Gravatar couramment utilisé Blog perso de Paul Da Silva

Piratons la démocratie bientôt disponible chez vous

Posted on | juillet 12, 2011 | 21 Comments

C’est avec beaucoup d’émotion (j’en ai tremblé et j’ai même versé une larme) que j’ai hier lancé l’impression de mon premier livre : Piratons la démocratie. Je vous en avais déjà parlé ici et il ne me manquait plus grand chose pour finaliser la sortie de ce livre qui j’espère vous plaira.

Dans la foulée je l’ai hier envoyé à tous ceux qui m’ont aidé tant par un soutien financier sur Ulule que par des apports d’idées lors de la rédaction ou avant (et donc forcément j’ai oublié du monde, désolé). Le mail envoyé était le suivant :

Bonjour à toutes et tous,

Avant tout je tiens encore une fois à vous remercier pour votre participation à cet ouvrage, qu’elle soit financière ou par des apports d’idées, de contenus, de discussions,…

Vous trouverez en pièce jointe et en avant-première (j’ai lancé l’impression ce soir) la version numérique du livre que je vous encourage à pirater, à partager, … bref à en faire ce que bon vous semble.

Les mots me manquent face à ce que la publication de ce livre représente pour moi. Je ne saurai jamais assez vous remercier pour votre contribution.

Je vais donc aller à l’essentiel : certains d’entre vous doivent recevoir une version papier du livre. Pour ceux-ci merci de me donner votre adresse (certains l’ont déjà fait, ignorez donc cette partie du mail) pour que je puisse vous faire parvenir le livre dès que je l’aurai reçu.

De tout mon cœur et quitte à me répéter un peu : merci.

Paul

J’espère donc très bientôt le voir en téléchargement un peu partout… Ce qui a d’ailleurs commencé 🙂

D’ici peu le livre sera disponible au format papier, sous licence CC-by (ILV ne propose pas le CC0, je vais voir si c’est possible quand même sinon tant pis :/) pour un prix de 2.60€, sans aucun droit d’auteur, alors qu’il restera gratuit en version numérique.

Je vais aussi monter un forum de discussion sur http://livres.paulds.fr pour que la discussion puisse prendre part sur ce livre et sur mes suivants. J’ai hâte de revivre cette émotion de voir le projet prendre vie et plus encore de recevoir les 45 exemplaires commandés hier !

Il faut aussi que je lance la traduction de l’ouvrage en anglais et l’impression dans cette langue. Si vous souhaitez le traduire dans une autre langue vous avez bien-sûr ma bénédiction !

Encore un grand merci à tous !

Commentaires

21 Responses to “Piratons la démocratie bientôt disponible chez vous”

  1. Tricorne
    juillet 12th, 2011 @ 8 h 29 min

    Bonjour Monsieur Paul,
    Comme rien ne vaut le plaisir de sentir sous ses doigts le papier, nous attendons avec impatience la sortie du manuscrit.

    Que la Data soit avec vous,
    L’Eglise de France du Kopimism reconnaissante.

  2. vikou2a
    juillet 12th, 2011 @ 10 h 12 min

    Je ne l’ai pas encore lu mais le ferait dès que possible. Pour l’instant une remarque que j’espère constructive après un bref aperçu du pdf: j’aime bien les marges bien amples, mais pourquoi une telle taille de police? ça heurte un peu l’oeil du lecteur à mon gout et c’est pas vraiment très eco-citoyen en ce qui concerne la version imprimée. En espérant que cela ait pu être constructif pour une deuxième édition 😉

  3. jean
    juillet 12th, 2011 @ 10 h 27 min

    La seule chose qui est exprimée c’est que l’on doit pouvoir s’exprimer. De là à en faire un bouquin, je trouve ça prétentieux ! Pas la peine de nous vanter les mérites du progrès et de retourner au papier pour publier son ouvrage ! Qui plus est avec une telle police qui ne sert qu’a remplir des pages pour faire croire qu’il y a du contenu !

