuis des années des journaux financés exclusivement par la publicité. On pourrait dire qu’ils sont gratuits, mais pour avoir vu les tarifs demandés aux annonceurs, je me refuse à utiliser ce mot…

Ce n’est donc pas un phénomène nouveau et il n’y a que sur Internet que cela déclenche une telle vague de passion… Pourquoi ?

Il y a, à mon sens, deux principales raisons à cela :

Les gens ne comprennent pas pourquoi il faut rémunérer un site internet. Certains pensent même que la publicité seule permet de devenir multimillionnaire en cinq jours et avec 2,000 visiteurs…

ah! si j'étais richeC’est pourquoi j’ai décidé de revenir un peu sur les finances de mon premier site : BDG.

Quelques statistiques avant de commencer : BDG c’est entre 1,000 et 1,500 visiteurs uniques par jour en moyenne, pour 12,000 pages vues par jour environ… Il s’agit donc d’un petit site (toutes proportions gardées).

On s’imagine assez vite que 30,000 à 45,000 visiteurs par mois doivent être une ressource intéressante pour un annonceur publicitaire… Et bien pas tant que ça finalement !

Et pour cause : le but d’un publicitaire est en général d’apporter des visiteurs à un autre site internet. Pensez vous qu’il sera prêt à payer pour ceux qui ne vont pas cliquer sur sa publicité ? En général, le taux de click d’une publicité (sans incentive) est inférieur à 2% soit entre 600 et 900 visiteurs par mois avec l’exemple de BDG dans le meilleur des cas !

Et là encore il faut considérer qu’au moins 30% des visiteurs vont repartir tout de suite (faute de click, site ne correspondant pas à ce qu’attend le visiteur, …) soit entre 420 et 630 visiteurs au final (toujours dans le meilleur des cas)…

Combien pensez vous qu’un publicitaire ait envie de payer pour gagner 420 visiteurs par mois (14 par jours) ? La réponse est « peu »… Enfin, les régies viennent se servir pour prendre entre 50% et 70% de la transaction… Je vous laisse faire le calcul.

Du côté des dépenses maintenant, que le site fasse 30,000 ou 45,000 visiteurs le tarif est le même : je dois payer un serveur dédié tous les mois.

Son prix est assez bas, mais ramené à l’année il représente tout de même 286,92€. Ceci sans compter les noms de domaines, eux aussi à renouveler tous les ans…

J’ai la chance de me débrouiller en PHP (oui enfin c’est un peu mon métier aussi) et je n’ai donc pas à payer pour cela, mais si en plus il fallait que je paye un développeur pour intervenir sur mon / mes sites, la facture serait tout à fait différente.

La seconde raison à ce phénomène de rejet de la publicité est l’abus de certains webmasters.

Firefox Adblock PlusComme dans toute chose, dans la publicité aussi il y a des dérives. Impossible de tout citer ici,il faudrait presque sortir un livre pour donner une idée de ce que peuvent être les abus liés à la publicité sur internet.

Citons tout de même les popups, popunder, vidéos en autoplay avec son, les interstitiels (qui tendent à vraiment se démocratiser), ou même les intxt-ads… Tous ces formats envahissants et qui gênent réellement les visiteurs sont à bannir (AMHA). Rappelons un des plus importants principes du SEO : le site internet est avant tout fait pour ses visiteurs…

A plusieurs reprise on m’en a proposé, une régie m’a même activé une popup sans me demander et alors que j’avais expressément stipulé que je n’en voulais pas…

Bref tous ces abus ont conduit à quelque chose qui donne des sueurs froides aux webmasters : adblock !

Sauf qu’une fois les publicités bloqués, les frais décris plus haut continuent à s’accumuler eux… et si 20% des visiteurs bloquent les publicités c’est potentiellement 20% de revenus en moins (sans entrer dans le paradigme bien connu du piratage qui fait baisser les ventes de CD)…

En conclusion de cette première partie je dirai simplement que malgré toutes mes tentatives je ne suis pas encore multimillionnaire. Je m’y applique c’est promis, mais croyez moi : il y a encore de la marge…

Rendez-vous dans quelques jours pour la seconde partie de ce dossier : Le fonctionnement en pratique.

Une jolie pub Xbox

Alors oui je sais, la vidéo n’est pas récente (postée sur dailymotion début juillet 2007) mais personnellement je ne l’avais encore jamais vu. Peut-être est-ce du au fait que je ne joue pas… Toujours est-il que j’aime beaucoup les belles pubs et que celle-ci est vraiment bien pensée et bien faite !