Gravatar couramment utilisé Blog perso de Paul Da Silva

Eric Woerth fustige le Net… Sans le connaître ?

Posted on | mai 30, 2011 | 36 Comments

Mouhahahahaha cet Homme n’aurait pas un rôle en politique il pourrait facilement se reconvertir dans le comique… Problème, il paraît que le monsieur a eu un vrai rôle, un truc qui est censé être un peu important : ancien ministre (et actuel député)… Sans plus attendre, la vidéo humour glanée sur Numerama :

Avant d’entrer dans le détail des propos il est important de savoir de quoi l’on parle ici : d’Internet. Il s’agit d’un outil, neutre par nature (n’en déplaise à certains), qui se fait le relais de la liberté d’expression des citoyens et, par voie de conséquence, des médias traditionnels (entre autres entreprises qui ont investi la toile). Ce système n’existe que par la somme des individus qui le composent, qui l’enrichissent et qui l’alimentent de quelque façon que ce soit. Eric Woerth ne s’attaque donc pas à un réseau de machines mais à un réseau d’êtres humains qui s’expriment… La base de la démocratie donc.

« Ils sont très très nombreux, c’est très compliqué […] c’est assez compliqué de se défendre quand on vous attaque »

Monsieur Woerth, votre position, par essence, vous met en avant d’un point de vue médiatique. Elle vous a fait connaitre et donné un rôle au sein de la démocratie française. Vous êtes amené à prendre des décisions et des positions pour l’ensemble des citoyens français. Forcément ces positions seront sujettes à critique et à débat. Mais sont-ce là de mauvaises choses ? Ne s’agit-il pas là plutôt de la base d’un échange, si vous jouiez le rôle, à même de faire avancer votre réflexion en y adjoignant les échos citoyens suscités ?

« Y’a tous les fous-furieux, y’a un nombre de détraqués colossal »

Attention, je vais reprendre l’expression de l’ami Kitetoa sur reflets : go-go-gadgeto-stigmatisation ! A nouveau il est bon de se souvenir qu’Internet est une somme d’individus désireux de faire avancer la plus importante création collective jamais inventée. En admettant que vos prises de position n’intéressent pas à l’étranger (ce que je pense être le cas mais peu importe) vous venez de stigmatiser 44.625.300 internautes pour quelques cas isolés qui existent, il ne faut pas se voiler la face, mais sont très loin d’être représentatifs de près de 70% de la population française… Ou alors il faut renommer le pays des droits de l’Homme en pays des pédonazis ?

« Votre voisin peut écrire des trucs absolument odieux sur vous »

Et cela va intéresser qui ? Si l’on devait schématiser je dirai à peu près les mêmes personnes que celles que ledit voisin (déménagez c’est plus sûr, votre voisin a l’air d’être un con) aurait pu réunir autour d’un apéro dénigrement (vachement plus tendance que les apéros facebook !). A ceci près que vous êtes une personne publique. Donc des écervelés vont trouver judicieux de colporter des rumeurs à votre propos… N’est-il pas alors plus intéressant de s’énerver contre la presse people plutôt que contre votre voisin qui n’a pas inventé le principe des rumeurs et essaye juste de se donner une existence à travers un skyblog moche ? Et au delà de cela, n’existe-t-il pas, dans le droit français, un truc appelé diffamation qui prévoit justement ce cas de figure ?

« En même temps y’a des sites sérieux d’information, mais ils vont très très vite »

Deux positions extrèmement personnelles alors que vous essayez de vous poser sur un débat de fond ? Il me semble qu’en argumentaire – et d’ailleurs on vous sent encore plus mal à l’aise sur ce propos que sur les précédents – cela reflète d’un manque cruel de matière non ? Les sites sérieux sont-ils ceux qui ont votre bénédiction ? Quels sont les critères objectifs pour recevoir le « label site sérieux Eric Woerth » ? Et ils vont très très vite. En admettant que l’on parle de site de presse (les fameux sites sérieux je suppose) ils fonctionnent en quasi-temps-réel, afin qu’une information, une fois vérifiée, soit livrée au public qui lui-même pourra se livrer au difficile exercice d’analyser l’information et de se forger une opinion… Merde le peuple a donc le droit de s’exprimer ET de s’informer ?

« Il n’y a pas de droit de réponse »

Si… Une entreprise de presse, sur papier, à la télévision, ou sur le Net est tenue de respecter le droit de réponse… C’est rassurant de voir que vous maîtrisez votre sujet ! Quant aux blogs personnels, la plupart ouvrent leurs commentaires, pour les autres un bête formulaire de contact, un mail à l’hébergeur, … bref contactez le monsieur qui écrit des choses méchantes et voyez avec lui… dialoguez ?

« Y’a pas de droit à l’oubli »

Non en effet. C’est triste, c’est même regrettable, mais cela ne fonctionne pas comme cela. Le droit à l’oubli est une vaste fumisterie marketing qui ne repose sur rien. Des années après, à moins que vous n’ayez fait brûler tout le stock, un article publié dans quelque canard que ce soit y restera imprimé… Sur Internet c’est exactement le même principe, à part que vous pouvez vous-même vous défendre. Nul doute que votre réaction aura un intérêt tout particulier si affaire il devait y avoir…

« La présomption d’innocence c’est aussi le droit à l’oubli »

Chronologiquement faux mais on voit où vous voulez en venir : dans ce cas merci de travailler sur les fichiers de police emplis d’erreurs et qui se fichent bien de la date de prescription. Merci aussi d’éduquer les gens afin qu’ils ne s’arrêtent pas à un article expliquant que monsieur X a été suspecté d’un fait mais qu’ils aillent chercher jusqu’à l’article qui donnera le résultat de l’affaire en question une fois jugée… Voyez que là encore Internet n’est pas en cause, mais en effet c’est plus simple de taper sur 70% de la population que de se remettre en question.

« Non j’ai pas d’idée particulière »

Continuez ainsi ! Le mieux est probablement que vous vous renseigniez avant de proposer quoi que ce soit. Petite suggestion, essayez d’aller sur Internet, sortez de vos lectures habituelles, explorez un peu le 8ème continent et enrichissez vous. Vous constaterez bien vite que les pédonazis sont finalement plutôt rares et que l’intérêt de la chose est bien loin des ragots de votre voisin…

« Le eg8 a parlé de régulation, je sais bien que c’est terrible de parler de régulation dans ce monde là »

En effet c’est terrible de chercher à brider un outil qui peut offrir le meilleur pour peu qu’on le traite intelligemment et que l’on ne légifère que sur des sujets que l’on connait. C’est con, mais il me semblait que c’était la première des prudences…

« Il faut au fond que les règles qui s’appliquent aux autres s’appliquent aussi »

Sans revenir sur la structure de votre phrase (ça commence à sentir le stress) je dirai une seule chose : +1. Le jour où vous envisagerez de réguler la liberté d’expression dans les cafés on pourra reparler de la réguler sur Internet. D’ici là merci d’appliquer les règles et de respecter les droits qui sont reconnus hors Internet !

