Gravatar couramment utilisé Blog perso de Paul Da Silva

La problématique va bien au delà du tout gratuit

Posted on | février 12, 2012 | 8 Comments

Depuis un certain temps déjà, faute de meilleurs arguments, les pro Hadopi (et les nouveaux pro Acta, Sopa, Pipa, …) se réfugient derrière un argument massue qu’un conseiller a probablement eu en réunion un jour : « vous voulez tout gratuit bande de vilains ».

Le dernier en date est Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur qui s’est illustré par un billet fièrement intitulé « Droit d’auteur : l’infantilisme des pirates du Net » qu’il conclura par le paragraphe suivant qui, je l’avoue, m’a décroché un sourire et l’envie de lancer mon traitement de texte :

« Autrement dit, les pirates sont sympathiques et distrayants. Mais ils sont essentiellement mus par l’agressivité, l’avarice et l’inculture. Ils sont comme leurs homologues des Caraïbes, Barbe-Noire ou Rackham-le-Rouge. Ils font rêver les spectateurs et plaisent aux enfants. Mais mieux vaut ne pas tomber entre leurs mains… »

Cette conclusion prend place à la suite d’un argumentaire farfelu (ce n’est pas de l’aggresivité monsieur Joffrin mais un constat simple de quelqu’un qui sait de quoi il parle) qui lui même part du postulat réducteur suivant : « les djeunz sont contre ACTA parce qu’ils veulent télécharger et n’en ont rien à faire de la souffrance des artistes qui travaillent si dur pour produire René la Taupe… » (ok là je caricature, mais à peine).

Monsieur Joffrin imagine que ce que les djeunz des interwebz demandent finalement c’est une mise à mort pure et simple du droit d’auteur et que c’est là la seule raison de leur opposition à ACTA (qu’il reconnaît lui-même comme « discuté […] dans des conditions d’opacité peu démocratiques » à peine plus haut).

Alors je vais répondre de façon aussi caricaturale que monsieur Joffrin s’est exprimé en premier lieu : le droit d’auteur je m’en branle…

La problématique d’un Net libre est bien plus vaste que celle des échanges entre particuliers à but non lucratif (le piratage) et si vous aviez du mal à y croire il y a un an et demi les événements que l’on a appelé le printemps arabe devraient vous aider à comprendre de quoi l’on parle. Les tentatives de censure incessantes de l’Internet par notre gouvernement pourtant si démocratique devraient commencer à vous inquiéter. La passivité de beaucoup de médias face à certaines problématiques trouvant une réponse dans le support citoyen qu’est justement Internet…

Le droit d’auteur est effectivement à aménager. Pour le moment il sert de cheval de Troie, comme la pédopornographie avec la LOPPSI 2, à la mise en place de systèmes de censure que les dictatures nous envieront dans quelques années et certains osent encore se soucier de l’importance des revenus de quelques exilés fiscaux (à qui le piratage apporte en réalité plus qu’il ne nuit) ?

J’aime la culture, j’aime les artistes (j’ai un peu de mal avec les machines à copyright que l’on nomme actuellement artistes) mais le problème est bien plus large que celui-ci. Et si vous n’êtes pas capable de voir que l’équation réelle est celle de l’intérêt personnel de quelques machines à copyright par rapport à la démocratie elle-même alors c’est vous qui êtes infantile monsieur Joffrin (aka : c’est celui qui dit qu’il y est).

#Lulz

Commentaires

8 Responses to “La problématique va bien au delà du tout gratuit”

  1. Rouzz
    février 13th, 2012 @ 0 h 09 min

    C’est dommage, tu n’as pas beaucoup appuyer sur certains éléments totalement idiot de l’article de Mr. Joffrin.
    Par exemple le fait qu’un journaliste puisse encore confondre piratage et vol.
    Qu’il continue de dire que le piratage est un manque à gagner pour les artistes et major alors que les études tendent à prouver le contraire.
    Que nombre de pirates consomment énormément.
    Sans oublier le fait que rien ne justifie d’avoir des droits sur une chanson pendant 70ans. (étant développeur, je n’ai aucun droit sur ce que je crée, ça ne m’empêche pas de gagner ma vie)

    Bon article, mais trop court je pense.