  4. LiLo
    juillet 12th, 2011 @ 10 h 31 min

    @jean : je crois que la réponse que tu attends à ce genre de commentaire est « personne ne t’oblige à le lire » 🙂

    J’ai commencé (enfin presque terminé) la lecture de ce pamphlet et je tenais à dire qu’il y a de très intéressantes idées et analyses.

    En revanche, et je regrette de n’avoir eu connaissance de ce livre avant sa publication, j’ai repéré quelques fautes, comment puis-je t’en faire part Paul ?

  5. Paul
    juillet 12th, 2011 @ 10 h 43 min

    @Tricorne : Le Kopimism ici ? Mais bienvenue mon cher !

    @vikou2a : Les marges c’est le gabarit ILV – La taille de police c’est après des tests avec un ami mal-voyant que j’ai constaté que la lisibilité ainsi était plus à même de plaire à plus de monde. Je sortirai une version RAW du texte pour impression at home, libre à la personne ensuite de l’imprimer comme elle le souhaite 🙂

    @jean : le changement de support permet aussi de toucher des gens qui ne viendront pas lire le texte sur le Net… C’est un peu la démarche. Pour la police, cf plus haut 😉

    @LiLo : Non tout le monde doit s’exprimer 🙂 Merci pour les compliments et pour les bugreports : le formulaire de contact de ce blog 😉

  6. jean
    juillet 12th, 2011 @ 10 h 55 min

    @LiLo non non je m’attendais à ce que l’on fasse preuve d’intelligence en me disant quelles sont les qualités de ce livre mais je crois que c’est trop demander.

    @Paul Le coup de la police justifiée par les mal voyants, c’est soit de la mauvaise foi ou soit un manque crucial d’imagination. Il existe des versions orales, le livre pourrait être lu pour toucher plus de monde.

    Tout cela ne justifie rien, et surtout pas l’existence d’un tel bouquin.

  7. Sirius
    juillet 12th, 2011 @ 11 h 10 min

    @jean :
    Il n’y a pas que la liberté d’expression qui soit défendue dans ce livre, mais quand bien même … Elle est aujourd’hui remise en cause, ce livre au aussi pour but que la population en prenne conscience, car ce n’est pas en regardant le journal télévisé de TF1, puis en enchaînant sur les Experts qu’elle va être au courant, par exemple qu’une loi destinée à ficher tous les plus de 15 ans a été votée avec une majorité de 6 députés contre 4 (1 abstention et 566 absents) il y a moins d’une semaine. Je tire mon exemple de l’actualité récente, mais documentez vous un peu sur l’HADOPI, et j’espère que votre réflexion te permettra de percevoir les risques pour la démocratie, et la liberté d’expression qu’elle présente.

  8. Z1tor
    juillet 12th, 2011 @ 11 h 42 min

    « Il faut aussi que je lance la traduction de l’ouvrage en anglais et l’impression dans cette langue. »

    Si tu veux faire un projet un peu comme Framabook pour la traduction, je pourrais t’aider 🙂

    (Enfin si le livre me plait, j’viens de lire la préface online, une version papier est attendu 😀 )

  9. Alexandre Dubois
    juillet 12th, 2011 @ 11 h 47 min

    Bonjour,

    Tout d’abord, félicitations pour votre livre, j’espère qu’il aidera les gens à prendre conscience des dangers qui menacent l’internet libre !

    J’aurais cependant une remarque sur la forme : le PDF est un choix qui se comprend très bien mais pourquoi ne pas proposer également d’autres formats d’ebooks tels que le epub ou tout simplement… le HTML ?

    Par exemple, la majorité des ebooks readers accepte le format epub, qui en plus d’être libre, permet à chacun de redimensionner les pages, changer les polices etc…

    Mais là je me rends bien compte que je fais la fine bouche 😉

    Merci pour votre oeuvre,

  10. jean
    juillet 12th, 2011 @ 12 h 56 min

    @sirius Je pense faire partie des gens informés sur les dangers de l’HADOPI, mais je crois aussi qu’il ne sert à rien de stigmatiser ceux qui ne sont pas informés. Effectivement c’est honteux que seulement 10 députés votent ce texte et qu’il y a 655 absents, mais c’est également regrettable de voir que la liberté d’expression est le seul contre argument utilisé par ceux qui se définissent comme étant de l’opposition. Je condamne ceux qui se plaignent pour maintenir un système en place et ne servent qu’a le légitimer. Je ne crois pas que ce bouquin apporte vraiment des solutions et alternatives constructives. Des sites comme internetactu, rww et owni en apportent et ne sont pas uniquement dans la critique. Ce bouquin ne s’adresse pas à d’autres que ceux qui sont proches de Paul Da Silva que je trouve étonnamment conservateur.