« Ce n’est qu’un média »

Moui donc en fait vous n’avez jamais été sur Internet ? Internet est un outil, un medium, un réseau… Internet est plein de choses, mais surement pas un média. Un média par définition est unidirectionnel, il délivre de l’information à des utilisateurs passifs. Internet est basé sur l’échange ! Mais c’est vrai que vous n’avez plus l’habitude d’écouter le peuple alors l’entendre comme cela d’un coup, ça peut surprendre, on en oublierai presque que la plèbe est capable de réflexion et ce même en dehors des périodes électorales…

« C’est très important de ne pas oublier les hommes et les femmes que l’on est derrière tout cela »

Donc, après une stigmatisation sur toute la ligne de 70% des français vous nous demandez en fait : « faites ce que je dis pas ce que je fais » – Pour quelqu’un censé nous représenter je trouve que la pratique manque d’humanisme ou de déontologie…

Commentaires

36 Responses to “Eric Woerth fustige le Net… Sans le connaître ?”

  1. Bichehype
    mai 30th, 2011 @ 13 h 46 min

    Eric Woerth n’est plus ministre mais député maire ! 😉

  2. Paul
    mai 30th, 2011 @ 13 h 47 min

    Arf my bad j’arrive plus à suivre ça change trop souvent !

  3. Winael
    mai 30th, 2011 @ 14 h 14 min

    Eric Woerth a été mis aussi en cause par des journaux papier avec documents à l’appui qui n’ont pas de site internet (juste une page pour éviter le cybersquatting pour le canard). Mais c’est plus facile de taper sur Internet

  4. Dodot
    mai 30th, 2011 @ 14 h 22 min

    Pourquoi on lui donne encore la parole, à Eric ?

  5. Paul
    mai 30th, 2011 @ 14 h 49 min

    @Winael : J’ai volontairement laissé cet élément de côté pour ne pas surcharger le papier… Mais oui son ressenti vient clairement de là – ceci dit qu’elle qu’en soit la raison cela n’a aucune espèce d’importance, ce qui compte est le résultat (nauséabond) que cela provoque…

    @Dodot : Parce que la liberté d’expression reste quelque chose à défendre pour tous, même ceux qui n’ont pas grand chose à apporter au débat. Par contre le fait que lui prenne la parole sur un sujet qu’il ne connait pas m’inquiète beaucoup plus…

  6. Zdarrinho
    mai 30th, 2011 @ 14 h 53 min

    Cher M. Da Silva
    Vous commencez en définissant internet correctement : il s’agit d’un outil. Et ensuite vous dîtes que M. Woerth, en s’attaquant à internet ne s’attaque pas à un réseau de machine, mais à un réseau d’être humains (la base de la démocratie, haaaaan quelle démagogie, woerth = anti démocrate beau raccourci !). Cherchez l’erreur, non M. Woerth n’attaque pas un groupe d’humains mais bel et bien l’outil internet.

    Ensuite vous expliquez que c’est sa position d’homme politique qui l’expose à la critique du plus grand nombre. Vous n’avez pas tort mais vous n’avez pas compris le point qu’il voulait aborder. Les blogs fleurissent à vue d’oeil et offre une tribune à n’importe qui pour fustiger l’ex ministre. Hors les chaînes de télés n’apparaissent pas par enchantement comme apparaisse les blogs. Et c’est la le « très nombreux » et la « difficulté de se défendre ». Sur un plateau télé, on peut se faire inviter pour se défendre, mais je vois mal le service de l’ump faire tout les blogs à chaque scandale (idem pour les autre partis).

    Pour ce qui concerne les fous furieux, vous faites preuve d’une mauvaise foi horrible. Comme ci vous ignoriez l’éxistence de troll et d’autre lamer sur les forums et blogs un peu partout sur le net. Internet aussi leur fourni une tribune bien pratique pour faire éxister leur point de vue ce qu’ils n’ont pas aussi facilement en dehors de ce microcosme. Et il faut pas me faire croire que les gens qui utilisent autrement que pour faire 2 3 recherches et lire ses mails représentent la majorité des 44 millions d’internautes. Seul un petit pourcentage prend le temps de faire vivre le contenu du web. « Ou alors il faut renommer le pays des droits de l’Homme en pays des pédonazis ? » Bravo pour le point godwin, facilement gagné !

    « N’est-il pas alors plus intéressant de s’énerver contre la presse people », je peux te répondre. NON. La preuve en est l’affaire DSK. Si notre presse people était un peu plus tranchante, les hommes politiques seraient bien moins sereints à l’idée de faire leurs petites affaire illégales en cachette. La France doit être avec l’Italie les champions des élus véreux et pourris. Ce qui n’arrive pas dans les pays anglos-saxons grâce à leur tabloïds virulent (c’est le seul interêt que je trouve à ces journaux poubelles).

    « Et au delà de cela, n’existe-t-il pas, dans le droit français, un truc appelé diffamation qui prévoit justement ce cas de figure ? » Bien sur, vous comptez portez plainte contre chaque blog qui parle de M. Woerth? Bon courage à vous, et si vous aimez ce genre de boulot, j’aimerais bien que qqn compte les grains de sables sur le littoral français…

    J’ai aussi bien ri en lisant votre innocence: « Afin qu’une information, une fois vérifiée ». Donc pour toi tout ce qui tombe dans les journaux est du pain bénie, la vérité absolue? Bravo bel esprit critique… Quant à votre théorie du droit de réponse, je vous invite à relire le paragraphe sur le nombre de blogs, j’aimerais bien voir le service de l’ump poursuivre en justice chaque blog pour que M. Woerth puisse avoir droit de réponse sur chacun…

    En ce qui concerne le droit à l’oubli, je suis malheureusement d’accord avec vous, ça n’existe pas. Cependant, ce serait mentir que de dire que ce n’est pas plus simple de rechercher le passé de qqn sur internet… Et pour votre démonstration sur les flics, ils ne cherchent que les condamnations précédentes qui sont en rapport avec l’affaire en cours. Ex: La police ne va pas déterré les dossiers sur les penchants pour la drogue de Juppé quand il va être en procès pour abus de bien sociaux… C’est ça le droit à l’oubli…

