Gravatar couramment utilisé Blog perso de Paul Da Silva

Petite réflexion sur le DDOS à l’heure de l’immédiateté

Posted on | août 16, 2011 | 7 Comments

Vous le savez probablement si vous trainez dans le coin de temps en temps, par principe je suis opposé au DDOS – j’ai fulminé en lisant la réflexion de RMS sur le sujet et puis comme souvent je me suis remis en question – qu’est-ce qu’un DDOS de nos jours au sein de notre société ?

Déjà posons les prémisses : je n’aime pas la comparaison avec une manifestation de RMS. Laissons au matériel ses modèles anciens et réfléchissons sur de nouvelles bases quand on aborde l’immatériel, ça ne peut-être que plus sain.

Ensuite : ce que je reproche au DDOS est principalement d’être de la censure unilatérale d’un moyen de communication (appartienne-t-il à un dictateur, je préfère que tous puissent le voir s’exprimer) sous la pression d’une masse pas nécessairement représentative de qui / quoi que ce soit. En l’espèce c’est donc une forme de gouvernance par la terreur « be good ou on te censure » – Mais en même temps je considère la politique moderne comme une forme de terrorisme aussi (je reviendrai un jour sur ce principe).

Et puis d’un autre côté on a un certain nombre de gouvernements, d’institutions, de monopoles en tout genre inatteignables au quotidien, pour certaines institutions dans certains pays on peut espérer apporter un peu de sa voix toutes les x années, pour beaucoup on a plutôt intérêt à se taire… Et à côté de cela l’actualité avance, elle va même à une vitesse jamais égalée et est accessible par (presque) tous.

Alors que faire ? Sachant que l’on a un outil qui nous donne une voix toutes les x années et un autre qui nous permet de réagir instantanément, sans compétence particulière, sans limite d’âge, de nationalité ? Comment résister à cet appel qui pourrait se résumer à « le pouvoir par le peuple et pour le peuple » si tous s’y mettaient demain (ce serait un beau bordel mais je serai curieux de voir ça).

Je reste opposé au DDOS dans son principe, je suis ravi de le voir reculer ces derniers temps mais finalement je comprends la démarche et suis attristé de voir la chasse aux sorcières lancée contre ceux qui n’ont fait que donner un outil (qui existait déjà depuis bien longtemps, hping3 au hasard) à d’autres pour s’exprimer.

Bref comme la comparaison dont on parlait au début avec une manifestation, la comparaison avec du vandalisme souvent lancée dans les médias par les autorités ne me paraît pas justifiée et il est temps de réfléchir à une alternative permettant aux gens de prendre la parole plus simplement dès qu’ils le veulent plutôt que de taper sur ceux qui le font avec les outils que leur donne « le camp d’en face »…

Commentaires

7 Responses to “Petite réflexion sur le DDOS à l’heure de l’immédiateté”

  1. Gordontesos
    août 16th, 2011 @ 11 h 28 min

    C’est tout simplement autant du vandalisme que des routiers bloquant un péage pour exprimer leur mécontentement. On peut en penser ce qu’on veut, mais il est malhonnête de dire qu’il y a la moindre trace de vandalisme là-dedans.

  2. Bidulos
    août 16th, 2011 @ 11 h 45 min

    J’aime la comparaison entre le ddos et le vandalisme.

    Répondre dans l’immédiateté, c’est s’affranchir du temps et répondre dans l’instant. Ce temps s’accompagne de beaucoup de choses, le travail du deuil, le travail de la pensée, le travail de sa propre remise en question, chercher des solutions, rassembler de la connaissance bref, toute une myriade de chose qui nous questionne, qui questionne notre rapport à l’autre, aux autres, à nos groupes d’appartenance etc. Et puis ca bouffe du temps.

    Puis comme tu dis, soit on attend quelques années soit on clique dans l’immédiateté sur un outil en s’affranchissant de cette usine à gaz à penser qu’impose le temps.

    En plus ca marche en cliquant sur cet outil, ca pète, ca passe aux infos parfois, ca permet de creuser plus et de s’introduire chez une cible qui ne répond pas, qui ne peut plus répondre pendant l’attaque (viol?). Au final, ca met à genoux l’adversaire en face. Intéressant et flatteur pour le cliqueur qui participe (LOIC) ou celui qui manipule un botnet.

    Entre angoisse du temps, et satisfaction reçue de la réaction immédiate, le choix n’est pas simple. Tout le monde est tenté et la tentation n’est pas simple, mais chacun répond à sa manière.