  11. Z1tor
    juillet 12th, 2011 @ 13 h 16 min

    J’viens de faire un tour, sur l’article de Korben et je trouve qu’il y a quelques commentaires qui méritent d’être mis ici aussi.


    « Javeldose
    Le prob ici, c’est juste les marges qui sont ignoblement larges et qui donnent un espace texte riquiqui. Je vais tenter de lire ça au boulot, mais rien que le titre et la prémisse donnent envie. »

    C’est vrai que ton livre fait gros pavé. Pour un livre justement ca passe, mais pour la version PDF ca pique un peu les yeux.


    « Ryo-saeba

    Ce sont les marges qui vous gênent? C’est pas plutôt la police de caractère taille 20 millions ?
    Plus la marge est importante, plus l’auteur exprime son respect envers son lecteur, mais écrire avec une telle taille de font, ça relève plus du CAPS LOCK attack ! »

    ———————-

    Voila, c’est juste pour dire que la 1ère approche de ton livre et assez … repoussante. J’ai lu que tu avais testé cette police avec un mal-voyant. Mais ce livre est-il fait pour les voyants ?
    – Non, baisser la taille de la police/les marges
    – Oui, faire une seconde version s’impose.

    La on tourne a environ 4/8 mots par ligne alors que par exemple, là où j’écris en ce moment est plus à 13/16 mots par ligne.

    Voila, bon courage.

    (ps : J’viens d’y penser, c’est toi qui a fait la version PDF au moins ? 😮 )

  12. Sirius
    juillet 12th, 2011 @ 14 h 13 min

    @Jean en effet, cela ne sert à rien de les stigmatiser, mais il est nécessaire de les alerter, la démocratie fonctionne sur ce principe que le peuple doit décider (des élus, et donc indirectement, des lois). Mais si il n’a pas la connaissance de tous les points de vue existants, il ne pourra pas être en mesure de prendre une décision qui ne soit pas orientée par ce que les mass-médias ont bien voulu lui exposer. Certes ce livre ne touchera peut-être que les proches de Paul Da Silva (quoi que je ne le connais pas depuis très longtemps, et que je ne me considère pas comme un proche) mais l’intérêt de cette diffusion sous Creative Commons 0 est justement de pouvoir le partager au plus grand nombre, afin qu’un maximum de personnes aient accès à ce point de vue qui est le sien, mais aussi celui de ceux qui l’on aidé à écrire ce livre.

  13. Mormegil
    juillet 12th, 2011 @ 14 h 53 min

    Salut ! Le bouquin est très interressant, j’ai pu le lire en entier. Je suis pas a 100% d’accord mais bon ^^

    Sinon , c’est vrai que la présentation est à revoir. Je l’ai copier-coller, remis en page et compiler avec Latex. C’est pas le top mais ca plaira ptet plus à certains. C’est encore à améliorer ^^

    PDF + Source Latex : http://mormegil.be/wp-content/uploads/2011/07/PiratonsLaDemocratie.zip

  14. Nabella Leen
    juillet 12th, 2011 @ 17 h 26 min

    Depuis le début de cette aventure, je trouve l’idée extrêmement intéressante et novatrice, autant par son sujet que par son concept.