    Je trouve que c’est de la méchanceté gratuite de venir reprendre cette phrase « Non j’ai pas d’idée particulière »… Pour une fois qu’un politique préfère fermer sa gueule plutot que de dire de la merde… Ce n’est pas lui qui fait le eG8 en passant, donc à priori pas lui qui légifère (mais je peux me tromper). Il a avoué ne pas savoir pas besoin d’en rajouter…

    « Le jour où vous envisagerez de réguler la liberté d’expression dans les cafés on pourra reparler de la réguler sur Internet. » La phrase la plus débile que j’ai jamais entendue… Vous cherchez à ce que même ce que vous dites dans un café soit surveiller et condamnable? C’est ce genre de réaction qui amène un big brother, non c’est bien normal de pas pouvoir tout sanctionner. (En passant, je vous invite à revoir la vidéo de galliano, qui a tout perdu suite à une discussion de bourré en terrasse d’un café)

    Ah bon un média est unidirectionnel? Vous avez passé les 50 dernières années dans un caisson d’isolation sensorielle? La radio libre ça ne vous dit rien? Les sms en direct dans les émissions de politique jamais vu? Et d’où sors votre définition?

    Pour l’analyse de la dernière phrase, vous semblez lui preter un discours qu’il n’a pas dit, du même niveau de ridicule que le reste de l’article.

    Je suis completement pro-PS et anti-hadopi primaire, mais cet article n’a rien d’objectif. Non seulement, vous vous permettez de juger un homme sur un extrait de 1’47 » mais en plus, Vous vous laissez aveugler par la haine de sarko primaire qui pousse à frapper tout ses alliés sans distinction. J’ai personnellement trouvé M. Woerth comme étant le moins menteur et un des plus efficaces hommes politiques des 5 dernières années. Il ne s’adonne que peu à la langue de bois, et pas vraiment dans le passage que vous avez choisi.

  7. Zdarrinho
    mai 30th, 2011 @ 14 h 54 min

    Mes excuses pour l’orthographe dégueulasse de mon bloc…

  8. pasdecerveau
    mai 30th, 2011 @ 15 h 06 min

    @zdarrinho
    +1 pour le début, mais la seconde partie est virulente, ceci est un blog et n’a pas la prétention d’être un site de presse rédigé par des professionnels expérimentés. Justement là est l’amalgame de tout ces détraqués politicards qui ne reconnaissent ni le web, ni la diffusion de la critique populaire. PdS est une personne humaine et ne représente que lui.

  9. Piwi
    mai 30th, 2011 @ 15 h 06 min

    « J’ai personnellement trouvé M. Woerth comme étant le moins menteur et un des plus efficaces hommes politiques des 5 dernières années. »

    Merci pour la touche d’humour.

    Et bon courage pour ton bac.

  10. bolterplop
    mai 30th, 2011 @ 15 h 08 min

    TL;DR ^^

    En plus, non, j’ai tout lu… Je m’insurge contre le Point Godwin. Paul ne fait que reprendre les politiques (Frédéric Lefebvre, si tu nous regardes) qui affirment qu’Internet est remplit de pédophiles / prédateurs sexuels et de terroristes / nazis. Nul Point Godwin ici 😀
    My job here is done.

    Points de vues intéressants.

  11. simon
    mai 30th, 2011 @ 15 h 09 min

    je viens de lire le commentaire de Zdarrinho.
    le seul mot qui me vient c’est « waaaaaaaaaaaa »
    (avec un point bonus de style pour la participation du public par SMS dans « C dans l’air »)

  12. Jean-Marie
    mai 30th, 2011 @ 15 h 10 min

    Par le passé, on a déja brûlé des livres et torturé des auteurs qui déplaisaient aux pouvoirs. Je ne vois pas au nom de quoi on ne devrait pas faire pareil avec les internets.
    Cordialement.

  13. Spyou
    mai 30th, 2011 @ 15 h 17 min

    Il n’y a nul besoin d’arpenter le web entier pour répondre aux internautes, fussent-ils détraqués … Si le monsieur avait un blog, il y concentrerai la critique, constructive pour une petite partie.

  14. pasdecerveau
    mai 30th, 2011 @ 15 h 17 min

    Je viens de relire le comment. je retire +1 attribué. De plus Woerth n’a jamais balancé que c’etait le boulot demandé par le small boss. je n’ai plus de considération pour le féodé woerth. Il reste au service du pouvoir, il se prend pour un martyr. Ce qui rassure est la début annoncé de sa mort politique.

  15. ropib
    mai 30th, 2011 @ 15 h 19 min

    Il est clair que Woerth demande une justice spéciale pour lui. Le droit à l’oubli ne concernerait ainsi que certains, dont il fait assurément partie. Il demande en effet que seuls des organes de presse estampillés « Woerth-compliant » soient autorisés à l’expression. Tout dans ce que dit Woerth est anti-républicain.

  16. Crapouillaut
    mai 30th, 2011 @ 15 h 26 min

    Paul,

    je te suis depuis quelques semaines maintenant, et je suis plutôt en faveur de cet espace de liberté qu’est internet et que tu défends. Cependant, à l’instar de Zdarrinho, je suis gêné par ton manque de recul et le dénigrement systématique dont tu fais preuve.

    J’y vois un frein aux idées que tu pourrais défendre. En effet, avec ces propos et commentaires relativement vides de sens, tes idées deviennent irrecevables.

    Vois ce message comme celui de quelqu’un qui pourrait potentiellement soutenir le PP. Je pense (ou du moins j’espère) ne pas être seul à penser cela.

    Bonne journée

  17. Paul
    mai 30th, 2011 @ 15 h 28 min

    On va se faire un point par point, comme pour la vidéo parce que j’ai moi aussi énormément à dire sur tes écrits (tu permets que l’on se tutoie, on est sur le Net et je réserve le vouvoiement à très peu de gens).

    Ce que tu appelles démagogie est en fait une remise en contexte de l’importance de la liberté d’expression dans le débat démocratique. En dénigrant la parole du peuple oui on s’oppose au fonctionnement correct d’une démocratie. Ainsi s’il s’attaque à l’outil Internet alors oui il s’attaque directement à la liberté d’expression. Le reste je le laisse à la libre interprétation et réflexion de mes lecteurs qui par chance sont en général capables de ce type d’exercice…

    Les blogs sont trop nombreux, les gens peuvent s’exprimer contrairement à la télévision… Se pose la question de la proportionnalité de l’audience. S’il peut être gênant de voir une affaire légitime ou non exposée sur des milliers de blogs « amateur » l’effet n’a rien de comparable avec un média traditionnel. A l’inverse une information « oubliée » par les médias traditionnels (et je ne parle pas forcément de la France) trouvera sa place sur des milliers de blogs et forcera les médias en question à sortir de leur mutisme (j’ai rarement éprouvé autant de plaisir qu’en voyant TF1 obligé de parler de Wikileaks après les avoir ignoré pendant 4 ans).

