Archives de catégorie : Facebook

[Facebook] Inviter tous ses amis à un groupe / fanpage en une seule fois

Il peut-arriver, parfois, que l’on ait une bonne raison de vouloir inviter tous ses amis facebook à rejoindre un groupe ou à grossir les rangs d’une fanpage quelconque.

Cette manœuvre peut-être assez fastidieuse si l’on doit tous les sélectionner un par un… Aussi je vous propose aujourd’hui une astuce qui vous permettra de sélectionner tous vos amis d’un coup. Libre à vous, ensuite, de désélectionner ceux qui ne seraient pas intéressés par la fanpage de Benjamin Biolay (ouais pourquoi pas).

Une fois la popup DHTML servant à inviter les amis ouverte (donc après avoir cliqué sur « Recommander à des amis » pour une fanpage ou « Inviter des amis à rejoindre le groupe » pour un groupe), vous devrez copier/coller le code suivant dans la barre d’adresse de votre navigateur :

javascript:els=document.getElementById(‘friends’).getElementsByTagName(‘li’);for(var id in els){if(typeof els[id] === ‘object’){fs.click(els[id]);}}

Il suffit ensuite d’appuyer sur la touche entrée et d’attendre quelques secondes (en fonction de votre nombre d’amis) pour voir toutes les petites vignettes s’illuminer.

Vous n’avez plus qu’à valider votre choix pour effectivement inviter tous vos amis; comme si vous veniez de tous les sélectionner à la main.

Petite analyse du code en question :

On commence par préciser que l’on ne va pas passer une url mais un code javascript avec la bête instruction javascript:

Ensuite, on va sélectionner tous les <li> enfants de la liste <ul id= »friends »>.

Ces <li> sont stockés dans la variable els que l’on va parcourir dans une boucle for in que les habitués du javascript ou même du bash devraient connaître.

Finalement, pour chacun de ces éléments, on va appeler la fonction fs.click(els[id]); qui est normalement appelée si l’on clique effectivement sur l’élément en question.

Pourquoi j’ai arrêté la pub pour BDG sur Facebook ?

Lorsque j’ai relancé la page fan de BDG sur Facebook (à la place du groupe qui présente beaucoup moins d’avantages à gérer) j’ai commencé une campagne de publicité ciblée sur le réseau social.

L’avantage de ce type de campagne est qu’elle est relativement peu couteuse dans la mesure où c’est l’éditeur (moi en l’occurrence donc) qui fixe le cout au clic (ou à l’affichage, mais sur Facebook aucun intérêt de choisir cette option) ainsi que le coût maximum par jour de la campagne.

Comprenez par là que si je veux payer 0.02€ par visiteur sans excéder les 2€ par jour je peux tout à fait le faire. C’est d’ailleurs plus ou moins les réglages que j’avais utilisé à l’époque.

Il y a de cela un certain temps, j’avais lancé une campagne pour unfoyer.com sur Facebook et j’avais du arrêter à cause de frais bancaires trop élevés dus à une facturation en dollar. J’étais donc très content de voir que la facturation avait évolué et qu’elle proposait désormais de choisir la devise dans laquelle on souhaitait être facturé.

Je passe donc ma campagne de publicité tranquille, sachant que je maitrise mon budget et qu’il s’agit d’un faible investissement…

Arrive mon relevé de banque avec les prélèvements automatiques de Facebook… Et là c’est une certaine surprise qui m’attendait.

Non content de me faire payer en plusieurs fois pour un montant qui est pourtant dérisoire – un peu plus de 10€ découpés en 3 paiements – je m’aperçois que les prélèvements sont effectués directement depuis la maison mère aux Etats-unis.

Ma banque, comme la plupart à ma connaissance, facture ce type de transaction au même titre que les transactions effectuées dans une autre devise avec pour motif que le paiement se fait « hors zone euro ».

Ainsi pour une campagne de publicité de 10€ j’ai du payer près de 30% de frais bancaires supplémentaires (ceux-ci étant calculés sous la forme d’un forfait par transaction + un pourcentage du montant de la transaction).

Conclusion : tant que Facebook ne pensera pas un peu mieux son système de facturation, ils ne pourront pas compter sur mes quelques euros de budget publicitaire et vous n’aurez pas la joie de voir des annonces pour mes sites lorsque vous visionnez l’album photo de votre dernière soirée binge drinking…

Créer une safebox sur Facebook

Facebook est devenu un outil tellement utilisé que parfois on en oublie que la plupart du contenu que l’on y publie peut-être vu par à peu près n’importe qui. De même, ce contenu est si riche qu’il peut attirer les convoitises et pousser certaines personnes à créer de faux comptes pour vous ajouter en tant qu’ami et se balader sur votre profil.

Etant de nature un peu parano (non sans déconner ?!) j’ai mis en place une solution pour éviter ce genre de désagrément que je vais partager avec vous aujourd’hui : une espèce de sas de protection entre les nouveaux arrivants et vous.

Encore une bête histoire de liste

Je travaille beaucoup avec les listes sur Facebook pour décider de qui a le droit de voir quelles informations ou quel contenu. Actuellement je disposais de trois listes : Perso, Pro et bloqués (dont je vous ai déjà explique l’intérêt ici).

