Archives mensuelles : février 2012

A vendre : ingénieur certifié PHP 5 (moi)

Edit : je suis vendu caybon, je pars chez CCM Benchmark en qualité de lead dev 🙂 Merci à ceux qui m’ont aidé en faisant circuler ce billet et à tous ceux qui m’ont proposé des postes très intéressants – j’ai normalement répondu à tout le monde et choisi le poste qui me plaisait le plus et donc dans lequel je me donnerai à fond 🙂

C’est un billet un peu particulier que je vous livre ici, mais après tout pourquoi pas profiter de mon blog pour essayer de me vendre ? Début avril je vais quitter Alter Way formation où je travaillais depuis l’année dernière en tant que formateur à plein temps pour revenir vers un emploi un peu plus proche du code et de la pratique. J’ai quelques propositions qui me sont ouvertes pour le moment mais j’aimerais avoir un plus large panorama et pourquoi pas trouver l’introuvable…

Mon CV est disponible dans une version épurée de mes coordonnées personnelles, même si il y manque un certain nombre de choses (travaux persos notamment), à cette adresse – version complète sur demande.

Globalement je cherche une entreprise à taille humaine, orientée vers le libre en région parisienne de préférence (mais je suis près à envisager de déménager si besoin) ayant besoin de moi.

J’ai à offrir de très solides connaissances en PHP, javascript, jQuery, mySQL, Smarty, des bases en Ruby, C, C++, Java,EXTjs, YUI, prototype, Oracle, pgSQL une forte compréhension du net et une très forte envie de m’y remettre de façon plus pratique.

Je suis particulièrement sensibilisé aux problématiques de qualité et sécurité (je travaille sur un livre à ce sujet) des codes, applications et process ainsi qu’aux performances (les formations que j’animais le plus souvent chez AWF : industrialisation, sécurité, optimisation). Je m’amuse aussi beaucoup à travailler avec les tests unitaires et je connais les principaux design patterns. Plus jeune je m’intéressais aussi beaucoup aux problématiques de SEO.

J’ai une expérience grandissante sur Prestashop (1.4, veille sur la 1.5) sur lequel je suis l’un des deux formateurs officiels actuels, et WordPress mais peux facilement m’intéresser à un autre CMS au besoin.

Je parle et écris couramment le français et l’anglais, j’ai des restes d’allemand qui reviennent bien vite chaque fois que je franchis la frontière et j’apprends le russe en ce moment.

Enfin j’ai déjà travaillé sur ZF comme Symfony sans particulièrement apprécier, mais je peux m’y remettre très simplement et très rapidement pour les besoins d’un emploi qui me plairait.

Motivé, autonome mais sachant aussi diriger comme intégrer une équipe, je m’adapte à vos besoins apprends vite les problématiques métier comme les technologies nouvelles.

Je cherche plus particulièrement un emploi de consultant ou de lead développeur en PHP mais je considérerai toutes les offres que l’on pourra m’envoyer à l’adresse suivante : q3q37636q6539736o6877546862484159693q616 (vous n’avez quand même pas cru que j’allais vous la donner en clair ? Ce serait trop simple ! – 4 opérations à réaliser)

Si vous ne parvenez pas à décoder l’adresse utilisez donc le formulaire de contact, mais avouez que c’est moins drôle 😉

Point non négociable : je travaille sous Linux, de préférence une debian-like mais pas de Windows !

Revoir une vidéo… 5 ans après…

En dehors du numérique j’ai tendance à peu parler politique pour la simple (mais bonne) raison que c’est une source à troll sans fin et que j’en ai déjà assez comme cela sur le dos… Mais là j’ai envie d’être celui qui trolle en ressortant une vidéo qui a un peu plus de cinq ans et qu’il est bon de revoir aujourd’hui, à l’approche d’un évènement de fin avril.

Bill Maher est un chroniqueur politique, réalisateur à ses heures perdues, que j’apprécie beaucoup d’écouter de temps à autre. En 2007 il nous a gratifié d’un speech sur la France que je vous livre ici en VOSTFR. On revient dessus dans un peu moins de 4mn…


Bill Maher aime les Français par Suchablog

Quelle belle image de la France Bill nous avait vendu là. Qu’en reste-t-il aujourd’hui, 5 ans après ?

La guerre en Irak

Wikileaks nous a appris que Sarkozy faisait le dos rond aux Américains en 2003 et que son opposition était finalement plus marquée envers J Chirac qu’envers la guerre elle-même. Sur le principe il n’y serait pas allé non plus, mais il est allé bien volontiers en Cote d’Ivoire. Puis il a fallu attendre que le printemps arabe gagne la Libye pour qu’à nouveau le chef de l’armée puisse jouer avec le bouton magique et commencer à s’enliser dans un conflit que l’on a tous eu peur de voir durer (sauf BHL, puisque ça assurait la promo de ses bouquins à venir).

Le système de santé

Je ne m’intéresse que très peu à ce sujet mais j’attends toujours une certaine réforme de l’hôpital promise en 2006 et je constate le déremboursement d’un grand nombre de médicaments et soins par la sécurité sociale. Je me permets aussi de souligner le rôle d’ACTA dans la lutte contre les médicaments génériques au profit des laboratoires pharmaceutiques…

Le taux de participation aux élections

J’attends de voir le résultat des prochaines présidentielles mais les dernières cantonales et régionales ont été une double douche froide avec des chutes de près de 20% du taux de participation sur les scrutins… Faut dire qu’à force d’ignorer les citoyens en politique, les citoyens finissent par ignorer la politique…

Les sujets polémiques et religieux dans les programmes politiques

Je ne reviendrai pas sur les phénomènes Christine Boutin (on se voit au Hellfest ? Le prochain j’y vais) et Le Pen fille mais sur la petite déclaration de notre président sortant devenu en un JT un candidat tout neuf à propos du mariage gay : « Nous ne voulons pas que l’on sacrifie notre identité à la mode du moment »… No comment.