    Je n’ignore pas la présence de trolls, je dis même que cela existe, tout comme les pédophiles, tout comme les terroristes, tout comme dans la vraie vie. Encore une fois, pour les trolls en particulier : qui les écoute ? Quelle crédibilité ont-ils ? Oui la majorité des utilisateurs est probablement dans un rôle passif, mais elle a l’opportunité de dépasser cela -ce qui est la clef de voute de l’Internet : pouvoir ! Pour le point Godwin; bolterplop a très bien répondu – rien à ajouter !

    Parlant de stigmatisation : tu prends comme argument l’affaire DSK, une affaire sans précédent déjà décrite comme le fait le plus médiatisé en France depuis ces 10 dernières années… Essaye encore !

    Porter plainte contre chaque blog : a nouveau : audience ! Un titre de presse, un blog à forte fréquentation, … quelque chose qui fait du dommage réel : un procès en diffamation résout bien des soucis si cas avéré il y a. Sinon il s’agit de la liberté d’expression et la moindre des choses quand on est en politique est de respecter cette notion fondamentale ! Pour les grains de sables sur le littoral je dirai environ 45.001.555.654.445 pour la manche et je base mon analyse sur le rapport Hadopi !

    Mon innocence est bien relative, c’est que je commence à avoir un peu de terrain et à être un peu blasé (les gens comme toi n’aident pas malheureusement à encourager la candeur). Bien sûr que non tous les journalistes ne s’appliquent pas la rigueur nécessaire. Est-ce ma faute ? Est-ce la faute de Woerth ? Est-ce la faute d’Internet ? Pourquoi rejeter la faute ?

    Pour les fichiers de police essaye d’être fiché « activiste politique » et de discuter un peu quand tu te fais contrôler à un barrage routier pour voir si les données contenues là dedans tombent dans l’oubli… A nouveau, je ne dis pas que c’est idéal, juste que l’on est dans un faux procès.

    Ce n’est pas de la méchanceté que de reprendre une phrase que monsieur Woerth a prononcé, avouant son incapacité à traiter du sujet, APRÈS avoir donné son point de vue assassin sur le sujet ! Le fait qu’il ne sache pas n’est pas un souci en soi, le fait qu’il admette ne pas savoir après avoir tiré à vue sur tout ce qui bouge par contre me dérange… Je ne sais pas pourquoi…

    Je ne cherche pas à ce que l’on soit surveillé et/ou condamné dans un café, je souligne juste l’absurdité (que tu es à deux doigts de percevoir) de vouloir attaquer les gens sur le Net alors qu’il ne s’agit plus ou moins que d’un grand café (ou les bières sont remplacées par des videos de lolcats). Penser que je prêche pour Big Brother dénote que c’est la première fois que tu viens ici et je te conseille donc de lire d’autres de mes écrits avant de répondre pareille absurdité.

    Oui un média est unidirectionnel. Les radio libres et les SMS envoyés à JMM ne changent qu’imperceptiblement la donne, les téléspectateurs sont passifs et on les sollicite de façon tout à fait anecdotique. Ma définition sort de ma tête, c’est formidable des fois ce que ça donne quand on s’en sert 😉

    Je ne prête rien encore une fois, je recopie la phrase prononcée et je la remet en contexte dans la vidéo et dans la réflexion qui en découle. Que cela te déplaise, je le conçois… Mais le fait est là.

    Je ne suis ni pro-PS ni anti-Sarko (et ne cherche pas dans d’autres partis, je suis apolitique). Je suis on ne peut plus objectif et mon seul but ici est de défendre Internet et la démocratie. L’exemple est tombé sur Eric Woerth comme il aurait pu tomber, malheureusement, sur beaucoup de politiques actuels.

    Pour finir sur Nicolas Sarkozy : cet Homme s’est posé à l’encontre de toutes les valeurs que je défends ou presque. Il est normal qu’il n’ait pas mes faveurs. Je ne suis cependant pas aveuglé par un quelconque ressentiment puisque je réfléchi au delà de ces questions d’Homme ou de couleur politique…

  18. Paul
    mai 30th, 2011 @ 15 h 41 min

    @Crapouillaut : il y a un lieu pour tout, ce blog ainsi que mon Twitter sont avant tout un espace de détente pour moi. Le livre que je suis en train d’écrire pose par contre mes arguments sous un jour plus réfléchi et plus posé.

    Je ne suis pas d’accord sur le manque d’arguments par contre. Je suis juste obligé de beaucoup me répéter parce que les gens concernés restent étanches à l’évolution sociétale que nous (parce que je suis loin d’être le seul à me battre pour cela heureusement) proposons.

    Enfin, je n’ai plus de poste au PP et même avant cela ce blog a toujours été mon espace d’expression personnel (comme c’est indiqué sur le côté).

  19. Kyoku57
    mai 30th, 2011 @ 15 h 53 min

    Cher M. DaSilva,

    Vous faites preuve d’une démagogie à limite de l’expulsion de concombre. Que vous a-t-il fait, ce bon vieux Eric W. pour mériter autant de haine de votre part ? N’avez vous pas vu son petit air sympa chez Ruquier ? Comment pourrions nous lui en vouloir à ce bon monsieur qui s’est même retenu de poursuivre les journalistes de MediaPart après le tissu de bêtises qu’ils ont pu sortir à son sujet ? Oui, ces journalistes, fouilles-crottes, qui parce qu’ils ont un outil révoltionnaire dans les mains, se permettent de vérifier leurs informations aussi vite qu’une commande chez Domino Pizza.

    Internet c’est le mal absolu qu’on se le dise .. ce repère de pédonazies qui jouent à World of Warcraft pour renflouer les caisses chinoises, est une abérration qui aurait du rester dans la main des scientifiques qui l’ont mis en oeuvre. M. Woerth a bien raison de dire qu’Internet est bourré de gens terribles .. avez vous déjà lu le blog de Benjamin Lancar, leader de la jeunesse UMP ? Cet exemple à lui seul, peut vous convaincre du bien fondé de ses propos.

