Merci Pascal pour tout ce que vous faites pour le partage !

Après que l’on ait découvert, il y a peu, que Pascal Nègre voulait limiter les écoutes gratuites sur les plateformes de streaming légal c’est Spotify qui ouvre le bal avec une série de mesures plus aberrantes les unes que les autres pour enfermer un peu ces gentils consommateurs qui pourraient quand même payer… C’est vrai quoi au bout de 5 écoutes on sait si on aime un titre ou pas, on peut l’acheter merde !

Si dans la pratique pour les majors cela peut signifier que les gens arrêteront de profiter de la musique gratuitement (alors que cela rapporte aux artistes via les publicités notamment) dans la réalité des choses que va-t-il se passer ?

Dans la vraie vie, loin des 6 étages de bureau d’Universal, on va se replonger dans le débat des DRM, des mesures prises pour limiter les utilisateurs dans la jouissance d’œuvres pourtant acquises légalement ! Dans la pratique on va se retrouver exactement dans la même situation que celle qui a amorcé le déclin des majors à l’arrivée du numérique !

Personnellement je ne suis pas fan (du tout) des systèmes à la Spotify parce qu’ils peuvent, en fonction des accords qu’ils signent, priver l’utilisateur de la liberté d’accéder au contenu qu’il aime du jour au lendemain. Je trouve que ces solutions peuvent cohabiter avec une libre circulation des créations, apparemment je suis le seul puisque les mesures prises signent l’arrêt de mort de ces plateformes…

Les gens vont voir les nouvelles limites qu’on leur impose et chercher des systèmes qui leur permettent de s’en affranchir. Il y aura des bidouilles permettant de contourner ces limitations, surement assez techniques, mais il y aura surtout une vague de migration depuis des systèmes légaux vers d’autres qui le sont moins (voire pas du tout) mais qui prennent en compte les attentes des utilisateurs. Des systèmes toujours plus simples à utiliser, plus rapides et moins chers qui donnent au pirate moyen (qu’il sera devenu grâce à l’appétit des majors) un réel contrôle sur ce qu’il aime.

Reste une petite erreur de parcours Pascal : Hadopi ! Si vous pouviez faire un peu pression pour reléguer cette loi aux oubliettes. Je sais que vous l’avez voulu (et eu) mais comprenez que l’on pourrait envisager voir nos débits en P2P augmenter et les recettes de Megaupload et consorts chuter… Moi ça me parait une équation très intéressante pour le public, les artistes (bah oui c’est toujours intéressant de faire grandir sa fanbase, pour les concerts, les produits dérivés, la promotion, … notamment). La grande inconnue restera le rôle des majors… Mais ça je m’en moque un peu à vrai dire !

D’avance merci Pascal !

2 réflexions sur « Merci Pascal pour tout ce que vous faites pour le partage ! »

  1. JJCC

    Quand on entend les artistes crier au scandale pr le téléchargement, alors que ces cons roulent jet privé et passent iconitos avec leur lunettes à 34567 euros, on a de quoi se poser des questions. (ca veut dire quand sans le téléchargement, ils auront 2 jets??)

    Avec le téléchargement, exit les pseudos chanteurs made in universal et welcome les vrais musiciens qui se moquent de savoir si Prada sponsorise l’évènement.

  2. Shahor

    Cela dit, ça ne me semble pas déconnant de payer une offre telle que Spotify ou Deezer (chacun voit midi à sa porte) quand on aime la musique.

    Ça donne quand même accès à un gros catalogue pour une somme relativement modique. Le problème derrière étant qu’on ne rémunère effectivement pas l’artiste mais encore les chaînes d’intermédiaires qui se font grassement plaisir…

Les commentaires sont fermés.