Archives mensuelles : juillet 2010

Flattr : les risques liés au service

Un grand journaliste a dit un jour que pour qu’une critique positive ait une quelconque espèce de poids il faut qu’elle soit honnête et comporte quand même quelques points négatifs. Passé la blague de citer un certain Elkabbach comme « grand journaliste » je pense en effet que je me devais d’écrire aussi sur mes craintes relatives au service Flattr que je défends pourtant depuis quelques temps maintenant.

Là où il y a centralisation il y a danger…

Le plus gros risque vient bien sûr de la plateforme Flattr elle même : son côté centralisateur me dérange profondément et ce malgré la confiance que j’ai en ses créateurs. Je serai plus à l’aise avec plusieurs petits systèmes décentralisés et non pas un point névralgique qui s’il est coupé ou s’il se fait pirater ferait, de fait, s’écrouler le château de cartes.

Bien sûr c’est un problème qui a aussi son avantage : la centralisation permet un meilleur (et surtout plus simple) contrôle de la technologie.

La bonne nouvelle c’est que cette problématique a été posée à Peter Sünde lors de la conférence Re:publica où celui-ci a dit être conscient du problème et réfléchir à une solution pour contrer ce problème.

Pour moi la seule réelle solution serait que Flattr ferme en tant que plateforme et devienne une solution technique, un protocole en quelques sortes qui relierai tous les acteurs inter-opérants d’un marché des micro-donations sociales à la fois décentralisés et liés par une plateforme centrale commune (mais qui ne contiendrai pour le coup aucune donnée ni sur les clients, ni sur les dons, …) Continuer la lecture

Sur twitter, on est déjà en 2015

Après avoir relayé la pseudo-mort de Bernard Montiel, Twitter a aujourd’hui vu passer une rumeur sur un sujet bien plus grave : la sacro-sainte trilogie retour vers le futur !

On se souvient tous de ces films cultes dont le premier est sorti il y a tout juste 25 ans (3 juillet 1985), et dans lesquels le jeune Marty McFly joué par Mickael J Fox (toujours pas mort non plus… Je sais c’est glauque comme humour) voyage à travers les époques, aussi bien dans le passé que dans le futur.

Pour fêter le 25ème anniversaire du premier film, un twittos (en supposant que la rumeur vienne bien de là) a jugé bon de lancer la rumeur folle selon laquelle Marty aurait, au cours de ses voyages, fait un petit par « chez » nous en 2010.

En tant que grand fan de la trilogie toute entière (une bonne suite c’est déjà relativement rare, mais alors une trilogie !) je me dois de hurler au scandale et de vous présenter cette capture d’écran prise pour l’occasion :

Back to the furture (le premier pour être exact) a bien 25 ans (et c’est très dommage que j’ai du travail en retard, sans quoi je me serai fait la trilogie pour fêter ça) mais Marty n’a jamais séjourné en 2010 et il faudra encore attendre 5 ans pour pouvoir espérer le voir débarquer au volant d’une certaine DMC…

Au delà de l’anecdote, et même si je persiste à dire que c’est grave pour un film pareil, cela prouve que Twitter, s’il peut être utile à faire passer des messages utiles et intéressants, doit être pris avec le même recul que les médias traditionnels et qu’avant de retweeter quelque chose de vérifiable ça ne coûte pas plus cher de lancer une recherche sur Google !

Et si vous voulez des bonnes infos 100% vérifiées (en même temps vu que je tweet pas d’info…) c’est par là que ça se passe : @Paul_Da_Silva

Les articles de la semaine avec GeekBooster #2

On est samedi, et le samedi c’est le jour où l’on découvre de nouveaux blogs via Geek Booster

Je n’ai pas eu le temps de le faire les 3 dernières semaines, mais ce rendez-vous devrait devenir un peu plus régulier à compter d’aujourd’hui 🙂

La neutralité du net – juste logique…

Dans tous les débats qui opposent ayants droits et amoureux de la culture (ils vont aimer le parallèle, mais finalement on en est là) il est quelque chose dont on ne parle pas assez à mon goût : la neutralité du net. La neutralité du net (et des réseaux en général) est cette idée folle selon laquelle tout le monde aurait accès aux mêmes contenus qui qu’il soit et quel qu’ils soient (le tout le monde et les contenus).

Je vais essayer aujourd’hui de défendre cette neutralité d’une façon que je n’ai encore jamais vu ailleurs : simplement en démontrant que ce droit est logique dans le système actuel.

Pour commencer et pour faire simple, nous vivons en démocratie – ce mot veut littéralement dire « le pouvoir par le peuple » – hors Internet est un outil qui n’a d’utilité que si le peuple y contribue. Internet est la somme de ce que chacun de nous fait sur les différents réseaux. Bref en un mot Internet est l’expression même du peuple. Partant de là, et même s’il n’y a pas de pouvoir exécutif rattaché spécifiquement à Internet ou de représentants élus, Internet est en soit une démocratie internationale auto-régulée.

Et pour autant que je sache, dans une démocratie la liberté d’expression et le droit à l’information sont des droits fondamentaux. Ces droits sont bien entendu encadrés par des devoirs, mais aucun de ces devoirs n’est de se conformer à une quelconque forme de censure… Continuer la lecture