Gravatar couramment utilisé Blog perso de Paul Da Silva

Quand l’Hadopi n’assume plus d’avoir essayé d’acheter des opposants

Posted on | juillet 22, 2011 | 10 Comments

Hier j’ai eu la chance d’être convié à la présentation du plan France Numérique 2020 au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Outre les petits fours (depuis le temps que je voulais goûter des macarons fauchon ^^) et le bon vin je retiendrai une réelle volonté d’ouverture (ne serait-ce que par ma présence et celle de représentants de sociétés d’auteurs dans la même salle) et un début de clash sur Twitter avec Eric Walter (secrétaire général de la Hadopi) auquel j’ai fini par arrêter de répondre devant la mauvaise foi de celui-ci et le débat que j’étais venu suivre qui se poursuivait en face. Je profite donc de mon blog pour revenir sur le « clash » en question de façon plus argumentée et construite que les classiques 140 caractères me le permettent.

Tout est parti de l’interrogation légitime de Benjamin Bayart sur le fait qu’il n’ait pas été invité à la cérémonie d’hier, il a alors tweeté « Ils n’invitent que les geeks qui acceptent l’argent de l’#hadopi ? » et je me suis donc empressé de répondre que je n’avais jamais accepté de l’argent de la Hadopi, bien que ceux-ci me l’aient proposé à plusieurs reprises. La réponse ne se fit pas attendre, et ce même si Eric Walter a récemment décidé de me bloquer sur Twitter au motif que je le mettais trop souvent en copie avant que je ne lui explique au téléphone que son blocage avait aussi comme conséquence de m’empêcher de le suivre… Je le cite : « laquelle #hadopi ne vous en a jamais proposé d’ailleurs 😉 ».

Manque de chance, j’ai une mémoire terrible et donc je note tout ce qui peut avoir de l’importance sur ce sujet dans un joli fichier oowriter (de plusieurs dizaines de pages) que je conserve en sécurité tant les pratiques de la Hadopi sont douteuses. Je n’avais jusque là pas ressenti le besoin d’en parler, puisque finalement ils gèrent leur business comme bon leur semble mais laisser quelqu’un qui a justement tenté de m’acheter (haha quand on sait ce que je pense de l’argent…) me traiter publiquement de menteur est juste au dessus de mes forces…

Ma première rencontre avec Eric Walter a eu lieu chez eux, en octobre 2010 et a duré plusieurs heures (5 pour être précis). Elle faisait suite à une conférence de presse au cours de laquelle déjà Eric (je le vouvoie toujours pour conserver de la distance avec lui mais pour éviter de surcharger le texte l’on va se contenter du prénom) m’avait proposé de rejoindre les labs.

Au cours de notre entretien il réitérera cette proposition à plusieurs reprises, restant volontairement dans le flou sur le poste exact qui m’était proposé. Le lab « Internet et société » a été évoqué mais rien de particulier sur l’intitulé du poste. A ce moment là les postes d’experts associés n’étaient pas au programme et Turblog (/Spyou) qui était dans la même pièce que moi s’est vu proposer grosso-modo les mêmes choses que moi, et l’on sait comment cela s’est fini (avec tout le respect que j’ai pour la démarche et la personne de Turblog).

Dans le même temps des budgets ont été débloqués pour des marchés relevant des missions de l’Hadopi dont un était la création d’un portail d’information sur les moyens de sécurisation de la connexion. Ce budget à 7 chiffres a été proposé à nouveau à des opposants pour la réalisation dudit portail. Il était clairement sur-dimensionné et lesdits opposants l’ont donc refusés (je ne donnerai pas de noms, ne les ayant pas associé à la démarche qui est derrière cet article).

Dans un moment d’égarement et d’humour noir j’avais répondu à l’offre d’emploi de community manager de la Hadopi (lisez le texte avant d’hurler, je ne voulais pas vraiment ce poste hein !) sur mon blog. J’ai donc logiquement été contacté à nouveau par Eric (en DM twitter) qui me demandait, sur le ton de l’humour, quelles étaient mes prétentions salariales. Gageons que si j’avais répondu un chiffre l’humour aurait vite disparu de la discussion. Ma réponse fut plus simple : « vous n’avez pas assez de budget pour m’acheter ».