    Je n’ai pu réellement participer, bien malgré moi, mais tient à te faire parvenir (à faire parvenir à tous !) ici un certain nombre de remarques qui me sont venues lors de la lecture.
    Ce sont essentiellement des critiques, car ce sont les choses les choses les plus faciles à exprimer. J’espère qu’elles seront suffisamment constructives pour être pleinement utiles 😉

    Tout d’abord, je suis un peu déçu par le prologue. Il entend s’appuyer sur la biologie et l’évolution pour mettre en place le discours. L’idée est bonne et pertinente. C’est juste les mots choisis qui dérapent pour mes yeux (de biologiste … ceci expliquant cela) :
    – Les insectes ont évolués depuis 170 millions d’années. Certes peu, mais ils ont évolué tout de même pour s’adapter eux aussi à leur environnement changeant.
    – Dire que l’homme est la forme la plus complexe de vie est erroné. C’est une des formes les plus complexe (tout en sachant que complexe ne veut pas dire « supérieur », juste … plus bordélique et difficile à comprendre).

    Sinon, je trouve le reste du prologue parfait !

    Concernant la suite, et en particulier le coeur du livre, la partie « Piratons la démocratie », j’ai été légèrement déçu par les points suivants :
    – Manque de structuration du discours : le sujet est unique mais complexe et avec de nombreuses facettes. Le texte en aborde un certain nombre, mais d’une façon qui paraît désordonnées pour le lecteur non-avertit. Une solution pourrait être de segmenter le tout en sous-chapitres avec de courts titres.
    Cela permettrait à la fois d’aérer le livre tout en étant sur qu’il fait emprunter au lecteur le chemin de pensée souhaité.
    – Quelques « répétitions ». Non pas dans les mots utilisés, mais dans les idées abordées. Certains passages sont un peu long et auraient gagné à être plus concis, en particulier en évitant de revenir sur des points déjà traité.
    – Un manque de « vulgarisation ». Le livre est très intéressant pour quelqu’un qui, comme moi, comme tes lecteurs ou comme les contributeurs de ce livre, connaissent le sujet, du moins en partie. En revanche, pour le néophyte, de nombreuses choses sont abordées sans être introduits et sans proposition de référence pour éventuellement en apprendre plus. Je pense en vrac au cas Wikileaks, la neutralité, la libre concurrence …
    – Un travers récurrent dans les documents rédigés par les pro-partage : une introduction de ce partage et des tournures de phrases qui font passer le texte pour un pamphlet « pro-méchants-pirates ». Et oui, je rappelle que pour une majorité de gens, « partager la culture » c’est hélas encore fondamentalement considéré comme du vol (même si tout le monde le fait, toussa toussa)

    Ça fait beaucoup de remarques, certaines profondes, mais c’est simplement ma vision des choses bien sûr ! Libre à moi de rédiger un livre si je souhaite la partager de façon plus complète 😉 et libre à n’importe qui d’utiliser mes remarques pour ses propres écrits !

    PS : juste un détail sur l’utilisation du mot média/médias/medium/media: lorsqu’on incorpore un mot à déclinaison dans la langue française, on adapte généralement son accord à notre langue. Un média, des médias. C’est l’utilisation qu’il est préférable d’en faire ensuite. L’utilisation de la déclinaison (un medium, des media, un scenario, des scenarii …) est plus une tentative de certains de vouloir passer pour des intellectuels. 😉

    Quoi qu’il en soit, merci pour cette contribution à la démocratie et à l’avenir ! Espérons que ça porte ses fruits !

  15. julien
    juillet 12th, 2011 @ 23 h 53 min

    Je n’ai jamais prêté attention à ton blog qu’à travers mes flux RSS provenant de sites extérieurs et pourtant j’ai lu ce livre, dans son intégralité et dans une seule foulée.
    Moi qui n’a pour habitude qu’une lecture très sélective de par ma mauvaise paresse.

    Mon commentaire ne sera que très peu compté dans la centaine que tu valideras demain, néanmoins je voulais apporter ma contribution à la critique de ce livre qui nous a été travaillé et offert par une équipe que je salue.

    Cet ouvrage est certes très petit mais, la qualité est là, contrariant l’habitude consommatrice de quantité de beaucoup de personnes, il saura peut-être en décevoir certains.
    Beaucoup d’éléments y sont présentés et ce, dans un pourquoi toujours justifié.
    Certes la mise en page n’en est pas des plus standardisés mais celle-ci se veut faciliter sa lecture.
    Quelques fautes de frappes/orthographe y sont présentes mais, est-ce que cela affecte l’idée qui veut en être dégagé? Non.