    Ne soyons pas de mauvaise foi : quand il a débattu des parties de poches devant ce bloggeur nommé M. Zemmour, il ne pouvait pas savoir que les gens ne savaient pas qu’on pouvait faire pleins de petits partis pour financer un plus gros parti. Il est vrai, le gouvernement aurait du éduquer le peuple. Ca a bien marché avec la constitution européenne, les radars et Hadopi et on aurait très bien pu mettre en place une brochure officielle pour expliquer comment profiter du bouclier fiscal ou bien éditer un guide des pratiques officielles pour financer son parti politique avec l’aide du contribuable. Personne n’est parfait.

    Enfin, regardez le bien ce bon monsieur … il est devenu tellement ruiné par cette histoire qu’il doit sortir un livre pour payer sa pension de retraite … pension, qui a été réduite à peau de chagrin depuis la réforme des retraites. Rendez vous compte !!! Même plus de quoi se payer des chaussettes pour aller avec ses Santiags. C’est honteux.

    Vous avez la critique trop facile M. DaSilva. On ne devrait pas en écrire autant quand on est membre d’un parti de pirates et que sa propre maman est sur le point de perdre sa connexion Internet pour avoir télécharger l’intégrale des Schtroumpfs (j’ai vérifié mes sources .. MOUA !!! ici même sur votre blog !).

    Amicalement votre ^^

  20. Arkados
    mai 30th, 2011 @ 16 h 07 min

    Pour la forme: un point Godwin ne se « gagne » pas, mais s’atteint.
    Or, non, le point Godwin n’est pas atteint car le débat est à peine amorcé et demande qu’à être encore plus constructif.

    Pour le fond: d’un côté on reproche aux médias « traditionnels » une trop grande connivence avec le pouvoir en place, et de l’autre on reproche à l’internet de permettre au clampin de base de diffuser ses critiques dans le monde entier alors qu’avant cela se limitait au bistrot du coin. Où est la logique ?

    Nous vivons dans une nouvelle société, celle où il y a constamment un flot d’informations de plusieurs exabits par seconde (en fait la nature acentralisée de l’internet empêche de savoir précisément quelle est la quantité de données transférées à un instant T). Dans une agora aussi massive, on revient au principe de la crédibilité et de la réputation: on a davantage tendance à donner du crédit aux informations relayées par Paul Da Silva sur son blog et sur son Twitter que KevinLeBoGossDu35 sur son Skyblog. Comparer ces 2 à des équivalents du Parisien et du Monde, (ou tout autre journal traditionnel), c’est purement disproportionné.

    Il ne faut donc plus se focaliser sur l’existence d’une information, mais sur son impact, quand on a la ferme intention de défendre son « e-Réputation ». Et puis jouons à armes égales: pourquoi Eric Woerth n’a t-il pas jugé nécessaire de dialoguer avec les internautes via un blog ou un profil sur les réseaux sociaux ? Forcément, en l’état actuel des choses, Woerth apparait clairement comme disant « bouh le vilain internet », tel un Hortefeux et son problème avec les auvergnats (finalement condamné pour injure raciale, faut-il le rappeler). Un Homme (donc homme ou femme) politique n’est pas un simple Homme: c’est un délégué de la nation, un mandaté par le peuple. Et à ce titre, il se doit d’être irréprochable et exemplaire, au dessus de tout soupçon. Alors quand j’apprends que Monsieur entretiendrait des rapports fiscalement douteux avec Madame Bettencourt et serait intervenu dans la vente d’un hippodrome (il y a suffisamment de parts de vérité dans ces affaires pour qu’une enquête soit diligentée), ce n’est pas l’idée que je me fais d’une personne irréprochable et au dessus de tout soupçon.

    TL;DR: j’approuve Paul.

  21. Zdarrinho
    mai 30th, 2011 @ 16 h 53 min

    Bien sur que tu peux me tutoyer, je voulais éviter d’avoir une réponse du genre « passe ton bac et ferme ta gueule on reparlera plus tard » comme l’autre autiste un peu plus haut…

    Je vois qu’on ne m’a pas totalement bien compris (je sais bien que tu ne défends pas big brother…), en même temps avec un bloc pareil, je peux comprendre… On est pas d’accord sur un point. Pour moi, il critique uniquement l’outil, le support. Je suis désolé, mais chaque média (même si pour toi internet n’est pas un média) a ses défauts. Je ne vois pas pourquoi un politique pour dire qqch du genre : « Le avec le figaro, c’est qu’ils n’ont pas corriger l’erreur X » : effectivement la presse papier ne peut pas corriger en cours de route une erreur (puisque le stock est imprimé), il s’agit d’une critique sur l’outil du journal en papier, et pas une critique sur le journal lui même. Ici Woerth critique l’outil internet, et je ne vois pas ce qui est condamnable la dedans… Il faut bien des critiques pour faire évoluer les choses. Internet n’y échappe pas… (je sais pas si je suis plus clair mais le raccourci critiquer un outil = critiquer la liberté d’expression me parait un peu rapide).

    Désolé je vois pas trop le but de ton paragraphe sur les blogs… Il est évident que les effets des médias sont différents, et que la portée et le public touché n’est pas le même mais où veux tu en venir? Personnellement, je ne souhaite pas qu’on régule ou qu’on réglemente les blogs, loin de la c’est clair. Dans mon message, j’ai du me faire l’avocat du diable parce que ton article faisait passé Woerth pour un connard de base alors qu’en fait sa critique est plutot fondée pour qqn qui ne connait QUE DALLE au net.

    Wow, super amalgame la, faire le rapprochement entre un terroriste un troll et un pédophile, j’avais jamais vu ! Et je vais te répondre sur qui les écoute : tout le monde, tu arrives à detecter un troll sans le lire? Une fois que tu l’as lu, c’est trop tard il a atteint son but, il a communiqué son point de vue trollesque… Alors dit moi, comment ignore t on les trolls?

    J’ai cité l’affaire la plus récente, mais toi tu critiques le fond sans même parler de la forme… Le fait que je cite DSK rend mes arguments sur les tabloïds bidons? Désolé mais quand voici fait sa une sur tel député qui utilise 3 logements de fonctions (etc etc je me souviens pas des détails ni des noms je peux me tromper), moi je suis heureux que ce genre de crime ne reste pas impuni…

    Certes ça dépend de l’audience de chaque blog, mais si 3 blogs font un article diffamant sur M. X et que le blog n°1 est fermé, que feront les internautes, ils iront sur le blog 2… Et ainsi de suite, non? je pensais pas que ça t’échapperai cette logique… Oui il faut respecter la liberté d’expression, mais ce n’est pas sous couvert de la liberté d’expression que je vais me permettre de dire tout et n’importe quoi (CF lars von trier et Galliano…) Oui tu es libre de parler, mais le racisme reste un crime, comme l’homophobie (en théorie). Après on part en débat philosophique sur « doit on limiter la liberté d’expression » et ça n’a pas ça place ici… (Selon moi)

    Je disais ça simplement pour répondre à ta question initiale « Les sites sérieux sont-ils ceux qui ont votre bénédiction ? Quels sont les critères objectifs pour recevoir le « label site sérieux Eric Woerth » ? ». Le premier critère serait de vérifier l’info j’imagine ? Non ce n’est pas parce que Monsieur fait de la politique et est de l’UMP qu’il ne considère que le figaro comme journal « sérieux ». Mais j’imagine que c’est trop demander aux gens que d’imaginer un homme politique de droite lisant libé.