Pour l’occasion, et parce qu’une personne que je ne connais pas vraiment m’a ajouté sur Facebook (bonjour @Fealings en passant) j’ai donc créé une nouvelle liste : Safebox. Le nom n’a pas de réel importance, j’ai choisi celui-ci parce qu’il me fait penser à la Sandbox de Google.

Ensuite il faut paramétrer cette liste. Et pour ce faire, rien de plus simple : dans l’onglet Compte>Paramètres de confidentialité>Informations du profil vous allez devoir changer chaque élément un par un pour sélectionner le mode « Personnaliser » .

Il suffit ensuite de sélectionner « Ne pas montrer ce contenu à » et de commencer à rentrer le nom de votre liste toute fraichement créée.

Répétez l’action pour tous les contenus que vous ne souhaitez pas partager avec un « inconnu » et vous pourrez ensuite prévisualiser votre profil tel que ledit inconnu le verra en choisissant l’option « Afficher un aperçu de mon profil » et en saisissant le nom d’une personne accueillie dans ladite liste.

Une fois que vous êtes sûr de l’identité du nouveau venu vous pouvez au choix le supprimer ou le rajouter dans une liste plus permissive (Perso ou Pro pour moi par exemple).

Débloquer ses amis et/ou applications sur Facebook – bis

Il semblerait qu’en plus de ne pas poster souvent sur ce blog je me contente de faire des rééditions de mes précédents billets. Après avoir fait une nouvelle version du billet expliquant les méthodes pour tricher au concours VDM, je vais aujourd’hui vous proposer une nouvelle version de mon billet qui décrivait la marche à suivre pour débloquer ses amis ou applications bloqués par inadvertance sur Facebook.

En effet, comme assez régulièrement maintenant, Facebook a mis à jour sa plateforme en la rendant encore un peu plus brouillon et toujours moins intuitive (il semblerait qu’il s’agisse d’une contrainte de montée en version chez eux)…

La marche à suivre reste plus ou moins la même que sur la précédente version, seule la dernière étape diffère. Et quand je dis qu’elle diffère je ne pourrais pas être plus réaliste puisqu’entre IE (6 sous Win XP en VM) et Firefox (3.5.6 sous ubuntu) j’ai deux écrans différents pour arriver à la même chose…

Et comme souvent, un dessin valant mille mots : cette explication va se faire en images !

Comme avant, l’idée va être de commencer par bloquer un de ses contacts – peu importe qui, on annulera cela de toutes façons juste après.

facebook debloquer un ami

Commencer par masquer un contact

Quand vous aurez cliqué sur le bouton, la publication en question sera remplacé par l’écran suivant :

facebook demasquer un ami

Ensuite, validez le masquage

Éventuellement, si la publication concerne une application, un troisième bouton proposant de bloquer l’application apparaîtra entre les deux qui sont visibles sur la capture d’écran précédente.

Vous pouvez choisir de masquer l’application ou la personne. Ce choix n’aura aucune incidence sur le reste de l’opération.

Maintenant que l’application est masquée, l’encart qui contenait la publication ressemble à la capture suivante :

facebook demasquer une application

Cliquez sur "modifier les options"

Et le lien qui nous intéresse est bien sûr : « modifier les options ».

En fonction de votre navigateur / OS l’une des deux fenêtres suivantes va s’afficher. Il suffit ensuite de paramêtrer les options comme bon vous semble :

Plusieurs autres options sont possibles : utiliser les options disponibles en bas de page sous l’intitulé « modifier les options », aller sur la page de l’application bloquée la bloquer puis la débloquer, … Mais je préfère la méthode bourrin que je vous présente ici.

Note de service : ce blog devrait reprendre peu à peu de l’activité grâce à un nouveau rythme de travail que vous présenterai avec notamment un article sur comme Windows a diminué ma productivité, comment gagner 3h par jour, la présentation de nouveaux projets ambicieux, et de nombreuses astuces de geek au fur et à mesure que je les découvre / « invente ».

Comment perdre un emploi sur Facebook

C’est le second billet que je poste de suite ne contenant qu’une image et parlant de facebook… Tant pis, ça vaut le coup !

je deteste mon job - facebookComme le billet précédent, je vous fait une rapide traduction pour les moins anglophones d’entre vous :

OMG JE DETESTE MON BOULOT!! Mon patron est un gros branleur pervers qui me fait toujours faire des truc de merde pour me faire chier!! BRANLEUR!

Bonjour …, on dirait que vous avez oublié que vous m’aviez ajouté ici?
Premièrement, ne vous surestimez pas. Deuxièmement, vous avez travaillé ici 5 mois et n’avez pas remarqué que je suis gay? Je sais que je ne me pavane pas au bureau comme une tante, mais ce n’est pas non plus un secret. Troisièmement, cette merde est votre boulot, vous savez, ce pour quoi je vous paie. Mais le fait est que vous arrivez à foirer la plus simple des tâches a du vous aidé à arriver à cette conclusion. Et finalement, vous semblez avoir aussi oublié qu’il reste 2 semaines sur votre période d’essai de 6 mois. Ne vous embêtez pas à venir demain. Je vous envoie votre P45 par la poste, vous pouvez venir récupérer vos affaire quand vous le souhaitez. Et oui, je suis sérieux.

En clair : la demoiselle vient de perdre son boulot bêtement grâce au Web 2.0. Le P45 est en effet un document qui est remis par l’employeur à l’employé à la fin d’un contrat de travail au royaume uni.