    En lisant cet ouvrage j’ai eu l’impression d’y retrouver les quelques conclusions que j’ai pu tirer de ces dernières années passées à rechercher des « pourquoi ».

    @Jean : Force est de constater que la mauvaise volonté ne vous étouffe pas et que vous la soutiendrez jusqu’au bout, plutôt que de dénombrer « les arguments mis en avant de l’autre côté » qui se résument à être la liberté d’expression. Pourriez-vous, avec le même nombre d’argument valable, qu’avance cet ouvrage, la remettre en cause?
    Votre critique est bien belle, mais elle n’importe en aucun cas un élément constructif et non plus innovatif (favorisant et/ou aidant l’innovation) au débat dans lequel vous vous élancez.
    Vous ne faites que décourager et piétiner le travail gratuitement apporté par Paul Da Silva au lieu de suggérer des améliorations.
    Mais que dis-je? Je discrébilise le système français basé sur la moquerie et le désencouragement en quelques lignes. Pauvre de moi.

    signé un citoyen dans sa première année de citoyenneté et étudiant en DUT Info.

  16. jean
    juillet 13th, 2011 @ 11 h 48 min

    @julien : Non effectivement la mauvaise volonté ne m’étouffe pas, c’est bien pour cela que je prends le temps de te répondre. Je ne remet pas en cause la liberté d’expression, pas plus que nombre de constats dressés dans ce petit livre. Je regrette le manque de propositions et le ton souvent prédicateur. La culture libre et la culture pirate n’ont, par exemple rien à voir et l’amalgame réalisé par PDS leur est nuisible.

    Ce que je fais c’est simplement apporter un point de vue différent, et c’est cela qui est à la base de la démocratie, qui n’existe pas dans un consensus. L’innovation ça aurait été peut être de faire une version e-book, ou un projet plus collaboratif non réappropié par PDS. C’est cela qui me dérange. Il maintient une logique libérale et reste dans une critique superficielle.

    Non, désolé, je ne comprends pas vouloir faire un livre à partir de ce qui aurait pu faire une seule introduction. Je ne me suis jamais moqué de PDS, je considère qu’il est nécessaire de mener un débat sur le sujet, tant mieux si il en fait partie. D’autres sont bien plus intéressants et n’ont pas ces prétentions ! J’ai déjà fait référence à des sites en haut, mais vous pouvez aussi aller faire un tour sur http://goo.gl/0AAkb

  17. Julien
    juillet 13th, 2011 @ 13 h 48 min

    @Jean : Merci pour votre réponse et désolé du ton un peu provocateur de mon commentaire d’hier soir.
    Je suis d’accord avec vous pour le manque de proposition, néanmoins ce livre admet une ouverture puisqu’on y trouve à la page 20 :

    « Enfin, pour pousser la réflexion plus
    loin encore j’ai ouvert un site
    regroupant mes publications diverses
    et ouvert aux commentaires :
    http://livres.paulds.fr. Ainsi, au-delà
    de ce support relativement figé
    qu’est le livre, le débat peut continuer
    sur l’outil le plus démocratique qui
    ait, à l’heure actuelle, jamais été
    inventé : Internet. »

    Le DNS renvoie pour le moment sur un 404 et c’est bien dommage, esperons que PDS puisse nous faire part rapidemment d’une plateforme, même temporaire, de débat. Car le livre est déjà publié.

    Votre point de vue est constructif au niveau du débat mais, si possible, il serait heureux d’apporter des idées permettant l’amélioration de ce projet. Je ne pense pas que PDS soit fermé du point de vue suggestion.

    Dans un contexte standard, je vous l’accorde, ce livre manque de page et est en soit une introduction. Mais c’est à faire suite à celle-ci que l’ouverture que j’ai cité plus haut sert. D’un autre côté, pensez-vous vraiment que « le peuple » prendrait le temps de lire un roman complet en ces temps actuels?

