Mobilisons nous contre la LOPPSI

Depuis des mois on se bat tous contre la Hadopi au point que le gouvernement, qui aime bien nous occuper à droite à gauche, risque de faire passer une loi au moins aussi dangereuse (voire plus quand on sait qu’Hadopi est une blague) : la LOPPSI.

Je suis incapable, bien que l’ayant lu et ayant suivi une bonne part des débats à son propos, de vous énumérer le champ d’action de la LOPPSI tant celui-ci est vague. Dans ce texte fourre-tout se battent pèle-mêle la vidéosurveillance, des textes clairement xénophobes, des mesures contre les militants de tous bords et toutes convictions, … et le filtrage du net.

Sur la forme déjà on est très loin d’un texte de loi classique qui a pour but de répondre à une problématique précise. Au lieu de cela le ministère de l’intérieur nous gratifie d’un texte dans lequel les pires horreurs se partagent la vedette espérant qu’un certain nombre ne seront pas censuré par le conseil constitutionnel…

Sur le filtrage du net

Le motif invoqué ici est de « lutter » contre la pédopornographie qui pollue notre beau réseau. Personnellement, et malgré un usage intensif du net (4chan included), je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où je suis tombé sur ce type de contenus. Et si j’ai été choqué par cela j’ai fait ce qu’il fallait : j’en ai référé à l’hébergeur des dits contenus afin de les faire disparaître et non pas de les masquer !

Face à ce type de contenus c’est la seule solution et l’Allemagne qui avait envisagé le filtrage et lui a préféré ce type d’agissement est un très bon exemple de résultat positif : 93% des contenus retirés en moins de deux semaines !

Le filtrage aura pour seule conséquence de renforcer ces organisation qui fonctionnent déjà via des réseaux sous-jacents à Internet (ce qui explique que l’on n’en croise que très rarement sur Internet) en généralisant la crypto-anarchie qu’Hadopi a déjà commencé à instaurer…

Une fois ces mesures en place et en activité (elles seraient déjà en place selon l’industrie du divertissement qui ne rêve que de cela) il n’y aura aucun moyen de savoir si ce que l’on visualise sur le net est un contenu altéré, original ou s’il a même jamais existé dans le cas où la censure serait totale.

Enfin rien ne permet de garantir aujourd’hui ce à quoi servira le filtrage demain. Il était censé être réservé aux contenus pédopornographiques et doit déjà être utilisé pour les sites de jeu en ligne et bientôt le téléchargement prétendument illégal…

La liste étant, par nature, confidentielle il n’y aura aucun moyen de vérifier son contenu. Du moins jusqu’à ce qu’elle filtre sur wikileaks et que les pédophiles disposent d’un parfait annuaire de sites qui auraient tout aussi bien pu être fermés et que les autres constatent avec horreur que la censure à la chinoise / tunisienne est bien en place au pays des droits de l’Homme…

Sur la vidéo-surveillance

La logique de justice automatique instaurée avec les radars fixes, puis la Hadopi se poursuit et le gouvernement veut faire de la France une version géante de Levallois Perret (la ville la plus vidéosurveillée de France).

Et si le gouvernement s’entête à parler de vidéo-protection c’est qu’il y a une logique derrière tout cela : automatiser la justice et en particulier la constatation d’infraction (comme le fait Estrosi à Nice). Si déjà cela peut paraître très original pour du stationnement gênant, imaginez un instant que cela serve à repérer les regroupements de jeunes, les manifs, à suivre des individus à leur insu dans le cadre d’une enquête, …

Est-il vraiment besoin de faire le parallèle avec un certain bouquin de George Orwell ?

Sur le reste

Comme je l’ai dit en introduction le texte couvre des points très larges dont, pour la plupart, je n’ai qu’une approche de néophyte. Je ne me risquerai donc pas ici à une analyse totale de la loi. Mais le point essentiel à conserver en tête est que celle-ci touche chacun de nous ! Que ce soit à travers des deux points évoqués ici ou d’autres articles qui vous concerneront en particulier, vous ou un proche, …

Il est très urgent de se réunir à ce propos et de démontrer aux dirigeants, comme nous l’avons fait pour la Hadopi qui est aujourd’hui vidée de toute substance et dont la seule fonction est de dilapider l’argent du contribuable en envoyant massivement du spam, que la LOPPSI doit être, si ce n’est abandonnée, complètement revue et ce en respect des droits et libertés fondamentales garanties par la loi !

Informez vous, informez vos amis, informez vos ennemis ! Mais ne laissez pas ce texte passer !

6 réflexions sur « Mobilisons nous contre la LOPPSI »

  1. tth

    « Est-il vraiment besoin de faire le parallèle avec un certain bouquin de George Orwell ? »

    Ou avec les boutons fessebook sur la moitié des blogs de la planète ?

  2. mosquito

    Non seulement, il faut empêcher Loppsi, mais il faut aussi virer le nain à talonnettes.
    Sinon, il recommencera.

  3. Fr33Net

    D’accord pour se mobiliser mais il faut savoir que l’on a à faire à une bande de cingles. Rien ne les arrête: aucun arguments (cf les nombreuses lois sur le numérique), aucune mobilisation (cf retraite), aucun coups tordus (surveillance des journalistes, caporalisassions de la justice, barbouzeries en tout genre).
    J’espère que les français y réfléchiront à deux fois avant d’élire à nouveau un psychopathe à la tête du pays.

  4. Ping : L’heure est grave…. « LeBlogEveryMac

Les commentaires sont fermés.