Gravatar couramment utilisé Blog perso de Paul Da Silva

Conférence de Richard Stallman à Paris – déçu

Posted on | janvier 13, 2010 | 5 Comments

Hier j’ai eu la chance d’être des privilégiés qui avaient réservé une place à la conférence donnée par Richard M. Stallman (RMS pour les intimes et pour le reste de cet article) à l’occasion de la sortie de sa biographie aux éditions Eyrolles. Autant dire que j’étais très impatient de voir cette figure de l’informatique et plus globalement du courant de pensée que représente le monde du logiciel libre. Je vous préviens tout de suite : j’ai été très déçu par cette intervention et je ne compte pas y aller avec le dos de la cuillère dans cet article.

ça commence mal !

La conférence, telle qu’annoncée sur le blog d’Eric Dupin était censée commencer à 17h30. J’ai donc du me dépêcher pour arriver à l’heure en sortant du bureau… Résultat : arrivé à 17h25 je me rend compte que la conférence a déjà commencé… Et pour cause : celle-ci débutait en fait à 17h. Après avoir vérifié, j’ai pu constater que le rappel envoyé quelques jours avant la date de la conférence mentionnait effectivement 17h, sans préciser si cette heure était bien celle prévue à la base ou si elle avait été reportée…

Un peu déçu d’avoir raté ce que je croyais à ce moment encore être 5 minutes de présentation je me trouve une place, très haut dans les gradins d’une salle qui ressemble à une salle de classe d’un lycée situé en pleine zone d’éducation prioritaire alors que RMS continue son discours en parlant dans un micro au son infâme… Pour le côté important de l’évènement on repassera !

Qu’à cela ne tienne, le cadre n’est pas idéal, j’ai raté quelques minutes de présentation, je vais profiter du reste… Sauf que !

Assez vite je me suis rendu compte que si RMS est très à l’aise avec la langue française, il a tendance à se raccrocher à son anglais natal. Étant assez habitué des présentations dans la langue de Shakespeare (comprenez par là ayant survécu à une conférence donné par deux taiwannais parlant anglais comme des vaches écossaises) j’aurai préféré qu’il se passe de cet effort et donne la conférence dans une langue qu’il maîtrise au moins autant que le sujet qui est abordé.

Richard Stallman à paris

Sur le contenu de la présentation

Le cadre est donc désastreux, l’organisation laisse à redire et la barrière des langues fait que RMS n’a pas la tâche facile… Je vais donc lui accorder toute mon indulgence malgré le fait que j’attende beaucoup de cette conférence (j’hésitai encore à sortir mon prochain projet sous licence CC).

Mais même sur le contenu de la conférence, et malgré un public conquis d’avance (c’est que le bonhomme est quand même réputé) des moments de flottement assez lourds se sont fait ressentir à certains moments de la présentation tant celle-ci a dérapé sur des sujets sensibles traités à la légère par le gourou.

Le 11 septembre

Le pire exemple de ces dérapages restera la comparaison très maladroite de RMS entre les attentats du 11 septembre 2001 et le nombre de morts sur la route. Alors qu’il tente d’expliquer que les attaques terroristes permettent aux gouvernements d’imposer plus de surveillance et de censure à la population, il se risque à mettre en parallèle les 3.000 morts du WTC et les 4.000 décès par accident sur les routes des USA, ajoutant au passage que les attentats ne se produisent que rarement et que les morts sur les routes se reproduisent chaque jour. Si le point de vue est défendable (et encore), la mise en relation de deux éléments tellement différents et dont l’un est aujourd’hui encore sensible prêterai à sourire si elle n’était pas aussi grave.

Un réel parti-pris pour le logiciel libre

Il serait débile de reprocher à un dentiste de prendre soin de ses dents… Aussi est-il un peu naïf de reprocher à un gourou du logiciel libre de prendre parti pour les licences copyleft (terme inventé par RMS si je ne dis pas de bêtise). Mais à ce niveau, ça frise l’intégrisme religieux !

Pendant la demi-heure de présentation que j’ai eu a chance de voir RMS a du répéter les mots « logiciel privateur » une bonne vingtaine de fois… Au point de faire oublier à son public, probablement principalement composé de personnes payées pour travailler à la conception de logiciels propriétaires, que ces logiciels permettent à des dizaines de milliers de personnes de vivre. Oubliant aussi, lorsqu’il prêche l’enseignement des logiciels libres à l’école, que même si en théorie il serait plus logique d’enseigner l’usage de linux et the Gimp la plupart des entreprises fonctionnent sous Windows et Photoshop (exemples pris totalement au hasard ^^).