    Je diaboliserai quelque peu pour certain, mais c’est just my 2 cents. Ouai, on se prend la tête quand on est psychologue et geek. #vitemescachetsroses 😀

  3. Alain D
    août 16th, 2011 @ 11 h 51 min

    Je suis absolument contre la censure sous toutes ses formes et pour le retour d’une liberté d’expression totale (qui n’existe plus depuis très longtemps).
    Je suis un grand admirateur et même un fan de RMS parce que cet homme me donne à réfléchir, beaucoup, souvent, avec des mots justes et des idées que je trouve superbes (et en plus je suis sous le charme de son accent et de sa barbe. C’est plus fort que moi). Mais je suis d’accord avec toi sur ce point, pour moi les attaques ddos ne sont rien d’autre qu’une forme de censure ce qu’il y a de plus débile. Pour manifester, et juste manifester, alors il y a d’autres moyens. Les réseaux sociaux comme Twitter, identi.ca, c’est un de ces moyens. Les lettres écrites, les mails, sortir dans la rue, ce sont d’autre de ces moyens. En réalité des moyens de manifester dignement et intelligemment, il y en a des milliers. Suffit juste d’unifier les voix pour qu’elles portent loin.

  4. Ju4n1t0
    août 16th, 2011 @ 13 h 06 min

    J’ai toujours pensé qu’un DDoS n’était pas une solution pour exprimer un désaccord. C’est comme se battre contre la censure et semer la censure, ce n’est pas logique.

    C’est un peu comme Facebook, beaucoup de personnes le critiquent mais ils utilisent quand même l’outil, de ce fait, la crédibilité de cette critique est réduite à néant.

    Un DDoS n’est pas démocratique, il perd toute sa crédibilité quand il est question de censure.

    Cependant, il peut-être utilisé à des fins de paralysie lors d’une guerre réelle (GPS militaires, communications, etc.), pour se défendre par exemple.

    Le DDoS c’est bien, mais sous une autre configuration que celle de semer la censure contre X dictateurs.

  5. Changaco
    août 16th, 2011 @ 13 h 41 min

    Je ne suis pas d’accord avec tes prémisses: il est parfois pertinent et utile de comparer le matériel et l’immatériel.

    Pour moi le DDoS est un blocage actif temporaire, comme le blocage d’une rue ou d’un bâtiment, tandis que la censure est un blocage actif permanent. Les DDoS d’Anonymous n’ont pas pour but de faire taire ses opposants mais plutôt de leur envoyer un message, éventuellement en leur faisant perdre de l’argent, et d’attirer l’attention de la presse.

  6. DaveNull
    décembre 6th, 2011 @ 19 h 54 min

    Je suis plutôt d’accord avec le dernier commentaire : Le DDOS serait vraiment de la censure si il permettait de bloquer le site de façon définitive.
    Là, il n’y a que la manifestation du fait qu’un grand nombre de gens sont contre les principes d’un site. Pour reprendre la métaphore de RMS, les gens peivent aujourd’hui aller acheter des trucs dans le magasin où il y a eu la manif, tout comme ils peuvent acheter leurs cadeaux de noël en ligne en utilisant paypal…

    En tout cas, cette question est compliquée et sème le doute dans nos esprits visiblement.

  7. Patrick : Comparateur de prix
    octobre 25th, 2012 @ 13 h 50 min

    Très bonnes remarques sur le DDOS. Merci pour cet article

Leave a Reply





Edito

Ancien journaliste, ancien entrepreneur, ancien (ir)responsable Pirate, actuel citoyen qui s'intéresse à la politique et à son évolution.

Read moar !.

Retrouvez moi sur :

Suivez moi sur twitter sur facebook sur wikipedia Ajouter ce blog a votre lecteur RSS

Bitcoin

bitcoin logo
1GZnMQ9wXyifxCnDEqg8CSGdngWcKWptHv

Piratons la démocratie

piratons la democratie

One more thing !

0100 0011 0110 1000 0110 0001 0110 1110 0110 0111 0110 0101 0111 0010 0010 0000 0110 1100 0110 0101 0010 0000 0110 1101 0110 1111 0110 1110 0110 0100 0110 0101 0010 0000 0110 0101 0110 1110 0010 0000 0111 0011 0010 0111 0110 0001 0110 1101 0111 0101 0111 0011 0110 0001 0110 1110 0111 0100 0010 0000 0010 1101 0010 0000 0110 1111 0110 1110 0010 0000 0111 0110 0110 0001 0010 0000 0110 0010 0110 1111 0110 1001 0111 0010 0110 0101 0010 0000 0111 0101 0110 1110 0010 0000 0110 0011 0110 1111 0111 0101 0111 0000 0010 0000 0011 1111

Tm9uIGNlbGVsIGzgIGVzdCBqdXN0ZSBwb3VyIHRlIGZhaXJlIHBlcmRyZSA1bW4gOyk=

Relationship Closeness Inventory

Promo code Genesis Mining

Sha 256 cloud mining

Best Bitcoin debit card

Zcash Mining