Archives par étiquette : blog

Des nouvelles du front : pourquoi ce silence

Même si j’écris ici principalement pour moi, je me sens obligé, parfois, de vous informer fidèle lecteur de l’avancé de mes projets, de pourquoi je décide de m’exprimer publiquement, … Bref des fois je vous parle aussi – et justement, ce billet est pour vous (bah oui moi je sais déjà pourquoi je ne blog pas en ce moment).

Des projets web à ne plus savoir quoi en faire !

Bon alors ça vous vous en doutez : je travaille forcément sur plein de projets web. Pour le moment rien qui soit suffisamment abouti pour vous donner des aperçus mais il y a pèle mèle : une refonte du plugin WP pour Flattr (qui me plait pas), un plugin jQuery (presque fini), une série d’outils destinés au entreprises en ligne (simili-cloud), un site porno (bah oui il va quand même falloir que je m’y mette à l’occaz), un projet énorme dont je ne peux même pas parler, un autre projet légèrement moins énorme, mais dont je ne peux pas parler non plus (ça sent fort le teasing ici, les voisins font de la morue ?), … et je dois forcément en oublier !

Des livres

Alors ça c’est un rêve de gosse : j’ai commencé il y a peu à écrire mes premiers livres. Depuis le temps que j’améliore chaque jour ma vitesse de frappe à poster sur mon blog et surtout avant à écrire dans la presse, je me devais d’essayer de franchir le pas.

Il s’agira donc d’une collection d’ouvrages (quatre ou cinq) sur la création de sites internet (licence libre mais disponibles en version papier aussi) et d’un roman de fiction pour lequel je potasse sur une histoire depuis près d’un an… Je vous en reparlerai à l’occasion… Continuer la lecture

Note de service : apparition du pagebreak sur le blog

Avec ma manie de toujours écrire des quantités astronomiques sans réussir à synthétiser le fond de ma pensée en quelques lignes (imaginez combien twitter me torture avec ses 140 caractères), ce blog s’est vite retrouvé à avoir des pages plus longues que mon bras (non sérieusement, je suis sûr qu’en en imprimant certaines, …).

page break wordpress

De plus, j’ai découvert récemment, ne m’étant impliqué dans ce blog que depuis quelques semaines, combien le taux de rebond de mon blog n’avait aucun rapport avec celui de mes autres sites… Les visiteurs, avides de nouveautés, ne venant parfois que pour vérifier si un nouvel article est paru (héhé en voilà un pour vous d’ailleurs bande de petits rebondisseurs).

Bref, j’ai pris la décision de rajouter des pagebreak quand les articles sont trop longs pour remédier à ces deux problèmes : avoir une présentation globalement plus agréable et augmenter potentiellement le nombre de pages vues. Pour cette deuxième partie de solution je réfléchis à n’insérer le pagebreak qu’au bout de quelques jours de publication de l’article – histoire de ne pas contraindre les habitués à visualiser 12.000 pages et leur fournir directement ce qui les intéresse : le contenu.

Bon, bien sûr, je ne pouvais pas faire les choses comme tout le monde et j’ai un tout petit peu customisé mes pagebreak pour qu’ils soient esthétique (tous les gouts sont dans la nature, en termes de webdesign les miens sont très mauvais et j’assume !) et SEO friendly.

Pour cela 3 fichiers à modifier : deux dans le thème de votre WordPress et un dans le dossier wp-includes (si si, celui qu’il faut pas modifier normalement…).

Continuer la lecture

Blogguer – le « je » comme thérapie

logo wordpress

Afin d’éviter d’entrer dès le premier billet dans des platitudes, je vous propose une première réflexion sur l’intérêt du blog pour moi.

Le skyblog effect

Ce qu’il faut éviter avant tout (en tout cas à mon sens) est le type de blog dont l’url se finit .skyrock.com, pour ne pas les nommer. Le but est ici de lancer des idées, de présenter des concepts, d’informer sur l’avancée de mes travaux divers et variés. Il ne sera donc jamais question de soirées, de potes ou de « lâche tes comms »…

L’écriture comme thérapie

Après presque 5 ans dans la presse, j’ai cru pouvoir arrêter du jour au lendemain de passer mes nuits à écrire des articles fleuves sur tout et rien… La vérité est qu’il est encore plus difficile de se séparer de cette habitude qu’il n’a été facile de s’y faire. En bref, on prend vite l’habitude et le goût à avoir une tribune qui vous permet de vous exprimer et de défendre vos avis et points de vue.

Ne pas rompre avec le high tech

Encore aujourd’hui je suis passionné par le high-tech et par l’informatique en particulier. Sauf que depuis quelques mois que j’ai posé la plume je ne me sert plus de l’informatique que comme un outils. En 5 ans de temps je pense ne pas avoir passé plus d’un mois sans monter une nouvelle machine. C’était du moins la règle avant l’été dernier.

Pourquoi ce titre ?

Le titre de ce billet est très important pour moi. Ce « je » dont on m’a appris à oublier l’usage il y a 5 ans alors que je faisais mes armes sur mon premier article, va enfin reprendre du service. Ça peut paraître anodin, mais en fait il s’agit, pour moi, de proposer un nouveau type de contenu. En plus du sujet, je vous livrerai mon analyse. Une sorte d’encart « l’avis de l’auteur » qui n’existe pas (à ma connaissance) dans la presse traditionnelle.