  2. ked
    février 13th, 2012 @ 11 h 34 min

    Moi j’aime bien cet article, il va à l’essentiel : la question du droit d’auteur est un détail par rapport à ce contre quoi nous nous battons. C’est un alibi pour augmenter le contrôle du pouvoir sur les citoyens

    @Rouzz : j’aime bien l’analogie avec les développeurs. Effectivement, nous n’avons aucun droit sur ce que nous créons et personne ne trouve ça bizarre

  3. Grekos
    février 13th, 2012 @ 17 h 12 min

    Je crois qu’il faut remercier Laurent Joffrin pour avoir réussi une synthèse exceptionnelle de la « pensée » pro-copyright. Même si « pensée » n’est pas du tout le terme exact tant c’est précisément cela que « le parti du droit d’auteur » refuse de faire.
    Le passage sur le code de la route (« […]le code de la route existe depuis un siècle et il y a toujours des contrevenants. Faut-il pour autant l’abolir ? »), par exemple, illustre bien ce refus obstiner d’intégrer l’ampleur du bouleversement dans la réflexion. Alors que ce n’est pourtant pas très difficile de comprendre : lorsque le principal véhicule ne sera plus la voiture mais la navette aéroportée, le code de la route ne permettra plus de résoudre aucun des problèmes de circulation!
    Quand à l’invraisemblable appel à la pondération dans l’usage de la désobéissance civile, on pourrait le formaliser ainsi : « citoyens ne faîtes usage de cette arme que lorsque vous êtes sûr de vous faire péter les dents, jamais quand vous êtes en position de force – et n’oubliez pas de me passer un coup de fil pour que je vous dise si la cause que vous défendez est suffisamment élevée dans la hiérarchie des causes défendable ». Hallucinant!
    Et puis la citation d’un psaume de Saint-Steve comme grand final : la cerise sur le gâteau! Il fallait bien cela pour nous rappelé que seul la propriété privée garantit l’innovation et que l’économie reste à tout jamais une science morale – une affaire de correction des comportements.
    Bref, je crois qu’il faut remercier Laurent Joffrin pour nous avoir bien expliquer que toute cette histoire de défense du copyright, c’est une énorme affaire de maintient de l’ordre.

  4. zenheat
    février 14th, 2012 @ 15 h 41 min

    Bonjour, je suis ravi de lire un tel article, et vous en remercie. Il montre, s’il en était encore besoin, non seulement l’infantilisme avéré de certains, mais aussi la mauvaise foi patente des adeptes du piratage, qui, face à un article très bien construit, et argumenté, n’ont que peu de choses bien convaincantes à dire, mais restent persuadé du bien-fondé de leur positiion.. Comme quoi, quand on est convaincu de quelque chose, il est difficile d’entendre raison, même avec force arguments tel le bel article de Joffrin.
    Les commentaires qui suivent sont aussi à l’avenant : d’une grande pauvreté intellectuelle, et d’un manque de finesse patent.
    Cordialement

  5. zenheat
    février 14th, 2012 @ 15 h 43 min

    @rouzz qui dit : « Qu’il continue de dire que le piratage est un manque à gagner pour les artistes et major alors que les études tendent à prouver le contraire.
    Que nombre de pirates consomment énormément. »
    J’aimerais bien connaître ses études, et surtout, leurs commenditaires:0))
    C’est vrai, car les majors continuent de prospérer, tout va bien, en fait, les magasins de disques qui ferment, ainsi que les vidéoclubs, c’est du pipeau, c’est juste qu’ils sont tenus par des gens tellement riches, qu’ils sont en vacances de façon permanente…