Et des fois on se demande…

Déjà relativement blasé par un discours très en deçà de ce que j’attendais je suis tombé littéralement sur le cul en le voyant se lancer sur la piste du piratage et des « lois liberticides de monsieur Sarkozy » (expression répétée au moins cinq fois en l’espace de 30 minutes). Non pas que je ne l’attendais pas sur ce point, étant moi même férocement opposé aux dérives du gouvernement sur le sujet du téléchargement « illégal », mais RMS en a fait une telle simplification que cela en devient déconcertant… A se demander si le monsieur n’est pas devenu un peu vieux pour donner des conférences de ce genre. L’apothéose étant atteinte quand, en référence, il nous donnera l’adresse du site officiel de présentation du mécénat global alors que celui-ci est tombé depuis plusieurs mois déjà et en précisant que son créateur Francis Muguet était mort dans des circonstances suspectes alors qu’une enquête est, à ma connaissance, toujours en cours.

Et parce que le libre c’est aussi le partage

S’en suit la session de questions / réponses la plus courte de l’histoire des conférences ! En tout et pour tout il me semble que 5 questions ont été posées – non pas que l’auditoire soit composé de muets, mais assez vite ce sont les organisateurs qui ont coupé court, surement à cause de l’attitude désinvolte, à la limite du désagréable, du gourou.

Parmi les questions j’ai trouvé que celle posée par un journaliste du rachat de Sun, et particulièrement de mySQL, par Oracle était très pertinente à savoir, en paraphrasant : « que pensez vous du rachat de Sun, et donc de mySQL, par Oracle – sachant que les 8 développeurs initiaux n’ont rien touché de ce rachat ? Que pensez vous de l’indépendance qui en résulte ? »

A cette question RMS s’est simplement autorisé à ne pas répondre, expliquant brièvement que les intérêts financiers ne l’intéressaient pas. Quand on sait qu’il tire l’essentiel de ses revenus de conférences comme celle-ci on comprend mieux que même cela ne l’intéresse pas ! De plus, il est bon de savoir que Richard Stallman était à l’initiative d’une lettre ouverte à la commission européenne demandant le bloquage dudit rachat… Heureusement que cela ne l’intéresse pas !

Ce qu’il faut en retenir

Devant la déception créée par cette conférence je pense qu’il est aussi bon de rappeler quelques petites choses qui ont parfois amené les gens à sourire, rire ou même applaudir.

L’église de GNU

Vers la fin de la présentation, RMS se vêt d’une toge et d’une auréole et tente de nous convertir à l’usage d’emacs, son « petit » bébé. Pour quelqu’un aussi attaché que moi à l’humour de geek, je dois avouer que j’ai ris.

Le passage en question a été filmé par une personne de l’auditoire qui a eu la bonté de l’uploader sur Youtube (plateforme privatrice, bouh !) aussi je me permet de la relayer :

Des prises de position relatives mais réelles

Autant je suis contre une radicalisation du monde du libre comme celle que RMS a essayé de nous vendre, autant je suis pour le soutien efficace des bonnes initiatives se basant sur ce mode de pensée. Aussi c’est avec plaisir que je l’ai entendu batailler contre Eyrolles pour que ceux-ci mettent à disposition l’ouvrage à paraître le 21 janvier dès maintenant sur leur site sous prétexte que celui-ci allait être prévendu juste après la conférence. Ajoutant avec un trait d’humour qu’il n’était pas vraiment obligé de suivre les termes de sa licence, l’ayant écrite.

De même, les nombreuses caméras présentes dans la salle étant destinées à une rediffusion gratuite de la conférence, dans quelques jours, sur la plateforme Open Video de Dailymotion m’ont donné une réelle impression de proximité entre le gourou et son discours… Dommage que le reste ait complètement gâché cela, mais heureusement que la vidéo sera diffusée, me permettant ainsi de rattraper les 25 minutes que j’ai raté.

Edition du 22/01/10 :

La conférence est bien en ligne sur openvideo, vous pouvez la trouver en suivant ce lien. J’en ai profité pour revoir le début de la conférence que j’avais raté… Il s’agit en fait de 15 minutes dont 7 minutes de ronds de jambes de la part de l’éditeur… Je n’avais donc pas raté grand chose…

Sources : [video] [Photos]

Commentaires

5 Responses to “Conférence de Richard Stallman à Paris – déçu”

  1. julien
    janvier 17th, 2010 @ 3 h 18 min

    Je pense que tu n’a pas su interpréter les messages de fond réellement important de cette conférence, ni passer outre la personnalité originale de stallman. Pas plus de commentaire, juste pour dire aux autres lecteur de regarder eux même la conférence et de se faire leur opinion (je ne suis pas un lecteur de se blog et suis tombé sur cette page par harsard, mais le ton de cet article me donne franchement envie de laisser mon message).

