Nettoyer le paysage politique et instaurer la censure – le guide pratique

Il y a déjà de cela un certain temps je vous proposais un guide pratique vous expliquant comment monter une board warez. Aujourd’hui j’ai décidé de remettre le couvert mais vu que vous avez gagné en assurance je vous propose un autre sujet, plus ambitieux : contrôler l’opinion publique !

Comme le précédent guide celui ci est le fruit d’une réflexion personnelle et toute ressemblance avec des personnalités, partis politiques ou pays existants serait fortuite et bien malheureuse…

Être à la tête du pays dont vous voulez contrôler l’opinion

Ah bien oui, c’est tout de suite plus compliqué que mon premier tutorial, mais les enjeux ne sont pas les mêmes non plus. Pour arriver à faire ce que je vais essayer de vous enseigner ici il faut déjà que vous contrôliez certains aspects du pays à asservir mais je vais vous expliquer comment allez plus loin.

Vous aurez donc plus de facilités si vous avez des amis bien placés, de préférence riches, et qui partagent votre soif de pouvoir et de contrôle. Avoir occupé vous même des fonctions de choix peut aider aussi, que le public connaisse déjà votre nom…

Bref passons cette étape qui, si elle est la plus difficile, n’est pas la plus intéressante. Débrouillez vous pour vous faire élire, ça ne fera que renforcer votre crédit auprès de la population à asservir (le peuple est con, c’est bien connu).

Contrôler les médias

Là encore les bonnes relations peuvent aider, si vous connaissez quelques patrons de chaîne de télévision, de radios ou de presse papier soudoyez les. Offrez leur des avantages, du bon temps à vos côté, des crédits d’impôt, … Faites preuve d’imagination mais faites en sorte d’avoir la main mise sur les médias contrôlés par vos amis et de faire des patrons de médias vos amis de façon générale.

Ne vous attaquez pas à l’inattaquable : les médias clairement dans l’opposition seront traités plus tard, pour l’instant attaquez vous à des cibles de choix mais qui sont déjà plus ou moins rattachés à votre cause.

Si vous jugez cela nécessaire affaiblissez la presse publique : ses finances, sa crédibilité, … Puis annexez la au pouvoir en décidant par exemple de placer vos amis (ceux qui ne sont pas déjà patrons d’autres médias) à la tête des différentes éditions.

Commencez à restreindre les libertés individuelles peu à peu

Très progressivement et le plus discrètement possible instaurez une politique sécuritaire pour rassurer les petits vieux, mais surtout pour vous permettre d’habituer le peuple à perdre les libertés si durement acquises au fil des années et des évolutions.

Un peu de misère sociale et d’insécurité (qu’elles soient réelles ou juste rabâchées par vos médias n’importe pas) vous aideront à faire croire que le pays va mal et qu’en ces temps difficiles le peuple devrait déjà s’estimer heureux d’avoir du pain sur la table.

Peu à peu faites de la liberté d’expression un fantôme du passé, une notion dont on se souvient mais qu’il est dangereux d’évoquer.

Diminuez les espaces de liberté

Internet est le fléau du XXIe siècle, il est par nature incontrôlable et permet chaque jour un peu plus aux gens de s’exprimer sans qu’aucun contrôle préalable ne soit effectué. Incontrôlable vous dites ? Pas tout à fait, à grand renfort de millions (milliards peut-être même) il est possible de filtrer les parties du net accessibles depuis un pays donné.

Mais au delà des questions technique vous allez vite vous apercevoir qu’une cohorte de citoyens et de journalistes non-ralliés à votre cause ne vous laisseront pas faire si vous n’avez pas de bonne raison de le faire. Enfin même si vous invoquez une raison elle sera mauvaise, mais en choisissant suffisamment bien vos raisons vous pourrez mettre en place le principe de filtrage et avoir un contrôle opaque dessus (donc aller au delà de la raison invoquée initialement).

Commencez donc par quelque chose de bien gras, bien indéfendable et qui donnera une image antipathique à vos opposants tant la morale réprime que ce contenu existe… Au hasard commencez par quelque chose qui touche la sensibilité de chacun : les enfants par exemple.