Un peu plus tard, lors de la sortie du site hadopi.fr, des opposants ont jugé opportun de revoir la FAQ du site qui était pleine de désinformation et se sont, par conséquent, vu proposer de l’argent en rétribution de ce travail. Qu’on s’entende bien, cela est normal, mais je suis convaincu que cela n’était pas nécessaire et, d’un point de vue strictement éthique, risqué pour les deux parties. Je ne sais pas ce que cet argent a fini par devenir mais là encore la Hadopi en la personne d’Eric ont vu large avec le chéquier.

Et enfin tout récemment, quelques jours avant la sortie de la campagne de publicité propagande de la Hadopi, Eric m’a appelé pour me demander si j’acceptais « un travail de la part de la Hadopi » (et ce sont là ses mots). J’ai bien sûr commencé par répondre par la négative avant qu’il m’explique qu’il désirait un avis très critique sur la campagne à venir. J’ai alors accepté à la seule réserve que l’on ne me demande pas d’accepter de l’argent pour ceci. Il me répondra que je suis pourtant en droit de le demander… Finalement pour des raisons d’emploi du temps j’ai découvert les pubs en même temps que vous, avec probablement la même grimace…

Je ne parle ici que de quelques faits, ils sont multiples et tous aussi troubles… Donc monsieur Walter, merci de ne pas me prendre pour un con et d’assumer votre démarche, aussi contestable soit-elle.

Et puisque l’on est dans le full disclo, il est bon de savoir qu’à chaque opposant qu’il a rencontré et que je connaisse, Eric s’est présenté comme anti-hadopi…

Commentaires

10 Responses to “Quand l’Hadopi n’assume plus d’avoir essayé d’acheter des opposants”

  1. Grunt
    juillet 22nd, 2011 @ 14 h 42 min

    Tu omets un point qui me semble important: la raison d’être d’Hadopi, c’est de faire en sorte que les gens paient pour des services qu’ils obtiennent gratuitement sur les réseaux de P2P.

    Ça me paraît logique, du coup, que Hadopi sorte systématiquement le chéquier avant de demander des contributions.

    S’ils osaient utiliser gratuitement le travail de quelqu’un, tu peux être certain que la majorité des internautes leur tomberaient dessus sur le thème « La Hadopi veut qu’on paie les artistes mais ne veut pas payer le travail des autres. »

  2. Kyoku57
    juillet 22nd, 2011 @ 14 h 55 min

    Quand vas tu mettre ton .odt en accès libre ? Attends tu que WikiLeaks le révèle aux yeux de tous ? ^^

    D’un coté, d’habitude les clients ne sortent pas le chéquier aussi rapidement : Hadopi est peut-être simplement un très bon client.

    Sinon c’était quoi comme vin ? (que je sache à quoi sert mes impôts)

  3. Turblog
    juillet 22nd, 2011 @ 14 h 59 min

    La revue de la FAQ hadopi n’a finalement donné lieu à aucune transaction, nous tenions à garder la mention « travail collectif des internautes » sur le document et il n’était manifestement pas possible que la haute autorité fasse un versement à une association (caritative ou pas) comme nous le souhaitions à la base. En gros, j’étais le seul formellement identifié, donc soit j’encaissais le pognon, payant taxes & charges au passage, et je me démerdais avec, soit on ne faisait rien. Vu qu’on parlait de quelques centaines d’euro, on a laissé tomber.

    Pour la dernière ligne, je te trouve un peu binaire et ambiance tout dans le même panier ou on mélange allègrement l’institution, la loi et ce qui est fait d’un point de vue concret.

    J’espère pour lui qu’il n’est pas « anti-le-travail-qu-il-fait », sinon, c’est à se tirer une balle.

    J’espère tout autant qu’il soit un minimum sceptique quant à la pertinence du bidule gradué, surtout après tout ce qu’on a démontré depuis 2 ans.

    Et de toute les discussion que j’ai eu avec lui, y compris cette première ou nous étions tous les deux, c’est ça que j’ai retenu : pas 100% convaincu par le texte de loi qu’il applique mais convaincu qu’il y a quelque chose à faire pour améliorer les choses.