  2. james
    janvier 22nd, 2010 @ 17 h 06 min

    Il semble que ton interpretation est naturelle et honnette. RMS et toi etes en complete opposition, ce ressenti est donc normal.

    Certains croient que l’existence de logiciels proprietaires et justifiés, d’autres que c’est une erreur.
    Certains croient en le patron de commerce classique de type « vente de produit », d’autres en des solutions plus modernes.
    Certains contribuent aux reseaux sociaux, d’autres aux logiciels libres.
    Certains critiquent sans hésiter à dire des betises, d’autres font des recherches poussées avant de critiquer tout en proposant des solutions constructives.

    Je te propose de te renseigner sur ESR dont le point de vue est différent. Peut-etre comprendras-tu pourquoi les logiciels libres sont généralement de meilleures qualités que leurs alternatives commerciales.

    http://catb.org/esr/writings/homesteading/cathedral-bazaar/
    http://catb.org/~esr/faqs/hacker-howto.html

  3. Paul
    janvier 22nd, 2010 @ 18 h 43 min

    Je pense que les logiciels propriétaires ont une raison d’être dans la mesure où : d’une part ils permettent à beaucoup de personnes de vivre. D’autre part ils permettent, à leur façon, de faire avancer le monde du logiciel en général.

    Il va de soi qu’à solutions égales en qualité je me tournerai toujours vers une solution libre.

    C’est d’ailleurs parce que j’ai cet intérêt pour le libre que je suis allé voir la conférence espérant apprendre beaucoup et avoir un point de vue développé sur le sujet. A la place de cela j’estime que la conférence à laquelle j’ai assisté (et uniquement celle-ci : je n’ai pas eu l’occasion d’en voir d’autres données par RMS) était une simplification presque enfantine du problème avec d’un côté les méchants logiciels propriétaires et de l’autre les gentils logiciels libres.

    Partant d’un pareil postulat il est impossible d’avoir un raisonnement argumenté, fondé et suivi : les méchants ont perdu d’avance…

    Je vais me renseigner sur Eric Steven Raymond dès que j’aurai cinq minutes et éventuellement revenir sur son point de vue dans un prochain article – qui sait.

    En passant, la conférence est disponible sur dailymotion ici : http://openvideo.dailymotion.com/Groupe_Eyrolles – je vous laisse vous faire un avis par vous même (je rajoute le lien dans l’article)

  4. Lococodil
    janvier 29th, 2010 @ 13 h 31 min

    J’ai cru comprendre que tu étais journalistes dans le passé. J’espère que tu étudiais mieux tes sujets avant d’en parler.
    Sur le sujet initial de ton billet, c’est vrai que la conférence de Stallman n’est pas très constructive. S’en est presque du folklore. Pour info, ça fait plusieurs années qu’il fait la même conférence, tu peux aussi la voir lors des Rencontres Mondiales des Logiciels Libres (à Bordeaux pour 2010) où il est généralement assez disponible pour discuter et prendre des photos avec lui.

    Si tu voulais une belle conférence bien parlée avec de beaux spots, un bel écran, des belles tables, de la presse, du nouveau,… il fallait voir celle de Steve Jobs et de ses DRM. C’est sûr que ça fait avancer le logiciel les DRM !

    Concernant l’économie du Logiciel j’ai l’impression que tu crois qu’un informaticien ne peut pas manger sans logiciel propriétaire. Je n’irai pas plus loin parce que de toute évidence tu n’ai pas concerné par le sujet.

    A savoir que l’évènement autour de Stallman ces derniers temps, c’est plutôt la sortie de son livre en français sous l’initiative de Framasoft.

    Je n’ai rien contre toi mais ton billet n’est pas sérieux.

    Tuxement.

  5. Wisdonsim
    février 10th, 2010 @ 22 h 43 min

    Personellement, je suis très atacher au logiciel libre et tout ce qui s’en suit, et donc a Richard Stallman (que j’aime appeler Papa GNU). J’ai donc, bien entendu, lu sa biographie (Merci Framasoft).

