Les renseignements intérieurs et la discretion !

Depuis quelques années que je traine ma carcasse dans le monde de l’Hactivisme j’ai appris à devenir parano. Je sors régulièrement la batterie de mon téléphone pour discuter de sujets sensibles, je reste à distance de logiciels propriétaires, je regarde souvent qui est derrière moi…

Mais grosso-merdo jusque là tout ceci était un ramassis de parano mal placée.

Et puis il y a quelques jours j’apprends que le ministère de la culture surveille d’un œil bienveillant (ou pas) mon Twitter. Ils n’ont que ça à foutre en fait ?

Mais tout cela n’est rien à côté de ce que j’ai appris hier dans la soirée et qui m’a juste fait mourir de rire.

Certains le savent : je suis allé en Tunisie une semaine au début du mois, pour me reposer un peu et pour voir des amis avec qui j’ai été en contact tout au long des soulèvements populaires, et pour certains avant. Bref j’ai passé une très bonne semaine malgré un tour opérator de merde.

Sauf que apparemment ça n’a pas rassuré la DCRI dont un des agents est allé, la bouche en cœur, demander à un ami Tunisien si il avait des infos sur moi…

« Tu connais Paul da Silva ? Non parce qu’il a passé deux semaines en Tunisie et on aimerait savoir qui il a vu, avec qui il a parlé… »

L’ami en question lui a gentiment expliqué que je n’y avais passé qu’une semaine mais que ce serait la seule info qu’il aurait puisque nous sommes amis.

Alors messieurs de la DCRI si vous voulez des infos, je suis persuadé que vous pouvez trouver mon numéro de téléphone… D’ici là faites attention à qui vous parlez, vous risquez de tomber sur des gens que je connais 😉

PS : non je ne participe pas aux raids Anonymous – ça vous fera déjà ça à corriger dans votre fichier!

11 réflexions sur « Les renseignements intérieurs et la discretion ! »

  1. dvalin33

    Si je peux me permettre, tu devrais être flatté ! En effet, la DCRI prend ses ordres de l’Elysée, donc ça veut dire que tu es connu en haut lieux (et que tu casse les pieds aussi 🙂 ).

    Par contre, je trouve ça dommage que nos services de renseignements soient utilisés pour autre chose que la défense de la Nation, car clairement tu n’es pas un danger pour la Nation (pour les majors et la politique actuelle peut être mais ça ne relève pas de la DCRI).

  2. Winael

    En même temps si tu part en Tunisie sans intention d’acheter un villa pied dans l’eau et refourguer du savoir faire français en matière de maintiens de l’ordre, c’est louche…

    Le problème, vois tu c’est qu’ils ont essayé de te joindre sur ton portable mais tu avais retiré la batterie 😉

  3. Louprouge

    Ce qui doit surtout les affoler, c’est que non seulement tu vas dans un pays qui reprend sa liberté, mais tu fréquentes des gens qui ne sont pas Français et, en prime, tu t’introduit à l’Elysée alors que tu as été retiré des invités.
    C’est louche 😀
    Il y a des dirigents qui n’en dormiraient plus pour moins que ça :p

  4. Anonymous (pas celui-là, l'autre)

    En ce qui concerne la batterie du téléphone, il faut savoir que retirer la batterie n’est pas une sécurité absolue. Alors certes, jusqu’alors aucun proof-of-concept, à ma connaissance, n’a permis d’utiliser à distance le microphone d’un téléphone portable alors que la batterie amovible était ôtée (seulement la géolocalisation). Mais théoriquement, c’est possible, alors méfiance…

    Quant à la DCRI… elle a un réel pouvoir en dehors de France ? Tes amis ne pouvaient-ils pas répondre aux agents de leur ficher la paix et de retourner espionner les citoyens sur le territoire français ?

  5. Blu

    C’est pas un peu tard pour s’inquiéter? C’était au moment de savoir s’ils te laissaient entrer à l’Elysée qu’il fallait avoir des renseignements, après c’est pas très utile 😉

  6. firecode

    Il faut bien justifier les milliards d’euros dépensés chaque année pour financer cette bande d’incompétents pistonnés ^^
    Ils se renseignent sur toutes les personnes publiques en fait. ça permet de faire des petits dossiers à sortir en cas de besoin …
    Voilà à quoi partent nos impôts mais comme la majorité de nos « concitoyens bovidés » s’en foutent pourquoi ils se gaineraient.

  7. Gourmet

     » (pour les majors et la politique actuelle peut être mais ça ne relève pas de la DCRI). »
    Ben si. Les sociétés de perception (privées je le rappelle) ont bien, officiellement, depuis 2009, le droit d’éplucher vos revenus (via le Trésor).
    Ben oui, elles sont reconnues d’utilité publique (sic).
    Alors, SACEM, SACD, majors, toussa, toussa …
    Si on ajoute en sus les « faveurs personnelles », voilà on y est.

    Bon, voilà. Comme le blog est surveillé aussi, nous sommes surveillés à présent.
    Mouarff !

    Bon, faut faire gaffe et en profiter car bientôt, les mêmes conditions de circulation qu’à Deauville lors du G8 (coordonnées, mensurations, couleur de la bagnole, vaccins en règle, longueur du zboub, etc) seront demandées pour parvenir à ce blog.

    db

  8. Ping : Flattr-ages du mois de Mai 2011 | Le Codex Gnoufique

  9. Ping : Maman, la DCRI m’a chopé ! « Le panier de garfieldairlines

Les commentaires sont fermés.