    Après, la façon dont il s’y prend et les relations one-to-one avec certain, c’est autre chose 🙂

  4. bituur esztreym
    juillet 22nd, 2011 @ 15 h 23 min

    salud paul,

    tu connais ça pour afficher le fil d’une conversation twitter : http://twitter.theinfo.org/ ? codé par aaron swartz.

    pour afficher un clash ça marche aussi 8-B : http://twitter.theinfo.org/94110565605183488

  5. Chacha961
    juillet 22nd, 2011 @ 15 h 37 min

    Je ne pense pas que t’impliquer dans le sujet de la publicité Hadopi remette en cause ton intégrité.
    Hadopi c’est un constat simple du marché de la musique / video qui ne peut pas continuer à se faire pirater sans cadre légal…

    Après, à mon avis, sa forme d’application est contestable et c’est en mettant ton grain de sel que tu feras changer les choses avec tes yeux.

    Hadopi ne fera pas marche arrière, autant l’accompagner en l’orientant dans ta vision du net

  6. freeeflyer
    juillet 22nd, 2011 @ 19 h 30 min

    @chacha ; ca parait sympathique comme perspective.. Crois tu vraiment qu’un seul personnage, meme Paul, puisse orienter toute une machinerie sponsorisée par les plus riches des corporations et financée par les deniers de l’état.. Comme disait Coluche, c’est la lutte du pot de terre contre le pot de vin..

  7. Chacha961
    juillet 22nd, 2011 @ 19 h 42 min

    Oui clairement !

    Surtout vu comme il s’implique sur le sujet, j’ai beaucoup apprécié son pld… après ce n’est que mon avis et j’ai l’impression qu’il y a beaucoup trop d’animosité dans le débat.

  8. matiu
    juillet 26th, 2011 @ 13 h 29 min

    « il est bon de savoir qu’à chaque opposant qu’il a rencontré et que je connaisse, Eric s’est présenté comme anti-hadopi… »
    Très bon, ça : si c’est vrai, ou même si la nuance de Turblog : « pas 100% convaincu par le texte de loi qu’il applique mais convaincu qu’il y a quelque chose à faire pour améliorer les choses. » est plus correct, ça veut dire que vous n’avez pas compris la démarche de ce brave homme : il n’est pas vraiment méchant, il veut juste « changer les choses de l’intérieur ». comme Sarkozy et Guéant ne sont pas vraiment raciste : ils veulent juste saper le FN pour lutter contre le racisme … Comment ça je me moque ?

  9. mosquito
    juillet 26th, 2011 @ 19 h 57 min

    Hadopi a été pondue par une droite dé-com-plexée.
    Hadopi n’a donc pas de complexe
    ………………… et mauvaise mémoire.

  10. Flattr en juillet | Blog à part: troisième époque
    août 11th, 2011 @ 7 h 10 min

    […] du Net intitulé Une étude du Parlement européen confirme que l’ACTA doit être rejeté, Quand l’Hadopi n’assumule plus d’avoir essayé d’acheter ses opposants signé Paul da Silva et enfin un commentaire du susnommé Chassegnouf (ce qui m’a permis de […]

Leave a Reply





Edito

Ancien journaliste, ancien entrepreneur, ancien (ir)responsable Pirate, actuel citoyen qui s'intéresse à la politique et à son évolution.

Read moar !.

Retrouvez moi sur :

Suivez moi sur twitter sur facebook sur wikipedia Ajouter ce blog a votre lecteur RSS

Bitcoin

bitcoin logo
1GZnMQ9wXyifxCnDEqg8CSGdngWcKWptHv

Piratons la démocratie

piratons la democratie

One more thing !

0100 0011 0110 1000 0110 0001 0110 1110 0110 0111 0110 0101 0111 0010 0010 0000 0110 1100 0110 0101 0010 0000 0110 1101 0110 1111 0110 1110 0110 0100 0110 0101 0010 0000 0110 0101 0110 1110 0010 0000 0111 0011 0010 0111 0110 0001 0110 1101 0111 0101 0111 0011 0110 0001 0110 1110 0111 0100 0010 0000 0010 1101 0010 0000 0110 1111 0110 1110 0010 0000 0111 0110 0110 0001 0010 0000 0110 0010 0110 1111 0110 1001 0111 0010 0110 0101 0010 0000 0111 0101 0110 1110 0010 0000 0110 0011 0110 1111 0111 0101 0111 0000 0010 0000 0011 1111

Tm9uIGNlbGVsIGzgIGVzdCBqdXN0ZSBwb3VyIHRlIGZhaXJlIHBlcmRyZSA1bW4gOyk=

Relationship Closeness Inventory

Promo code Genesis Mining

Sha 256 cloud mining

Best Bitcoin debit card

Zcash Mining