    Pour sa conférence, d’abord, sa maitrise du français, qui n’est pas une langue très importante dans le domaine de l’informatique, m’a bluffer.

    J’ai aussi aprécié ses touches d’humour (bien que décrit dans sa biographie), c’est mieux qu’un congrès magistrale…

    En revanche, le coup de la liberté de parole ou de la bierre gratuite, en français, il aurait pu éviter. Et il n’a pas asser accentuer le ‘Liberté, égalité, fraternité’, qui sur le coup, aurait fait plus d’effet.

    Il parle d’Hadopi, c’est aussi sympa pour venir en France. D’autre n’auraient pas pris la peine de se renseigner de se qui se passe avant de faire une conférence. Pour le coup de Sarkozy contre les droits de l’homme, je trouve cela exagerer, par contre.
    Je suis aussi d’accord sur l’inertie social, surtout quand il parle du millieu scolaire, moi qui le cotoi beaucoup. Il est vrai que L’EN devrait faire apprendre a utiliser un traitement de texte et un tableur, au lieux de Word ou Exel. Le coup de microsoft qui offre la suite Office si il l’utilisent en cours (pour qu’ils gagnent une trantaine de licence dans 20 ans), c’est totallement inadmissible. Sur ce point là, RMS a raison, c’est certain.

    Bien qu’un grand classique, j’ai une fois de plus aimer St-Ingnusius, l’autodérision, et se moquer de tout les critiques ‘religieuse’, je trouve cela très bien 🙂

    En conclusion, cette conference est à la fois la préface et la continuité de sa biographie, ce qui est tout à fait normal, puisqu’il est là pour ça. La conférence n’est pas vraiment raté en elle même, mais, elle est trop attacher au livre : le livre raconte beaucoup la vie de Stallman sans passer par le cotter informatique pur de celle-ci. De même pour la conférence.

    Lococodil, je ne voit pas poirquoi tu rabaisse les gens comme cela. C’est son avis, son blog, et il tout naturelle qu’il le donne…

    Je suis d’accord avec Paul sur le point que le logiciel privateur fait vivre des gens. Rien que Microsoft, qui ne propose pas grand chose d’utile, fait quand même vivre 100 000 personnes. Bien sur, quelques unes auraient eu un autre emploie, dans quelque chose de libre, mais les personne qui travaillent elles même seraient employé chez Renault. Pour ce qui est de faire avancé les logiciels, à mon avis, par contre, le logiciel libre fait progresser l’informatique bien plus vite. Un exemple, bien que superficielle : Windows 7 s’est grandement inspirer de KDE (le 4 il me semble). Windows 8 va surement copier KDE 4.5/4.6…

    Pour finir, pour ce qui est des téroriste et des voitures : il a raison : Ben Laden & co tu moins que Renault, Ford ou encore General Motors. Et, il précise bien que les programmeurs plésentent avec des sujets serieux, pour faire rire, puis réfléchire.

    Bon hack 😉

Leave a Reply





Edito

Ancien journaliste, ancien entrepreneur, ancien (ir)responsable Pirate, actuel citoyen qui s'intéresse à la politique et à son évolution.

Read moar !.

Retrouvez moi sur :

Suivez moi sur twitter sur facebook sur wikipedia Ajouter ce blog a votre lecteur RSS

Bitcoin

bitcoin logo
1GZnMQ9wXyifxCnDEqg8CSGdngWcKWptHv

Piratons la démocratie

piratons la democratie

One more thing !

0100 0011 0110 1000 0110 0001 0110 1110 0110 0111 0110 0101 0111 0010 0010 0000 0110 1100 0110 0101 0010 0000 0110 1101 0110 1111 0110 1110 0110 0100 0110 0101 0010 0000 0110 0101 0110 1110 0010 0000 0111 0011 0010 0111 0110 0001 0110 1101 0111 0101 0111 0011 0110 0001 0110 1110 0111 0100 0010 0000 0010 1101 0010 0000 0110 1111 0110 1110 0010 0000 0111 0110 0110 0001 0010 0000 0110 0010 0110 1111 0110 1001 0111 0010 0110 0101 0010 0000 0111 0101 0110 1110 0010 0000 0110 0011 0110 1111 0111 0101 0111 0000 0010 0000 0011 1111

Tm9uIGNlbGVsIGzgIGVzdCBqdXN0ZSBwb3VyIHRlIGZhaXJlIHBlcmRyZSA1bW4gOyk=

Relationship Closeness Inventory

Promo code Genesis Mining

Sha 256 cloud mining

Best Bitcoin debit card

Zcash Mining