    Je te retourne ta question précédente : « Bien sûr que non tous les journalistes ne s’appliquent pas la rigueur nécessaire. » Remplace journalistes par flics et puis voila? Effectivement les activistes politiques ont un certains nombre de droits fondamentaux bafoués… Mais la n’est pas le débat, sert toi de ton blog pour faire changer ça, moi je considère ça comme une cause perdue…

    Oui effectivement, les gens qui parlent sans savoir ferait mieux de fermer leur gueule… Cependant, il a vécu la tourmente médiatique grandement aidé par internet, il sait de quoi il parle. Après, il avoue ne pas connaître en détail pour légiferer dessus et moi je trouve ça bien. ça évite les blaireaux qui nous pondent des HADOPI 1, 2 & 3. Au moins, il a la décence de dire qu’il ne s’y connait pas assez pour proposer de lois… Après on s’étonne que tout les politiques mentent, mais pour une fois que le mec fait pas de langue de bois ou n’invente pas un mensonge sur place pour se sortir de l’embarras, on lui tape dessus… Après t’obtient des mecs comme sarkozy, qui te jurent sur « la vie de leur mère et de leur partie qu’ils vont pas changer la retraitre » et qui 3 ans après, le font sans aucun état d’âme… Si dès le début il avait eu l’honneteté de reconnaître qu’il se pourrait qu’il change le système des retraites, on serait pas dans la même France…

    Evidemment que tu ne souhaites pas ça, c’était ironique… Mais simplement, à force de dire des phrases du genre « internet c’est comme dans la vie, si je veux parler de ça je le fait », les politiques vont nous sortir des lois du même acabit, des interdictions plus vastes… Surveiller un peu plus les paroles de chacun, jusqu’au jour où on légiferera sur ce que les gens ont le droit de penser ou non, et la il sera à priori trop tard…

    Et quand on interview des gens dans la rue? La aussi c’est « imperceptible »? Les micros trottoirs, les sondages d’opinions, qqn a déjà lu les courriers des lecteurs dans leur journal? Je n’ai pas la science infuse, mais ça fait déjà qq exemples. Certes il y a plus participatif que la radio et la télé, mais quand même. Comme tu le dit, ça « ne change qu’imperceptiblement la donne » mais ça la change quand même un peu. Donc c’est unidirectionnel ou ça change un peu? Ah, définitivement tu devrais utiliser ta tête pour chercher la définition de définition… Ou la prochaine fois que tu te sent l’âme d’un académicien, jette un coup d’oeil dans un dictionnaire avant histoire de… Venir te moquer de moi en disant que j’utilise pas ma tête, c’est toujours mieux que de mal l’utiliser au moins…

    C’est génial, mais bon tu verras un jour dans ta vie (dommage que tu ne l’aie pas déjà constaté…) qu’en sortant un extrait de son contexte, on peut lui faire dire n’importe quoi. Je vois pas en quoi tu replace dans son contexte d’ailleurs vu qu’à aucun moment tu ne donnes de lien vers l’émission complète… 1’47 » tu trouve que c’est le contexte?

    je dit que je suis pro-ps mais pas vraiment pour être honnête… J’ai juste été dégouté de l’UMP par le nabot, du racisme de l’extrême droite, de la mollesse du centre, de l’inexistance et de la stupidité de la gauche… Au moins le PS est « le moins pire » à mes yeux…

    Je te rejoins bien sur sur notre Nabot-Naparte…

  22. baptisme
    mai 30th, 2011 @ 16 h 58 min

    « Il y a un nombre de détraqué colossal. » Mon cher Eric, tu parles de tes électeurs la ?

    En tout cas je confirme, il y en a beaucoup ! Et y’en a même partout, sur internet, mais aussi chez les député maire 🙂

    Si tu veut lutter contre la connerie, je te suis, mais montre l’exemple…

  23. Vouze
    mai 30th, 2011 @ 17 h 19 min

    C’est marrant ces messages : « ça fait longtemps que je te lis, mais bla bla bla, ce n’est pas bien ».

    On connait l’orientation politique de Paul, et rien n’est surprenant par rapport à ce qu’il a écrit avant. Ces messages de faux lecteurs assidus ressemble à une « attaques » de jeunes UMP (s’il y a réellement des jeunes qui ne sont pas des fils à papa dans un parti conservateur).

    Bravo, Paul, pour avoir répondu à ses messages.

    La France n’est pas encore habitué à la vraie liberté d’expression. Tout est affaire d’audience, en effet, mais aussi de crédibilité et d’orientation politique. A chaque fois que Frédéric Lefebvre nous en sort une bien grosse, on sait maintenant qu’il n’est absolument pas crédible. Claude Guéant, par contre, c’est vraiment la honte pour la France à chaque fois qu’il l’ouvre. S’il n’était pas Ministre de la Police du Sarkozystan, on le laisserait cuver son rouge sans prêter attention à ce qu’il dit.

    Avant de se plaindre qu’on dise des saloperies sur Internet, il y a un coup de Kärscher à passer dans le gouvernement.

    Enfin j’ajouterai que le problème des électeurs français c’est justement d’avoir l’oubli un peu trop facile avec leurs élus. Ils oublient tellement facilement, qu’on a dû inscrire dans la loi, les peines d’inéligibilité pour les aider à ne pas voter pour des élus corrompus et condamnés (loi votée par des élus, comble du comble).

  24. ®om
    mai 30th, 2011 @ 17 h 29 min

    Zdarrinho :
    Et ensuite vous dîtes que M. Woerth, en s’attaquant à internet ne s’attaque pas à un réseau de machine, mais à un réseau d’être humains (la base de la démocratie, haaaaan quelle démagogie, woerth = anti démocrate beau raccourci !).

    Les attaques incessantes de l’UMP envers Internet et Mediapart lors de l’affaire Woerth étaient clairement une atteinte à la liberté de l’information et de la presse (ils ont même été plus loin qu’une simple opération de discréditation). Le discours de Woerth dans On n’est pas couché est dans la continuité.