  18. jean
    juillet 14th, 2011 @ 11 h 02 min

    @julien « le peuple » c’est nous. Faire un texte court comme tremplin c’est bien, ca permet effectivement de toucher un large public qui plus est par le prix pratiqué. Faire un texte collectif, attribué à une communauté, c’est mieux. Je ne sais pas très bien ce que vous entendez par projet, mais, littéralement, je ne crois pas beaucoup dans le « hackage » possible de notre démocratie. Il me semble que la poursuite d’un open data mieux régulé, qui sait trier les informations pertinentes constitue une solution plus intéressante. Je vous renvoie notamment au http://www.prixdeleau.fr/ qui me semble être un cas particulièrement intéressant en matière de web collaboratif. L’enjeu est bel est bien sur l’accès aux données, mais surtout sur les usages que nous pouvons en faire. Ce qui importe, c’est que ces données puissent être réactivés, réutilisées, mais cela ne constitue pas un « hack ». Si vous voulez connaitre en détail ce que je pense sur le sujet, je vous renvoie à l’excellente place de la toile sur le sujet : http://goo.gl/KniYD

  19. Julien
    juillet 14th, 2011 @ 12 h 30 min

    @Jean Bien sûr que « le peuple » c’est nous.
    Toute tentative de création constitue un projet, par projet j’entends ici ce livre et sa suite (la partie débat).
    Vous parlez d’Open Data et de tri/régulation dans la même phrase, ce qui peut être contradictoire, si tri/régulation de données il doit y avoir, celui-ci doit être fait Uniquement par des algorithme dont le code est rendu public avec une possibilité d’accès libre.
    Merci pour votre site, je ne le connaissais pas et c’est en effet un bel exemple pour l’avenir, espérons seulement qu’il n’y est pas de pression de la part des entreprises sur le gouvernement pour le fermer un jour, comme ça peut se faire actuellement dans d’autres domaines.
    On parle de hack lorsque l’on détourne l’usage original d’une technologie pour l’adapter aux besoins des individus, en effet ici on ne détourne pas l’usage initial mais on détourne quand même une partie de l’usage actuellement fait du net (publicitaires, …).
    J’écouterai l’émission un peu plus tard.

  20. Flattr-ages du mois de Juillet 2011 | Le Codex Gnoufique
    août 1st, 2011 @ 11 h 03 min

    […] Piratons la démocratie bientôt disponible chez vous […]

  21. Flattr-ages du mois de Juillet 2011 - Le Codex Gnoufique
    août 26th, 2014 @ 11 h 07 min

    […] Piratons la démocratie bientôt disponible chez vous […]

Leave a Reply





Edito

Ancien journaliste, ancien entrepreneur, ancien (ir)responsable Pirate, actuel citoyen qui s'intéresse à la politique et à son évolution.

Read moar !.

Retrouvez moi sur :

Suivez moi sur twitter sur facebook sur wikipedia Ajouter ce blog a votre lecteur RSS

Bitcoin

bitcoin logo
1GZnMQ9wXyifxCnDEqg8CSGdngWcKWptHv

Piratons la démocratie

piratons la democratie

One more thing !

0100 0011 0110 1000 0110 0001 0110 1110 0110 0111 0110 0101 0111 0010 0010 0000 0110 1100 0110 0101 0010 0000 0110 1101 0110 1111 0110 1110 0110 0100 0110 0101 0010 0000 0110 0101 0110 1110 0010 0000 0111 0011 0010 0111 0110 0001 0110 1101 0111 0101 0111 0011 0110 0001 0110 1110 0111 0100 0010 0000 0010 1101 0010 0000 0110 1111 0110 1110 0010 0000 0111 0110 0110 0001 0010 0000 0110 0010 0110 1111 0110 1001 0111 0010 0110 0101 0010 0000 0111 0101 0110 1110 0010 0000 0110 0011 0110 1111 0111 0101 0111 0000 0010 0000 0011 1111

Tm9uIGNlbGVsIGzgIGVzdCBqdXN0ZSBwb3VyIHRlIGZhaXJlIHBlcmRyZSA1bW4gOyk=

Relationship Closeness Inventory

Promo code Genesis Mining

Sha 256 cloud mining

Best Bitcoin debit card

Zcash Mining