La culture des Français

Ahem… Oui non je ne vais pas reparler de la Hadopi…

La politique n’est pas la sympathie envers le candidat

La droite décomplexée a décomplexé bien plus loin que la droite à mon sens et malheureusement j’ai autour de moi de plus en plus de personnes qui aimeraient prendre un croissant avec une certaine Marine… Iront-ils jusqu’à voter pour elle ? Une chose est sûre : un croissant avec n’importe lequel des candidats à cette élection ne m’intéresse pas. Ce que je remarque surtout c’est un nombre de personnes qui vont voter contre quelqu’un, ou pour le moins pire… Mais j’y reviendrai, après la présidentielle…

La vie privée est privée

Ahem… (bis) le président bling bling, la première dame « chanteuse », le fils à l’epad et le second à se faire rapatrier par les barbouzes aux frais de l’état… Bref, plus d’actualité !

Le taux de pauvreté

On m’objectera que la situation économique y est pour beaucoup, mais quand je vois ce type de graphiques je me souviens d’une phrase : « Je vous ai promis le plein emploi, je vais me battre pour le plein emploi. » – Vous voulez jouer à un jeu rigolo ? Ouvrez ce lien et comptez le nombre de combats promis qui ont réellement été menés… Indice : le taux de chômage n’est pas à 5% mais au double 😉

Bref je serai curieux de revoir une vidéo de Bill Maher à propos de la France (si tu m’entends) aujourd’hui. D’ici là ce que je vois c’est les résultats de 5 ans de politique par la peur et la division qui nous font passer pour des racistes agressifs à l’étranger (je préférai l’accordéon comme stéréotype) mais surtout qui nous font nous préoccuper de faux problèmes pour mieux nous vendre des réformes et lois qui maintiennent une élite déconnectée de la réalité au pouvoir… Merci mais non merci…

La problématique va bien au delà du tout gratuit

Depuis un certain temps déjà, faute de meilleurs arguments, les pro Hadopi (et les nouveaux pro Acta, Sopa, Pipa, …) se réfugient derrière un argument massue qu’un conseiller a probablement eu en réunion un jour : « vous voulez tout gratuit bande de vilains ».

Le dernier en date est Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur qui s’est illustré par un billet fièrement intitulé « Droit d’auteur : l’infantilisme des pirates du Net » qu’il conclura par le paragraphe suivant qui, je l’avoue, m’a décroché un sourire et l’envie de lancer mon traitement de texte :

« Autrement dit, les pirates sont sympathiques et distrayants. Mais ils sont essentiellement mus par l’agressivité, l’avarice et l’inculture. Ils sont comme leurs homologues des Caraïbes, Barbe-Noire ou Rackham-le-Rouge. Ils font rêver les spectateurs et plaisent aux enfants. Mais mieux vaut ne pas tomber entre leurs mains… »

Cette conclusion prend place à la suite d’un argumentaire farfelu (ce n’est pas de l’aggresivité monsieur Joffrin mais un constat simple de quelqu’un qui sait de quoi il parle) qui lui même part du postulat réducteur suivant : « les djeunz sont contre ACTA parce qu’ils veulent télécharger et n’en ont rien à faire de la souffrance des artistes qui travaillent si dur pour produire René la Taupe… » (ok là je caricature, mais à peine).

Monsieur Joffrin imagine que ce que les djeunz des interwebz demandent finalement c’est une mise à mort pure et simple du droit d’auteur et que c’est là la seule raison de leur opposition à ACTA (qu’il reconnaît lui-même comme « discuté […] dans des conditions d’opacité peu démocratiques » à peine plus haut).

Alors je vais répondre de façon aussi caricaturale que monsieur Joffrin s’est exprimé en premier lieu : le droit d’auteur je m’en branle…

La problématique d’un Net libre est bien plus vaste que celle des échanges entre particuliers à but non lucratif (le piratage) et si vous aviez du mal à y croire il y a un an et demi les événements que l’on a appelé le printemps arabe devraient vous aider à comprendre de quoi l’on parle. Les tentatives de censure incessantes de l’Internet par notre gouvernement pourtant si démocratique devraient commencer à vous inquiéter. La passivité de beaucoup de médias face à certaines problématiques trouvant une réponse dans le support citoyen qu’est justement Internet…

Le droit d’auteur est effectivement à aménager. Pour le moment il sert de cheval de Troie, comme la pédopornographie avec la LOPPSI 2, à la mise en place de systèmes de censure que les dictatures nous envieront dans quelques années et certains osent encore se soucier de l’importance des revenus de quelques exilés fiscaux (à qui le piratage apporte en réalité plus qu’il ne nuit) ?

J’aime la culture, j’aime les artistes (j’ai un peu de mal avec les machines à copyright que l’on nomme actuellement artistes) mais le problème est bien plus large que celui-ci. Et si vous n’êtes pas capable de voir que l’équation réelle est celle de l’intérêt personnel de quelques machines à copyright par rapport à la démocratie elle-même alors c’est vous qui êtes infantile monsieur Joffrin (aka : c’est celui qui dit qu’il y est).

#Lulz