Créer un climat désagréable envers certaines communautés

Quand cela ne suffit plus passez à l’étape suivante : laissez paraitre des sites, voire des journaux qui s’en prennent nominativement à des communautés religieuses ou ethniques. Laissez mijoter un peu…

Puis faites couvrir ce nouveau phénomène par vos médias favoris (qu’est-ce qu’on ne ferai pas sans eux).

Le peuple est maintenant au courant : le racisme c’est mal… Il faut faire quelque chose !

Oh mais ça tombe bien : on a justement mis en place un truc il y a pas longtemps pour filtrer le net… Non parce que si les sites sont toujours existants mais qu’on ne peut juste pas les voir depuis votre pays ça suffit à contenter le peuple hein….

Et puis tant qu’on y est, pour marquer le coup, on va en profiter pour interdire les partis politiques que l’on tolère depuis des années sous couvert de liberté d’expression et d’opinion… de toutes façons tout cela n’a plus lieu d’être, et ça fera des votants en plus pour les partis restants.

Affaiblir et discréditer les partis restants

Dernière étape qui va vous permettre d’assoir définitivement votre pouvoir sur le pays : jetez le discrédit sur vos concurrents. Analysez les biens et trouvez les points de discorde internes aux différents partis pour tous les scinder en petites entités qui seront sures de ne jamais recueillir plus de voix que votre parti aux élections à venir. Celui-ci étant resté uni face à toutes ces épreuves il apparaîtra d’autant plus à même de gérer votre pays.

Si toutefois vos concurrents venaient à faire trop parler d’eux vous pourrez avoir recours à une solution un peu radicale : encourager vos amis riches mais qui n’ont pas la qualité d’être patrons de presse à ne financer de campagnes de publicité que dans les médias que vous aurez pré-approuvé vous même… Affaiblissant financièrement les médias d’opposition.

Enfin, en dernier recours, vous pourrez faire pression sur les groupes de presse que vous n’avez pas mis dans votre poche en leur promettant par exemple de finir dans la désormais plus si fermée, mais toujours aussi opaque, liste des sites dont l’accès est interdit dans votre pays. Ou de leur retirer le droit d’émettre ou de paraitre…

Sachant que vous avez le contrôle sur une partie des autres médias il vous sera possible de faire passer cela pour des soucis financiers dus à des incompétents à la tête d’un torchon dont la place était de toutes façons aux oubliettes…

7 réflexions sur « Nettoyer le paysage politique et instaurer la censure – le guide pratique »

  1. Zitor

    Ayant lu ton précédant article (le Warez) qui était fort sympathique mais qui resté un brin ironique. Sur celui-la tu y vas peut-être un peu fort mais c’est un régale de voir tant d’humour noir dans un billet.

    Bon je tente ce tutoriel puis je te kick ton blog ;D

  2. Arkados

    Mais ? Que vois-je ? Un blogueur technophile écoutant du gothique et dormant n’importe comment qui fait des allégations cachées envers le Parti Intérieur ? Et, qui de plus est, publie un vrai petit manuel du terroriste ? Qui ose contester notre guerre acharnée contre l’invasion des contenus pédopornographiques (plus de 70% du web, selon Ipsos) ?

    Horreur ! Hérésie ! Mais que fait la Brigade Numérique de la Pensée (BNP) ?! Cachez-moi ces lignes abominables que nos enfants pourraient lire !!

    [/sarcasme]

  3. Dvalin33

    Je te soupsonne d’avoir deux amis qui ont fait le même coup, on les appellera Nicolas S et Silvio B pour garder leur anonymat.
    [Brice H]A moins que tu sois un pédophile qui veut empêcher la gentille censure du net pour pouvoir garder ton blog ouvert alors que tout le monde sait que tu cache des photos immondes dans tes paragraphes.[/Brice H]

  4. Burnout

    « …Toute ressemblance (…) serait fortuite et bien malheureuse… »

    franchement je ne vois rien de ressemblant à notre brave patrie !

  5. Identitools

    100% en accord avec cet article, et pourtant, j’aimerais ne pas avoir à l’être ^^’
    Sinon, il me reste l’expatriation en Belgique… (on me souffle à l’oreillette que la Wallonie sera bientôt française, shit !)

  6. Ping : L’article 4 de la LOPPSI @ Les Jeunes du Parti Pirate

Les commentaires sont fermés.