    L’affaire Woerth et la tentation de discréditer Internet et Mediapart

    Je te conseille cette émission d’Arrêt sur Images (Ligne jaune), où le discours de Paillé (qui représente l’UMP) est hallucinant.

  25. ®om
    mai 30th, 2011 @ 17 h 31 min

    PS: j’ai oublié de fermer une balise « em » dans mon précédent message, je te conseille de la supprimer si tu ne veux pas avoir ton blog en italique 😉
    (tu peux supprimer ce message)

  26. Vouze
    mai 30th, 2011 @ 17 h 35 min

    @Arkados : il ne faut pas mettre au même niveau le Parisien et le Monde. Le Parisien se rapproche de la feuille de choux qui se vend avec des titres racoleurs en première page, qui est écrit comme le voisin d’Eric parle, et tout aussi vide. Le Monde, c’est un autre niveau.

  27. Vouze
    mai 30th, 2011 @ 17 h 45 min

    @®om : en fait Paul a bien fait la distinction entre Internet et Internautes, mais Zdarrinho ne sait pas lire… (troll inside)

    Nos élus UMP oublient que les internautes sont mieux informés. En parlants ainsi des internautes, ils ne se rendent pas compte qu’ils vont touché 10% de leur électorat non connecté, mais qu’ils insultent 100% des citoyens connectés (70% des français), qui sauront voter mieux la prochaine fois.

  28. Zdarrinho
    mai 30th, 2011 @ 17 h 48 min

    non mais 2 secondes, je ne défend ni l’UMP ni leur campagne de politique de merde. Je dis juste qu’on s’acharne sur Woerth et que dans cette vidéo il est resté mesuré. J’ai dit que je trouvais que c’était un des hommes politiques de premier plan les plus honnête et intègre.

    Quand à l’affaire bettencourt, on ne connait pas la vérité à ce sujet, bien qu’il semble que ce soit un jeu de pouvoir de MAM pour enrayer la montée de Woerth à l’UMP… Perso je ne juge pas ni n’affirme rien, même si je pense que dans cette histoire, E. Woerth est innocent…

  29. Giloux
    mai 31st, 2011 @ 11 h 07 min

    J’ai entendu François Barroin (ministre du budget) ce matin sur France Inter. C’est le même genre de discours. Ils ne comprennent rien à Internet (ou ils font semblant de ne pas comprendre ?), et excitent les peurs.

    Tout ça pour mettre la main dessus et essayer de le controler.
    Lamentable.

    J’en ai un peu ras la casquette des censeurs d’internet.
    Comment peut-on faire pour faire avancer les choses dans le bon sens ?

  30. Piwi
    mai 31st, 2011 @ 11 h 58 min

    Zdarrinho : Woerth est tellement mesuré dans cette vidéo que si on l’écoutait, on couperait cette machine du diable qui raconte plein de méchants trucs sur lui (le pauvre il faisait gentiment de la politique, quand plein de gens ont pas été d’accord avec lui, alors maintenant il boude, il fait des caprices, le pauvre agneau pur et innocent livré en pâture aux « détraqués » d’Internet).
    Et puis Woerth est tellement honnête et intègre que des transactions avec beaucoup de zéros avant la virgule, ça lui passe au nez et à la barbe (si pur et si innocent rappelons-le), et puis remarque c’est vrai ça, il a une tête à couvrir la fraude fiscale?
    Et même s’il n’avait rien à voir dans cette affaire, il reste la vente d’un hippodrome? « Ce n’est pas l’idée que je me fais d’une personne irréprochable et au dessus de tout soupçon. » comme le dit Arkados, et moi non plus.
    T’es sûr de connaître la définition de honnête et intègre mon gars?

  31. Super
    juin 1st, 2011 @ 1 h 41 min

    Je suis assez d’accord avec tout ce que tu dis, mais sur 2 points, je trouve que ta réponse est maladroite (car je pense que nous somme d’accord sur le fond).

    « Y’a pas de droit à l’oubli »
    Le droit à l’oubli ne consiste pas en la suppression de toutes les preuves. Il veut simplement dire qu’on ne doit pas reprocher aux gens ce qu’ils ont fait par le passé toute leur vie. Qu’internet préserve les éléments du passé, c’est ce que j’appelle de l’histoire et c’est très bien. Le droit à l’oublie concerne non pas Internet, mais ce qu’on en fera. Ce n’est pas une idée marketing, c’est le droit d’assumer ses erreurs et de se reconstruire en mieux sans traîner toute sa vie des casseroles qui n’en valent pas toujours la peine. Le droit à l’oubli, c’est un pilier de la justice.

    « Ce n’est qu’un média »
    Quelque part, je pense qu’il a raison, sauf que je n’aurais pas dit « ce n’est que », mais au contraire « c’est le média le plus performant ». En effet, il permet à chacun de s’exprimer sans avoir besoin de posséder une chaîne de télé, un organe de presse, une radio ou une maison d’édition. Internet est le média le plus efficace que l’on connaisse. Il diffuse plus largement que le téléphone et il est utilisable par tout le monde. Oui, ce n’est qu’un média, il ne vaut pas ce que les gens en font. Mais alors la télé, à côté, c’est vraiment qu’un pauvre média…

  32. antanof
    juin 1st, 2011 @ 3 h 14 min

    @Zdarrinho

    tu me gonfles, arrête ton char et fous nous la paix, ils sont trop long tes posts.
    Je pars de ta phrase : « le raccourci critiquer un outil = critiquer la liberté d’expression me parait un peu rapide ».

    Mais tu prends vraiment les gens pour des cons, tu crois qu’on ne connaît pas la politique, qu’on ne connait pas la manipulation de masse.
    Woerth était membre de ce gouvernement corrompu dont le but est de transformer la France en un immense supermarché, dans lequel y-en a pas un pour rattraper l’autre.

    Seulement Internet gêne (un peu): le peuple ouvre sa gueule et il y a des traces, ça fait désordre.
    Le peuple se rend compte qu’on se fout de lui car il n’y a plus ce « droit » à l’oubli.

    DEPUIS QUAND L’OUBLI EST UN DROIT les enfants ? On va te donner le droit d’oublier de payer ta facture EDF ? ;-)))))

    C’est là qu’ils sont très fort : ils instillent des contres vérités que personne ne va relever, pour préparer l’opinion publique à accepter une loi future. Vous vous faîtes tous avoir (TOI AUSSI PAUL)

    Sans l’oubli, la politique n’existe pas (j’ai du lire ça dans un ouvrage de Raymond Aron…à vérifier…). C’est bien cela qui dérange cette mafia au pouvoir.

