Duplicate content, SEO et piratage

Depuis des années déjà le duplicate content est, en SEO (Search Engine Optimisation), un fléau que les créateurs de contenus originaux se sentent obligés de combattre. J’ai fait le choix de l’encourager en diffusant tous mes textes sous licence CC-BY-SA (ou CC0 pour certains) – pourquoi ?

Avant tout il faut comprendre le pourquoi de la création de texte. Certains le font pour se détendre, d’autres pour faire passer des idées et certains pour gagner de l’argent. Je suis dans la seconde catégorie, je gagne un peu d’argent grâce à Flattr mais les publicités ont quitté mes sites depuis un certain temps déjà… Ce qui m’importe c’est d’écrire avant tout, mais aussi d’être lu… Ici ou ailleurs… L’argent sert plus ou moins à payer ma boulimie d’hébergements et noms de domaines, pas plus, souvent moins…

Il faut aussi comprendre la motivation de ceux qui reprennent le contenu, pas toujours de façon élégante : certains le font pour diffuser des idées, la plupart de ceux-ci demandent avant de reprendre un contenu, même s’il est placé sous une licence qui le permet de façon naturelle et il y a ceux qui montent ce que l’on appelle des fermes de contenus ou MFA (Made For Adsense).

Dans un cas on est donc dans du fair-use, de la propagation des idées des gens, de leurs œuvres pour que plus y aient accès, dans le second on est dans un cas de profit sur le dos de la création… Ça vous rappelle quelque chose ?

Les agrégateurs de contenus qui ne font que répliquer le contenu, en citant la source et en ne tirant pas profit (financier ou autre) de cette activité ont un réel intérêt pour les créateurs originaux : l’apport de visibilité (et une très faible valeur ajoutée pour les visiteurs qui préféreront bien vite l’original à la copie) alors que les autres tirent profit de la création d’autrui, toujours sans aucune valeur ajoutée ni intérêt pour le visiteur…

Mais le réel problème ne vient ni de ceux qui s’adonnent au duplicate-content, ni de ceux qui produisent ou consultent les contenus – il vient des moteurs de recherche eux-même qui, compte-tenu de la taille du web, ne peuvent pas toujours visiter les sites des créateurs originaux avant ceux des « copies », favorisant ainsi parfois le contenu sans valeur ajoutée. C’est l’algorithme des Google & co qui pose problème, pas tant la pratique, qui vise à disparaitre à moyen terme… Il est anormal que les contenus dupliqués soient pénalisés au détriment de l’original et non de la copie à l’heure où la copie est une pratique courante et impossible à circonvenir.

A bon entendeur (et à copier autant que vous voulez ;))

6 réflexions sur « Duplicate content, SEO et piratage »

  1. thibault milan

    Justement il me semble que Google par exemple est en train de modifier son algo afin de purger son moteur de recherche de ce genre de fermes de contenu. D’ailleurs pas mal de « gros blog fr » font la tête et hurlent à la mort …

  2. Ping : « Méfiez-vous des imitations »

  3. Linh Hanoi

    Si j’ai bien compris il ya des chances que le contenu de mon site soit copie et que Google ne reconnaisse pas mon site comme étant l’original et du coup bloquerait mon site ? Un peu inquiétant… Surtout au Vietnam ou le plagiat et la copie sont monnaie courante. Aurais-tu des liens expliquant comment protéger ses contenus ? Merci d’avance.

  4. tth

    Vraiment les plus crades dans le genre, c’est generation-nt qui pompe sans vergogne dans Usenet pour remplir ses pseudo-forums de merde en virant tout les headers, en sortant les textes de leur contexte, et en affichant en bas de toutes les pages « contenu (c) nous ».

    Qu’ils crèvent…

Les commentaires sont fermés.