  6. Paul
    février 14th, 2012 @ 18 h 01 min

    @zenheat : Bonjour, je suis ravi de lire un tel commentaire, et vous en remercie. Il montre, s’il en était encore besoin, non seulement l’infantilisme avéré de certains, mais aussi la mauvaise foi patente des ennemis du partage, qui, face à un blog très bien construit, et argumenté, n’ont que peu de choses bien convaincantes à dire, mais restent persuadé du bien-fondé de leur positiion.. Comme quoi, quand on est convaincu de quelque chose, il est difficile d’entendre raison… Je peux continuer mais je vais revenir à mes mots : l’argumentaire construit est écrit sur ces pages et d’autres depuis bien des années. Les arguments de monsieur Joffrin ne sont ni nouveaux, ni construits, ni pertinents.
    Quand à votre commentaire suivant les liens vers les études (indépendantes) en question sont aussi disponibles sur ce blog mais je vais vous simplifier la tache : http://www.laquadrature.net/wiki/Documents
    Et quitte à utiliser des arguments aussi vieux qu’inutiles : les videoclubs ferment c’est triste mais je ne les pleurerai pas, ils ont fait leur temps et je ne pleure pas non plus les VHS ou les diligences, …

  7. Revue de web – S01E07 | Fred H
    février 19th, 2012 @ 11 h 13 min

    […] Paul Da Silva revient sur son blog sur ce que représentent ACTA, SOPA, PIPA et consorts, rappelant au passage que l’on ne lutte pas pour un tout gratuit, mais simplement pour une liberté. […]

  8. Kenshin
    février 19th, 2012 @ 14 h 40 min

    Paul, c’est un formidable article que tu nous livres là. Je pense qu’il va de pair avec le pamphlet contre l’industrie musicale que j’avais publié il y a déjà un moment de cela.

    Monsieur Joffrin n’a visiblement rien compris à l’évolution des modes de consommation.
    Que je sache, on n’a pas cherché à interdire la photo numérique pour sauver la photo traditionnelle.
    Il en est de même avec l’Internet. En plus d’être une menace fantôme pour l’industrie de la musique et du cinéma (les chiffres parlent d’eux-mêmes) les industries cherchent à museler cette technologie qui leur échappe pour gagner encore plus (ils n’en ont jamais assez…) et surtout avoir le contrôle de cet outil.

    L’épouvantail du pédonazi et de l’artiste qui vit sous le pont parce qu’il n’est plus rémunéré, on en a assez !

Leave a Reply





Edito

Ancien journaliste, ancien entrepreneur, ancien (ir)responsable Pirate, actuel citoyen qui s'intéresse à la politique et à son évolution.

Read moar !.

Retrouvez moi sur :

Suivez moi sur twitter sur facebook sur wikipedia Ajouter ce blog a votre lecteur RSS

Bitcoin

bitcoin logo
1GZnMQ9wXyifxCnDEqg8CSGdngWcKWptHv

Piratons la démocratie

piratons la democratie

One more thing !

0100 0011 0110 1000 0110 0001 0110 1110 0110 0111 0110 0101 0111 0010 0010 0000 0110 1100 0110 0101 0010 0000 0110 1101 0110 1111 0110 1110 0110 0100 0110 0101 0010 0000 0110 0101 0110 1110 0010 0000 0111 0011 0010 0111 0110 0001 0110 1101 0111 0101 0111 0011 0110 0001 0110 1110 0111 0100 0010 0000 0010 1101 0010 0000 0110 1111 0110 1110 0010 0000 0111 0110 0110 0001 0010 0000 0110 0010 0110 1111 0110 1001 0111 0010 0110 0101 0010 0000 0111 0101 0110 1110 0010 0000 0110 0011 0110 1111 0111 0101 0111 0000 0010 0000 0011 1111

Tm9uIGNlbGVsIGzgIGVzdCBqdXN0ZSBwb3VyIHRlIGZhaXJlIHBlcmRyZSA1bW4gOyk=

Relationship Closeness Inventory

Promo code Genesis Mining

Sha 256 cloud mining

Best Bitcoin debit card

Zcash Mining