    Le politique ne va plus pouvoir nous mener en bateau, un coup par ci un coup par là, il y a maintenant la mémoire d’Internet…

    C’est entre autre pour cela qu’ils veulent contrôler ce média…

  33. antanof
    juin 1st, 2011 @ 3 h 39 min

    @Giloux

    « Comment peut-on faire pour faire avancer les choses dans le bon sens ? »
    1.en allant voter (en France tu as la liberté de choix entre la pendaison et la guillotine, UMP ou PS)
    2.en allant manifester
    3.en blogant, en écrivant, en ayant l’esprit critique, en pensant par toi même (c’est devenu rare…)
    4.en faisant la révolution

  34. Super
    juin 1st, 2011 @ 4 h 02 min

    @antanof
    « DEPUIS QUAND L’OUBLI EST UN DROIT les enfants ? On va te donner le droit d’oublier de payer ta facture EDF ? 😉 )))) »
    réponse simple : si tu ne paies pas ta facture et qu’aucune plainte n’est portée contre toi, tu bénéficie d’une prescription sur ce non-paiement au bout d’un certain temps (2 ans je crois).

    Vous vous égarez tous pas mal par rapport à ce « droit à l’oubli ». Il n’est pas un truc de politicard, mais vraiment un vrai droit vraiment utile. Ce droit à l’oubli est une valeur morale absolument vitale dans une société. Il la rend vivable, car on ne peut pas passer sa vie poursuivi par des erreurs passées. La seule vraie question est de voir comment peut se traduire le droit à l’oubli sur un Internet qui sédimente très peu. Il n’est pas question d’effacer des données, mais de permettre à quelqu’un de vivre sans être rattrapé par son passé.

  35. bob
    juin 2nd, 2011 @ 3 h 02 min

    @Super

    Le seul soucis est que les politicards sont bien content de ce « droit » à l’oubli.

    N’oublie pas qu’une loi est toujours votée pour protéger les intérêts proches du pouvoir, non pas pour le quidam de la rue.

    Affaires judiciaires, programmes bidons, promesses non tenues.
    Je ne crois pas qu’une pratique saine de la politique au sein du pouvoir dans une démocratie soit compatible avec le droit à l’oubli.

    Je crois que le fait qu’Internet soit une mémoire collective et non sélective est une révolution dans nos société, il ne faut pas le réguler.

    On peut éventuellement PARDONNER, pas OUBLIER.

  36. Super
    juin 2nd, 2011 @ 5 h 50 min

    « N’oublie pas qu’une loi est toujours votée pour protéger les intérêts proches du pouvoir, non pas pour le quidam de la rue. »
    Tu caricatures un peu. Par exemple, la Constitution n’a pas été écrite dans ce sens (hop, 1 partout).

    Je ne parle surtout pas de réguler Internet, je dis simplement qu’il faut savoir quoi faire de cet état de fait. Tout comme considérer les règles de la société en fonction du droit à la copie privée. On peut très bien fixer des règles qui ne sont pas hadopi. C’est un choix de société. Il s’agit de savoir ce que les gens ont le droit de faire (Internet n’est qu’un outil).

    Le droit à l’oubli ne consiste par vraiment à « oublier », ni même à pardonner. Mais à prendre acte d’une faute, quitte à la condamner sans peine (seule la peine est prescrite je crois, pas la culpabilité). Ce droit à l’oubli est là pour éviter l’acharnement juridique.

    Les politiques n’ont par exemple pas à gagner qu’on « oublie » leurs fautes, mais simplement à ne pas finir en taule dans certains cas. Mais c’est le cas de chacun. Je pense qu’en dehors de l’aspect légal, on se rappellera longtemps des phrases racistes de quelques uns par exemple. On ne les condamnera plus, mais on se souviendra. C’est pour ça que je dis que le droit à l’oubli n’est pas un effacement de l’histoire.

    Je suis d’accord qu’Internet donnera un nouveau visage à ce droit « à l’oubli », tout comme il reconsidère la notion de « propriété intellectuelle » par exemple. Il ne faut pas abolir la propriété intellectuelle au nom de la « liberté d’Internet », mais simplement savoir où elle navigue, où se situe Internet par rapport à ça. Savoir ce que la société accepte et ce qu’elle rejette, ce qu’elle considère comme bien ou mal. Il est peut-être simplement nécessaire de se poser la question des « bons et mauvais usages » de l’oubli, sans qu’il soit question de légiférer quoi que ce soit.

    C’est aussi une question de proportion. Par exemple, le droit à l’oubli ne s’opère pas de la même façon pour une insulte publique ou un crime contre l’humanité (qui n’a pas de prescription).

    Aujourd’hui, le droit à l’oubli sur Internet peut être très lié au droit à l’image par exemple. L’opacité du contenu de certaines bases de données, si elle pose le problème du droit à l’oubli, pose surtout un problème de droit à l’image : Google a-t-il le droit de stocker mon portrait en cache sur un de ses serveurs ? Que conserve Facebook après ma désinscription ? Qui en est garant ?

    La question n’est pas si simple.

Leave a Reply





Edito

Ancien journaliste, ancien entrepreneur, ancien (ir)responsable Pirate, actuel citoyen qui s'intéresse à la politique et à son évolution.

Read moar !.

Retrouvez moi sur :

Suivez moi sur twitter sur facebook sur wikipedia Ajouter ce blog a votre lecteur RSS

Bitcoin

bitcoin logo
1GZnMQ9wXyifxCnDEqg8CSGdngWcKWptHv

Piratons la démocratie

piratons la democratie

One more thing !

0100 0011 0110 1000 0110 0001 0110 1110 0110 0111 0110 0101 0111 0010 0010 0000 0110 1100 0110 0101 0010 0000 0110 1101 0110 1111 0110 1110 0110 0100 0110 0101 0010 0000 0110 0101 0110 1110 0010 0000 0111 0011 0010 0111 0110 0001 0110 1101 0111 0101 0111 0011 0110 0001 0110 1110 0111 0100 0010 0000 0010 1101 0010 0000 0110 1111 0110 1110 0010 0000 0111 0110 0110 0001 0010 0000 0110 0010 0110 1111 0110 1001 0111 0010 0110 0101 0010 0000 0111 0101 0110 1110 0010 0000 0110 0011 0110 1111 0111 0101 0111 0000 0010 0000 0011 1111

Tm9uIGNlbGVsIGzgIGVzdCBqdXN0ZSBwb3VyIHRlIGZhaXJlIHBlcmRyZSA1bW4gOyk=

Relationship Closeness Inventory

Promo code Genesis Mining

Sha 256 cloud mining

Best Bitcoin debit card

Zcash Mining