Archives mensuelles : octobre 2012

Peut-on rire de tous, tout, du pire ?

Peut-on rire de tout ? La question revient de plus en plus ces derniers temps entre les caricatures de Charlie Hebdo il y a quelques semaines, le (bad) buzz du week-end dernier sur Twitter : le hashtag #卐卐卐 finissant en trending topic, puis celui d’aujourd’hui mettant cette fois-ci le hashtag #unbonjuif à la même place…

L’indignation est de rigueur, les gens hurlent (dans les trois cas précédement cités au moins) les articles pleuvent mais il me semble que personne ne prend la mesure de ce dont on parle ici réellement, du « problème » de fond.

Les blagues racistes j’en fait, souvent, elles sont même de celles qui m’amusent le plus (et vous pouvez y aller sur les portugais, j’ai tout entendu) mais je ne permettrai jamais de les faire en public, sur Twitter ou sur mon blog ou n’importe où ailleurs sur le Web qui, pour rappel, est un espace public – et cela est valable aussi si votre compte twitter est protégé ou si l’on parle de facebook et que votre compte y est « protégé »…

Mes blagues racistes (ou pire, ceux qui me connaissent sauront de quoi je parle (épinards ?)) je les réserve au cercle privé, à mes amis, à ceux que je connais et que je sais que je ne vais pas offenser, vexer, blesser… Ceux qui savent qu’il s’agit là de blagues en bonne intelligence et qui souvent me répondront par une autre horreur du même type.

Alors certains vont me dire que je m’autocensure. La réponse est oui, non, les deux mon capitaine. Comme souvent il est impossible de répondre à cette question de façon binaire et heureusement. Je suis venu à l’hacktivisme par la porte de la lutte contre la censure, depuis des années maintenant je travaille sur le sujet ici, ailleurs, partout où je peux être. Cela n’empêche pas de prendre en considération les autres avant d’ouvrir sa gueule.

Reste le cas de Charlie Hebdo et des caricatures. J’ai déjà longuement écrit à ce sujet mais le message que je délivre ici est presque aux antipodes de ce que j’ai écrit à l’époque… Tout simplement parce que Charlie est, normalement, suffisament identifié pour que l’on ne puisse pas les suspecter de faire cela pour blesser, vexer ou offenser (il semble y avoir eu une erreur de calcul à ce niveau mais peu importe, le principe reste bon). Et si demain Charlie déversait le même torrent de conneries que celles que l’on a pu voir fleurir ces deux derniers week-ends sur les juifs personne ne les suspecterai d’avoir une dent contre cette religion en particulier : ils n’aiment personne ! C’est leur rôle !

Loin de créer une élite ayant le droit aux blagues racistes, il me semble qu’ils ont le devoir de lever les tabous et de faire en sorte que l’on vive suffisament bien entre nous pour que l’on puisse demain balancer des blagues sur quelque communauté que cela soit et que personne ne se pose de question sur le fait qu’il s’agit là d’humour et uniquement de cela… Les pauvres, il y a du boulot et je n’aimerai pas être à leur place !