Payer les utilisateurs pour leurs données personnelles

Après une intro poussive Jaron Lanier (pionner des intertubes) a présenté au Personal Democracy Forum une idée qui, selon lui, servirait à rémunérer les utilisateurs de l’Internet pour leurs données personnelles…

Sa théorie est qu’aujourd’hui de grandes entreprises (Google, Facebook et Microsoft pour ne pas les nommer) vivent de vos données et pourraient du coup aider à résoudre les inégalités en payant les utilisateurs via un système de micro-paiement systématique à chaque utilisation (ou collecte) de ces données.

Il me semble que c’est une des pires idées que l’on puisse avoir, et voici pourquoi.

Incentive à partager de l’information

Le premier problème que je vois est bien sûr un problème de vie privée : si demain on vous dit « le plus tu partages d’informations sur ta vie privée, le plus tu gagneras d’argent » rare seront les gens qui se soucieront de ce qui est fait ensuite des données. Et quand bien même elles s’en soucieraient, elles auraient été payées pour et n’auraient plus leur mot à dire.

Au contraire il faut expliquer aux gens que tout ce qu’ils mettent sur facebook est public (même s’ils règlent leur profil en mode sociopathe associal), que toutes leurs recherches sur google, leurs achats sur amazon et plus largement tout ce qu’ils font sur le net peut (et est probablement) être enregistré et ré-utilisé pour (ou contre) vous. Libre ensuite à chacun de décider s’il veut ou non entrer dans ce système et devenir une marchandise et non plus un consommateur.

Création d’un copyright sur sa personne (avec toutes ses dérives)

Le pire probablement est là : si l’on protège la vie privée au régime du copyright on ne fait que donner plus de pouvoir encore à cette infamie qui ne devrait déjà plus utiliser (je reviens pas dans ce débat, le droit d’auteur oui, la « propriété intellectuelle » non, …).

Partant de là on peut imaginer toutes les dérives qui correspondent à son état actuel : des ayants droits d’informations personnelles par exemple. « Bonjour, je suis la SACEM de la personne, vous semblez avoir beaucoup de choses à gérer; permettez que je m’occupe de vos données personnelles, je prends que 50% de frais de fonctionnement »…

Pire encore, dans les commentaires de l’article du Nouvel Obs un Internaute suggère que la Hadopi s’en charge… Elle qui n’est pas foutue de mener à bien la simple mission que le législateur lui avait confiée.

Internet n’est pas un espace de consommation

Cette non-solution part du principe que nous sommes de simples utilisateurs, floués par les méchantes multi-nationales qui font de l’interwebz. La vérité ne pourrait pas être plus éloignée et doit être rappelée : il y a certes quelques entreprises qui trustent une part de marché importante sur le Net, mais je ne suis pas sûr que si l’on pouvait estimer la proportion elles se révèlent majoritaires.

Prendre le problème à l’envers est donc dangereux et je vous renvoie vers la conférence de Benjamin Bayart à ce sujet qui parle beaucoup mieux que moi du minitel 2.0 que nous sommes en train de créer en laissant ce type de considérations prendre assise.

Le problème des start-ups

Un des moyens de participer à cet interweb qui est le notre est d’y créer un commerce (plus important encore un média, mais là la problématique se pose moins). Ces petites boites géniales qui créent de la richesse et de l’innovation (ouah on dirait que ça sort d’un cabinet ministériel cette phrase toute faite, ah oui c’est presque le cas) pourraient être grandement impactées par une solution comme celle proposée ici : la mise en place technique et financière du tout devenant une problématique lourde et complexe à intégrer aux coûts déjà très élevés (surtout en France !) de création d’une entreprise…

 

2 réflexions sur « Payer les utilisateurs pour leurs données personnelles »

  1. Alcuinn

    Effectivement, c’est (au moins) nauséabond comme idée. Tout ramener à un espace marchand, on se rends compte que c’est bof.

    Bon article je trouve 🙂

    ps: il manque un « je » dans ton 3° paragraphe 😉

  2. Ploum

Les commentaires sont fermés.